Accueil du site > Vie de la recherche > Prix et distinctions




Recherchez sur ce site


Romeo Ortega, nommé IFAC Fellow

L’International Federation of Automatic Control (IFAC) a nommé Romeo Ortega, directeur de recherche CNRS au Laboratoire des Signaux et Systèmes (L2S - CNRS/CentraleSupélec/Université Paris-Sud), IFAC Fellow pour ses contributions exceptionnelles au domaine de l’automatique. Retour sur ses apports.

L’équipe de Romeo Ortega concentre son attention sur les systèmes qui vérifient des lois physiques bien établies, des structures mathématiques spécifiques, par exemple hamiltoniennes ou lagrangiennes. Ces systèmes physiques vérifient une propriété appelée passivité, largement exploitée dans leur recherche. La passivité est un concept mathématique qui spécifie les systèmes dont l’énergie emmagasinée se dissipe, ceux qui ne peuvent fournir qu’une quantité finie d’énergie.

Un second principe est de travailler en collaboration avec les ingénieurs qui identifient, en termes de modélisation et de contrôle, les défis d’automatique auxquels ils sont confrontés, et de concentrer les travaux de recherche précisément sur ces problèmes. En effet, il est primordial que les techniques de modélisation et de contrôle soient adaptées pour résoudre chacun de ces problèmes, et non de ne prendre en compte qu’une partie du problème pour qu’il « s’adapte » à l’outil.

De plus, les ingénieurs ont bien souvent développé des modifications ad hoc, par exemple des règles d’ajustement de leurs PIDs, pour arriver à des améliorations de performance. Un des objectifs de Romeo Ortega est de donner à ces développements basés sur leur expérience une base théorique sur laquelle s’appuyer.

Automatica Paper Prize

L’article “Conditions for stability of droopcontrolled inverter-based microgrids”, de Johannes Schiffer, Romeo Ortega, Alessandro Astolfi, Jörg Raisch et Tevfik Sezi, constitue la première analyse rigoureuse de la loi de commande prédominante dans le contrôle des systèmes d’alimentation électrique, c’est-à-dire le « Droop Control ». Dans le document, il est expliqué mathématiquement pourquoi, sous certaines hypothèses de modélisation raisonnables, le Droop Control « fonctionne » et fournit des conditions facilement interprétables pour son réglage optimal. Ces travaux se basent sur le concept de la passivité, concept introduit par le groupe de recherche de Romeo Ortaga il y a 28 ans.

Publication : Johannes Schiffer, Romeo Ortega, Alessandro Astolfi, Jörg Raisch, Tevfik Sezi : Conditions for stability of droopcontrolled inverter-based microgrids. Automatica, Vol. 50, October 2014, pp. 2457-2469.