Accueil du site > Vie de la recherche > Actualités institutionnelles




Recherchez sur ce site


Décès de Corrado Böhm

C’est avec une profonde émotion que l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions a appris la disparition de Corrado Böhm le 23 octobre 2017 à l’âge de 94 ans. Professeur émérite à "La Sapienza", Université de Rome, il a été un des pionniers de l’informatique théorique.

Corrado Böhm est renommé pour avoir montré en 1966, en collaboration avec Giuseppe Iacopini, que tout programme contenant un saut ("goto statement") peut être transformé en un programme sans sauts, tout en préservant la structure du programme original, en donnant ainsi les bases théoriques de la programmation structurée, qui est devenue très vite et qui reste le paradigme de programmation dominant dans le monde du développement logiciel. Mais son sujet de prédilection, celui où ses résultats sont encore à la base de plusieurs directions de recherche, est sans aucun doute le lambda-calcul. Son résultat fondamental de 1968 montre la cohérence logique du système et donne une méthode de calcul pour résoudre des systèmes d’équations correspondants à des schémas de programmation généraux. Les outils et les techniques développés pour l’obtenir sont encore aujourd’hui un des briques fondamentales de la sémantique dénotationnelle des langages de programmation et de la logique.

Les premiers pas de Corrado Böhm dans l’informatique remontent à 1947, à l’ETH de Zurich, où il travailla avec Konrad Zuse à l’évaluation des performances de la Z4 machine, le premier ordinateur dans le monde à être commercialisé. En 1951, Corrado Böhm défendit sa thèse, qu’il développa sous la direction de Paul Bernays, et dans laquelle il présenta un langage, une machine, et une méthode de traduction, en fournissant ainsi le premier exemple de compilateur méta-circulaire, quatre ans avant l’introduction du FORTRAN par IBM.
En 1952, il déposa un brevet d’une machine calculatrice pour le calcul symbolique.

Mais l’hérédité de Corrado Böhm ne se limite pas à ses résultats de recherche. En Italie, il a fondé le département d’informatique de Turin en 1970, où il fut promoteur d’une des premières licences d’informatique en Italie, et il a été un des cofondateurs du département d’informatique de Rome La Sapienza. Au niveau international, en 1964 il fut un des promoteurs du Working Group IFIP "Formal Description of Programming Concepts" et, en 1988, du Working Group "Functional Programming".

Des dizaines de chercheurs se sont formés sous la direction de Corrado Böhm et tous ceux qui ont eu l’opportunité de travailler avec lui ou de le rencontrer ont pu apprécier son enthousiasme, sa détermination et ses qualités humaines.

Pour une biographie plus détaillée