Accueil du site > Vie de la recherche > Prix et distinctions




Recherchez sur ce site


Médaille de bronze pour Lin Chen

Lin Chen est lauréat de la médaille de bronze 2018 pour l’INS2I. Recruté en 2009 au Laboratoire de recherche en informatique (LRI - CNRS/Université Paris Sud), il travaille sur la modélisation, l’analyse théorique et la conception des algorithmes et protocoles distribués innovants pour des réseaux et des systèmes émergents, avec un soin particulier apporté à l’efficacité énergétique, la sécurité et la résilience. Ses travaux l’ont conduit à proposer une approche basée sur la théorie des jeux, devenue une référence dans le domaine, pour analyser la sécurité des réseaux et des systèmes critiques.

Après un premier Cycle en Chine, Lin Chen, né en 1980, est venu poursuivre sa formation à Telecom ParisTech (ENST), dont il est ingénieur en 2005, puis docteur en 2008. Il a été recruté à l’Université Paris-Sud en 2009 et il effectue ses recherches depuis lors au LRI au sein de l’équipe « GALaC - Graphes, Algorithmes et Combinatoire ».

Ses thèmes de recherche recoupent la conception et l’analyse d’algorithmes pour les systèmes en réseaux, les réseaux et les systèmes de communication sans fil ainsi que la sécurité des systèmes cyber-physiques.

Lin Chen a proposé une approche systématique et quantitative basée sur la théorie des jeux pour analyser la sécurité des réseaux et des systèmes critiques (le smart grid, le cloud). Un jeu est une situation dans laquelle plusieurs joueurs se trouvent en interaction conflictuelle : un joueur doit tenir compte des autres joueurs qui influencent le résultat même s’ils ne souhaitent pas tous le même résultat. La théorie des jeux non coopératifs (sans autorité supérieure capable de faire respecter les accords entre les joueurs) permetde modéliser les interactions entre un attaquant et un défenseur d’un système de communication, dans les attaques par intrusion, par exemple. Cette approche, devenue une des références dans le domaine, permet de quantifier l’impact des actions des attaquants, des agents non-coopératifs et des administrateurs sur la sécurité des systèmes. Elle permet aussi de définir la stratégie de défense optimale et configurer des systèmes de détection d’intrusion. Il a obtenu des prix de meilleurs articles à Network of Excellence in Wireless Communications (Newcom#) en 2015 et à International Conference on Computer Communications and Networks (ICCCN) en 2017.

Lin Chen a publié 54 articles de journaux dont plus de 30 dans des revues IEEE Transactions ou Journals qui sont les revues les plus sélectives du domaine. Il a également publié 52 articles de conférences parmi lesquelles on trouve les conférences extrêmement sélectives MobiHoc, Infocom, ICDCS, DSN, toutes ayant un taux de sélection inférieur à 20%. Ses articles ont été cités plus d’un millier de fois depuis 2012. Deux de ses articles font partie des articles les plus cités (selon l’Essential Science Indicators).

Lin Chen a déjà été éditeur invité pour des numéros spéciaux de revues internationales et il a été président de 3 comités de programme, ce qui est un résultat rare pour un chercheur de cet âge. Il a aussi été membre de six comités de programme de conférence. Il est également président d’un IEEE Special Interest Group (SIG) sur “Green and Sustainable Networking and Computing with Cognition and Cooperation, IEEE Technical Committee on Green Communications and Computing (TCGCC)", et ce depuis juin 2015. Ceci représente une situation exceptionnelle pour un si jeune chercheur. Il est de plus professeur associé à l’université de Xidian, en Chine.

Voir toutes les médailles de bronze du CNRS