Accueil du site > Vie de la recherche > Prix et distinctions




Recherchez sur ce site


Académie des sciences : Jean-François Cardoso, lauréat du prix Paul Doistau-Emile Blutet

Jean-François Cardoso, directeur de recherche CNRS au LTCI (Télécom ParisTech/CNRS), est le lauréat 2013 du prix thématique Paul Doistau-Emile Blutet en sciences de l’Univers, qui sera remis en octobre prochain par l’Académie des sciences.

Le prix Paul Doistau-Emile Blutet, créé en 1954, est un prix thématique biennal pour les sciences de l’Univers décerné par l’Académie des sciences. Il couronne des recherches dans le domaine de l’astrophysique ou de la physique du Globe.

Jean-François Cardoso est directeur de recherche du CNRS à Télécom ParisTech au sein du Laboratoire traitement et communication de l’information (LTCI, Télécom ParisTech/CNRS) et chercheur associé au laboratoire AstroParticules et Cosmologie de l’Université Paris 7 ainsi qu’à l’Institut d’astrophysique de Paris.

Diplomé de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud en physique (1981), il soutient une thèse de doctorat sur la diffraction impulsionnelle sous la direction de Mathias Fink (1984). Recruté par le CNRS au LTCI, il y développe sur plus d’une dizaine d’années le thème de l’analyse en composantes indépendantes (ACI) et de la séparation de sources : comment décomposer plusieurs observations en sources élémentaires (composantes) sans utiliser aucune information physique a priori mais seulement l’hypothèse d’indépendance statistique entre ces composantes. Ses développements théoriques et algorithmiques contribuent à faire de cette approche novatrice un domaine de recherche à part entière dans le domaine du traitement du signal. Ils sont récompensés en 2003 par le prix Monpetit (prix thématique/sciences mécaniques et informatiques) de l’Académie des sciences.

A partir de 2002, Jean-François Cardoso se consacre avec une implication croissante au traitement des données de la mission spatiale européenne Planck dont le but est d’imager le rayonnement fossile cosmologique pour obtenir un "instantané" de notre univers dans son enfance. Le satellite Planck forme des cartes plein-ciel du rayonnement micro-ondes observé à neuf longueurs d’onde différentes. Ces cartes contiennent un mélange du rayonnement fossile et de nombreuses autres émissions galactiques et extra-galactiques. C’est un problème de séparation de composantes dont Jean-François Cardoso a montré qu’il était résolu au mieux par une méthode ACI, dûment adaptée pour la mission Planck. Le résultat est une carte plein-ciel de l’Univers âgé de 380.000 ans qui a fait la Une des quotidiens du monde entier lors de la publication des résultats de Planck en mars 2013.

Consulter le palmarès des prix thématiques 2013