Accueil du site > Europe et international > European Research Council (ERC) > Lauréats ERC




Recherchez sur ce site


Jean-Paul Laumond, ERC Advanced Grant 2013

Jean-Paul Laumond, chercheur CNRS au sein du Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes (LAAS-CNRS), obtient une bourse de l’ERC pour son projet "Actanthrope : explorer les fondements calculatoires de l’action anthropomorphe".

Actanthrope

Le projet Actanthrope se propose d’explorer les fondements calculatoires de l’action anthropomorphe. Que ce soit chez l’homme ou chez le robot, la notion d’action est ancrée dans l’espace physique alors qu’elle trouve son origine dans des espaces sensoriels et moteurs. La géométrie constitue le lien fondamental entre ces trois espaces. Elle permet le calcul. L’objectif d’Actanthrope est de proposer les géométries les plus commodes pour à la fois comprendre les fondements de l’action et réaliser des modèles de calcul reproductible sur une machine. Il a pour ambition d’établir une nouvelle théorie de l’intelligence encorporée. Actanthrope base sa méthodologie sur le développement d’un "Atelier de l’action anthropomorphe" constitué de robots humanoïdes et d’équipements pour l’analyse du mouvement. Il a pour vocation d’attirer autour d’une même plateforme technologique des chercheurs aux savoir-faire complémentaires en robotique, en biomécanique et en neuroscience. Le projet vise des contributions en robotique humanoïde et ses applications en robotique de service et d’intervention, ainsi qu’en simulation numérique du corps humain avec des applications dans le domaine de l’ergonomie.

Jean-Paul Laumond, directeur de recherche CNRS au Laas

Jean-Paul Laumond est roboticien, directeur de recherche au Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (Laas), unité propre du CNRS à Toulouse. Ses travaux portent sur l’algorithmique de la planification et du contrôle de mouvement, et sont publiés en robotique, informatique, automatique, voire en neurosciences.

Il a été coordonnateur de deux projets européens Esprit portant sur ce thème. Au début des années 90, il a proposé les premiers algorithmes permettant de garer automatiquement une voiture, même équipée d’une remorque. En 2000, il a créé et dirigé Kineo CAM, une entreprise qui valorise les travaux du Laas en matière de planification de mouvement sur le marché du prototypage virtuel. De retour au Laas, il s’est intéressé aux systèmes anthropomorphes. De 2005 à 2008, il a co-dirigé le laboratoire franco-japonais AIST-CNRS JRL en robotique humanoïde.

Il a été "invited senior scientist" de l’Université de Stanford en 1990, membre du Comité national de la recherche scientifique de 1991 à 1995, éditeur de la revue IEEE Transactions on Robotics de 2008 à 2012. En 2007, il a été nommé IEEE Fellow. Titulaire 2011-2012 de la Chaire Innovation technologique Liliane Bettencourt du Collège de France, il est actuellement membre du Conseil scientifique de l’INS2I au CNRS. Il enseigne la robotique à l’École normale supérieure de Paris.