Accueil du site > La recherche en sciences de l’information > Actualités scientifiques




Recherchez sur ce site


Actualités scientifiques

Pages : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...

15 décembre 2014

Les « Telecom-Girls » d’ETIS à la pointe de la recherche

La lettre d’information « Grand angle » soulignait récemment la forte représentativité des femmes au sein de l’unité de recherche Équipe Traitement de l’Information et Systèmes (ETIS, CNRS/ENSEA). Inbar Fijalkow, professeure à l’ENSEA depuis 1994, témoignait : « En dirigeant ETIS pendant presque 10 ans, j’ai demandé aux comités de recrutement de sélectionner les meilleurs candidats, sans critère de genre. Guidés par une approche scientifique rigoureuse, en télécommunications, ce furent très souvent des femmes qui ont été choisies ».

L’unité de recherche ETIS, commune à l’ENSEA, à l’Université de Cergy-Pontoise et au CNRS, est internationalement reconnue dans le domaine des sciences et technologies de l’information et de la communication, et en particulier dans le domaine des télécommunications.

Dans les domaines de l’ingénierie où il y a souvent plus d’hommes que de femmes, les télécommunications sont le seul secteur où, au niveau de la rémunération en 2013, les femmes ont gagné plus que les hommes.

Plus d’informations

1er décembre 2014

Recrutement du professeur responsable du département Informatique, Productique, Automatique et Robotique de l’École des Mines de Nantes

Pour des raisons stratégiques et organisationnelles, l’École des Mines de Nantes prépare la fusion des départements Informatique et automatique & Productique. L’École souhaite recruter un(e) professeur(e) ou équivalent afin de prendre la direction de ce nouveau département. Placé(e) sous l’autorité du Directeur de l’Ecole, le/la futur(e) responsable assurera la responsabilité de la conduite du département du point de vue de la Recherche, de l’Enseignement et de la Valorisation.

Voir la fiche de poste

18 novembre 2014

Des nuages plus verts

Le green computing, à l’honneur ce mois-ci suite à la International Green Computing Conference (IGCC’14), et qui vise à réduire l’empreinte écologique de l’informatique, est souvent matérialisé par une série de petites avancées environnementales. Anne-Cécile Orgerie, de l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA, CNRS/ENS Rennes/Inria/INSA Rennes/Université de Bretagne-Sud/Université Rennes 1/Télécom Bretagne), cherche par exemple à améliorer l’efficacité énergétique des clouds qui s’appuient sur des datacenters, de manière transparente pour les utilisateurs, c’est-à-dire sans que cela impacte la qualité de service.

17 novembre 2014

Première cartographie dynamique de la population à l’échelle nationale à partir de données de téléphonie mobile

Les cartes de distribution de la population sont essentielles, notamment lorsqu’il s’agit d’évaluer l’impact de catastrophes naturelles, de conflits ou d’épidémies. Ces cartes sont en général basées sur des données de recensement et sont donc limitées par la faible fréquence et la faible résolution spatiale des recensements de population. Un groupe de chercheurs composé d’un membre du Centre de recherche en automatique de Nancy (CRAN, CNRS/Université de Lorraine) et de chercheurs belges des Universités libre de Bruxelles et catholique de Louvain viennent de réaliser pour la première fois une cartographie dynamique de la population, à partir de données de téléphonie mobile anonymisées.

Plus d’informations

17 novembre 2014

Des puces communicantes pleines de ressources

Le green computing, à l’honneur ce mois-ci suite à la International Green Computing Conference (IGCC’14), et qui vise à réduire l’empreinte écologique de l’informatique, est souvent matérialisé par une série de petites avancées environnementales. Des chercheurs poursuivent par exemple l’objectif de doter les moyens de communication intra-puce de capacités d’adaptation, afin de mieux exploiter les ressources de communication à chaque instant, suivant la demande en termes de communication de chaque grappe de processeurs.

14 novembre 2014

Communiquer uniquement si nécessaire, pour économiser

Le green computing, à l’honneur ce mois-ci suite à la International Green Computing Conference (IGCC’14), et qui vise à réduire l’empreinte écologique de l’informatique, est souvent matérialisé par une série de petites avancées environnementales. Des chercheurs travaillent par exemple à la diminution de l’utilisation d’énergie dans les automates embarqués, en réduisant les échanges de données dans le système à ce qui est nécessaire pour maintenir son bon fonctionnement.

Pages :1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...