CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Conférences Jacques MonodConférences Jacques Monod
  Accueil > Présentation

Présentation des Conférences Jacques Monod

 English version

 

Rôle des conférences Jacques Monod dans la politique scientifique des instituts des sciences biologiques et écologie et environnement du CNRS, et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

Les instituts des sciences biologiques (INSB) et écologie et environnement (INEE) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), organisent, chaque année, une série de quatre à six conférences, dénommées "Conférences Jacques Monod" (CJM), consacrées à des thèmes nouveaux en sciences du vivant, en particulier à l'interface de plusieurs disciplines, qu'il s'agisse de biologie fondamentale ou d'applications en biotechnologie, santé, agronomie...

L'institut des sciences biologiques procède par un appel d'offres. Les projets des CJM sont évalués par le "Comité Scientifique des Conférences Jacques Monod".

L'objectif principal de l'INSB, de l'INEE et de l'Inserm, est de se doter, au travers des CJM, d'un outil de veille scientifique qui peut alimenter la réflexion des Instituts dans le cadre de la conduite de leur politique de recherche.

Au plan de l'organisation, le nombre total de personnes assistant aux CJM se situe entre 80 et 115 personnes par conférence. En règle générale, un nombre de participants largement inférieur à 100 personnes ne permet pas de faire suffisamment profiter la communauté des efforts consentis pour organiser la conférence. Exceptionnellement, une participation plus faible peut cependant être admise dans certains domaines importants sur le plan scientifique, mais qui concernent une communauté de chercheurs relativement restreinte (notamment s'il s'agit de domaines en émergence). Les présentations doivent porter sur des travaux récents non encore publiés ou en cours de publication.

 

Comité scientifique des conférences

Afin de les aider dans la sélection des projets qui leur sont soumis, l'INSB, l'INEE et l'Inserm font évaluer les projets de CJM par un Comité Scientifique nommé pour 4 ans. Actuellement le Comité Scientifique est placé sous la Présidence de Barbara DEMENEIX.

La composition du Comité Scientifique est la suivante : Yohanns BELLAICHE, Didier BOUCHON, Jean-François BRUNET, Barbara DEMENEIX, Sylvie DUFOUR, Yves GAUDIN, Vincent GELI, Dominique MOUCHIROUD, Pierre TABERLET et Frédéric THOMAS.

Chaque projet est confié à deux ou trois rapporteurs. Les résultats de l'évaluation sont communiqués directement à chaque responsable de projet par le Président du Comité Scientifique après approbation du classement des projets par les trois Instituts.

 

Présidence des conférences

A la tête de chaque conférence se trouve un Président, qui est un scientifique de haut niveau assumant la responsabilité d'ensemble de la conférence. Le Président est assisté par un Vice-Président qui peut devenir Président d'une conférence ultérieure si la conférence obtient l'accord du Comité Scientifique et des instituts INSB, INEE et Inserm pour son renouvellement. Le Président ou le Vice-Président exerce son activité dans un laboratoire français, l'autre dans un laboratoire européen hors de France.

Le Président est responsable de l'organisation scientifique, de la sélection des conférenciers invités et des autres participants, du financement, de l'équilibre du budget, de la promotion et du succès de la conférence. Avec l'aide du Vice-Président, il prépare le programme scientifique et le budget de la conférence dont une part importante est prise en charge par le CNRS et l'Inserm. Il fait appel au soutien financier d'autres organismes. Pour ces différentes tâches et pour l'organisation matérielle de la conférence, il bénéficie de l'aide du secrétariat d'organisation des CJM.

Après la conférence, le Président fait un rapport au Comité Scientifique des CJM, résumant les principales avancées scientifiques présentées durant la conférence, ainsi que les discussions. Il dégage, dans la mesure du possible, les axes scientifiques originaux à porter à la connaissance des instituts INSB, INEE et Inserm. Le rapport du Président comprend un avis sur l'opportunité de renouveler la conférence.

 

Conférenciers invités

Par l'intermédiaire du Président, 25 à 30 conférenciers sont invités, qui constituent le noyau de chaque CJM.

Les conférenciers invités comprennent 7 à 8 conférenciers non européens, 9 à 11 conférenciers européens non français et 9 à 11 conférenciers français. Le Président et le Vice-Président sont aussi des conférenciers invités, et doivent présenter leurs travaux. Ces proportions sont données à titre indicatif, la qualité scientifique devant prévaloir. Des raisons budgétaires contraignent néanmoins à limiter le nombre de conférenciers provenant de pays très lointains tels que le Japon, l'Australie, etc.

Une attention particulière sera portée sur le rapport femmes/hommes, parmi les conférenciers.

 

Participants

Au groupe des conférenciers s'ajoutent des scientifiques qui doivent faire acte de candidature auprès du Président de la conférence et qui, après sélection sur dossier, participeront à la conférence. Les dossiers de candidature sont établis sur papier libre et doivent être adressés directement au Président de la conférence, avant la date limite mentionnée sur les annonces. Ils doivent comprendre le curriculum vitae du candidat, un résumé de son programme de recherche, une liste de ses principales publications et un bref résumé de la présentation qu'il fera à la conférence. La sélection est assurée par le Président, assisté du Vice-Président. Sauf exception admise par le Président, il est souhaitable que les candidats sélectionnés présentent leurs travaux pendant la conférence, soit sous forme d'affiche, soit par une brève communication orale en séance. Le Président choisit la forme sous laquelle se font les présentations.

Les instituts INSB, INEE et Inserm souhaitent que de nombreux jeunes chercheurs assistent aux CJM et y présentent leurs travaux.

 

Financement des conférences

  • Participation du CNRS, de l'Inserm et d'autres organismes

Les instituts INSB, INEE et Inserm contribuent au financement des conférences à concurrence de 30 000 € au maximum par conférence. La contribution financière d'autres organismes est souhaitée mais doit rester minoritaire de façon à laisser la primauté au CNRS et à l'Inserm pour le pilotage du colloque et sa visibilité. Un support de l'industrie peut être envisagé à condition que les avantages donnés en échange (parrainage des conférences, soutien pour la participation de chercheurs, participation financière pour la promotion de la conférence dans des journaux scientifiques, par exemple) soient clairement définis.

  • Pour les conférenciers

Dans le cadre de son budget, le Président décide de la façon dont sont pris en charge les frais de voyage (sur la base de tarifs les plus économiques possibles ou allocation d'une somme forfaitaire) et les frais de séjour sur le lieu de la conférence des conférenciers ; tout séjour hors du lieu de la conférence ne peut être financé. Chaque conférencier reçoit, au moins deux mois avant la réunion, les informations nécessaires à l'organisation de son voyage et de son séjour..
  • Pour les participants

Ils doivent verser un droit d'inscription (aussi modéré que possible), financer leur voyage et acquitter un montant forfaitaire pour leur hébergement et leurs repas (450 € dans les installations du CNRS). Les participants sélectionnés reçoivent en temps utile toutes les informations nécessaires à leur séjour sur le lieu de la conférence.

 

Localisation et organisation matérielle des conférences

Les CJM se déroulent dans les installations du CNRS du site de Roscoff (Bretagne), site prévu pour une audience de 80 à 115 personnes. Exceptionnellement, un autre site en France peut être choisi par le Président, sous réserve de justification et d'accord de l'institut des sciences biologiques.

La durée d'une conférence est de trois jours et demi.

L'organisation des séances est laissée à l'initiative du Président. La formule adoptée doit permettre à tous les participants de s'exprimer oralement ou par voie d'affiche (dans ce cas, un temps convenable doit être consacré à la discussion des affiches). Le programme peut comprendre par exemple des présentations invitées de 20 à 30 minutes et une ou deux conférences plus longues. Il doit être assez souple pour permettre la présentation de découvertes nouvelles faites après l'établissement du programme prévisionnel. Enfin, il doit réserver un peu de temps pour des discussions informelles qui favoriseront des collaborations ultérieures.

Les présentations doivent porter sur des travaux récents non encore publiés ou en cours de publication. L'enregistrement et les photographies sont interdits mais la publication de comptes-rendus est autorisée, sauf avis contraire de la part d'un conférencier. Les conférenciers invités, comme les participants sélectionnés, s'engagent à être présents pendant toute la durée de la conférence à laquelle ils participent.

 

Constitution d'un dossier de candidature

Tout scientifique intéressé par l'organisation d'une CJM doit constituer un dossier comprenant :

  • Le titre général de la conférence.
  • Les nom, prénom, adresse du Président et du Vice-Président, ainsi que leur curriculum vitae et la liste de leurs principales publications et conférences sur invitation des trois dernières années. Si le Président appartient à un laboratoire français, le Vice-Président doit appartenir à un laboratoire étranger (généralement européen). Il ne peut y avoir qu'un Président et un Vice-Président. Il n'y a pas de comité d'organisation.
  • La liste des conférenciers que le Président souhaite inviter, avec indication de leur laboratoire, de leur thème de recherche, et des références des trois principales publications des trois années précédentes. (Sauf exception justifiée au plan scientifique, le Président doit veiller à ne pas inviter plusieurs chercheurs d'un même laboratoire).
  • L'audience prévue et les laboratoires européens potentiellement intéressés.
  • Le site choisi pour la tenue de cette conférence ainsi que les dates souhaitées.
  • Un exposé (5 pages) sur les thèmes qui seront abordés pendant la conférence.
  • Un projet de programme.
  • Un budget prévisionnel mentionnant les organismes publics ou privés dont le concours financier sera sollicité et le montant de leur contribution escomptée.

Le dossier doit être adressé par e-mail au secrétariat des CJM (conf.monod@cnrs-dir.fr) avant le 18 janvier pour une Conférence qui doit se tenir l'année suivante.

Les dossiers sont examinés par le Comité Scientifique qui rend ses conclusions aux Instituts avant le 26 mars. Les Instituts rendent leur décision au Président du Comité Scientifique avant le 30 avril.

 

Constitution d'un dossier de renouvellement d'une conférence

La demande de renouvellement doit être présentée par le Vice-Président de la première conférence qui, si le renouvellement est accepté, deviendra le Président de la seconde conférence.

Le Vice-Président d'une conférence organisée une année donnée qui souhaite que celle-ci soit renouvelée deux ou trois ans après, sous sa présidence, doit donc présenter un dossier de renouvellement identique au dossier présenté pour l'organisation d'une première conférence. L'exposé des thèmes de la conférence proposée pour un renouvellement doit montrer qu'il ne s'agit pas d'une simple reconduction de la conférence antérieure et insister sur les avancées conceptuelles et techniques survenues depuis la précédente conférence qui justifient le renouvellement d'un effort de concertation. La liste des conférenciers doit faire apparaître au moins 50 % de nouveaux conférenciers, non invités à la précédente conférence.

La première phase de préparation du renouvellement intervient lors de la tenue de la conférence elle-même : le Président fait élire, parmi les participants présents, un futur Vice-Président qui aidera le futur Président dans sa tâche, si la conférence est reconduite.

 

Calendrier de l'organisation

Après acceptation de son dossier en mars de l'année de candidature, le Président invite officiellement au nom du CNRS les conférenciers en respectant les propositions figurant dans son projet ou les demandes de modifications présentées par le Comité Scientifique. Il doit fournir, pour le 22 juillet de l'année de candidature la liste définitive des conférenciers (après avoir obtenu leur accord), en indiquant pour chacun d'entre eux : le nom, le prénom, l'adresse professionnelle, et le titre définitif de la communication.

Ces informations sont utilisées pour constituer les annonces de l'ensemble des Conférences Jacques Monod entre la fin de l'année de candidature et l'année d'organisation. Elles sont diffusées auprès des laboratoires de recherche du CNRS, de l'Inserm, des scientifiques ayant participé à une Conférence Jacques Monod au cours des quatre dernières années, etc... Toute autre forme de publicité concernant chaque conférence est vivement encouragée. Elle sera faite à l'initiative du Président et prise en charge dans le cadre de son budget.

À noter que seuls les instituts des sciences biologiques et écologie et environnement du CNRS, et l'Inserm, doivent figurer comme organisateurs des CJM sur les annonces et tout document relatif à une conférence donnée. En cas de cofinancement par un autre organisme, mention peut être faite de cet organisme sous forme d'un logo au bas des documents.

Le Président de la conférence est vivement encouragé à prendre tous les contacts utiles avec des journalistes (Nature, Science, etc...) pour favoriser la diffusion de l'information scientifique et promouvoir l'impact international des CJM.

Barre d'outils Imprimer Accueil Contact Crédits