CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions >Aires cérébrales du langage et gaucherie...

sur ce site :

Parutions

 

Aires cérébrales du langage et gaucherie : une affaire de famille

 

Les chercheurs du GIN (Groupes d’Imagerie Neurofonctionnelle) du Centre d’Imagerie Neurosciences et d’Applications aux PathologieS (CI-NAPS, UMR6232 CNRS CEA I2BM, Caen) ont mis en évidence que le fait d’avoir des gauchers parmi ses proches parents a un impact sur l’anatomie du cerveau.


C’est en 1968 que Geschwind et Levitsky ont démontré qu’une petite région du cortex temporal appelée planum temporale est plus développée dans l’hémisphère gauche que dans le droit. Comme cette région est situe juste en arrière de l’aire auditive primaire (voir figure), et qu’elle est spécialisée dans le traitement de la parole, ils émirent l’hypothèse que la spécialisation de l’hémisphère gauche pour le langage (appelée aussi dominance hémisphérique) observée dans la population générale, se traduisait anatomiquement par l’asymétrie de cette région. Cette observation que la surface anatomique occupée par le planum temporale est plus importante dans l’hémisphère gauche (qui contrôle le langage) a été retrouvée par les études utilisant l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).
                                 
On sait que les sujets gauchers ont une organisation du langage plus variable : le langage peut être contrôlé par l’hémisphère gauche, les deux hémisphères ou par l’hémisphère droit. Jusqu’à présent l’influence de la préférence manuelle (le fait d’être droitier ou gaucher) sur l’anatomie du planum temporale n’a été étudiée que chez des groupes de sujets comportant peu de gauchers.

L’objectif de l’étude réalisée en IRM par les chercheurs du CI-NAPS était de mesurer dans un grand échantillon (274 sujets dont 80 gauchers) la taille du planum temporale et de tester si cette taille dépendait de la préférence manuelle du sujet. D’autre part comme les études d’Henri Hécaen ont montré que les sujets qui avaient un gaucher parmi ses parents proches (la gaucherie familiale) avaient une latéralisation moins forte de leur organisation du langage, ils ont également demandé aux sujets inclus s’ils avaient un gaucher parmi leurs frère (s), sœur (s), père ou mère.

Les résultats ont confirmé que le planum temporale est plus étendu dans l’hémisphère gauche et que sa surface n’est pas significativement différente entre les droitiers et les gauchers. Le fait d’avoir un gaucher dans la famille (que l’on soit droitier ou gaucher) a par contre une influence sur la taille du planum temporale gauche, qui est plus petit. Enfin, dans cette étude, les sujets dont la mère est gauchère sont ceux qui ont les plus petits planum temporale à gauche.

planum temporale

Illustration de la situation du planum temporale dans chaque hémisphère. Le planum temporale est à la surface du lobe temporal et pour le voir on reconstruit une coupe IRM qui passe par la scissure de Sylvius (ligne bleue). Sur la coupe (A à droite) le planum temporale gauche est  jaune. Il est situé juste en arrière du gyrus de Heschl et, chez ce sujet on voit que sa surface est plus petite dans l’hémisphère droit (b).

 

La gaucherie familiale, un trait partagé par plus de 30% des humains, semble ainsi avoir un impact sur l’anatomie du cerveau, indépendamment de la préférence manuelle. Ce résultat suggère que la préférence manuelle et la dominance hémisphérique pour le langage sont deux caractéristiques qui ne sont pas soumises à l’influence des mêmes facteurs. Il est apparaît donc nécessaire que la gaucherie familiale soit prise en compte dans les recherches sur la spécialisation hémisphérique de la parole et ses troubles.

 

En savoir plus

Contact chercheur

Nathalie Tzourio-Mazoyer
Centre d’Imagerie – Neurosciences et d’Applications aux PathologieS (CI-NAPS) UMR6232
GIP CYCERON
Boulevard Henri Becquerel
BP 5229 - 14074 Caen Cedex 5

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits