CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions > L’anaphase sous haute surveillance

sur ce site :

Parutions

 

L’anaphase sous haute surveillance

 

L’entrée en anaphase, étape de la division cellulaire où les chromatides sœurs se séparent pour former deux lots chromosomiques génétiquement identiques, est régie par un « point de contrôle ». Des chercheurs du Centre de recherche de biochimie macromoléculaire (CRBM, CNRS/ Universités Montpellier 1 et 2) viennent de décrypter un mécanisme sous-jacent à ce processus de régulation. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Current Biology.

 

La division cellulaire est un processus fondamental qui caractérise le monde du vivant. Elle permet aux cellules de se multiplier en se divisant en deux cellules filles rigoureusement identiques à celle d’origine. La répartition équitable du contenu cellulaire et en particulier des chromosomes qui renferment l’information génétique, est assurée par ce que l’on appelle « le point de contrôle » de la division. Si ce point de contrôle est défectueux, la cellule peut, soit mourir, soit devenir cancéreuse. C’est pourquoi il est essentiel de bien comprendre comment il fonctionne exactement au sein d’une cellule en division.

Associée à la cycline B, la protéine kinase Cdk1 a déjà été décrite comme indispensable à l'enchaînement correct des différentes étapes de la division cellulaire. L’équipe d’Ariane Abrieu au CRBM a directement mis en évidence que le complexe Cdk1/cycline B est également impliqué dans la régulation du point de contrôle. Les résultats des chercheurs montrent que Cdk1/cycline B prévient le déclenchement de l’anaphase jusqu’à ce que tous les chromosomes soient accrochés au fuseau de division et bien alignés sur le plan équatorial de la cellule. Plus précisément, le complexe Cdk1/cycline B bloque l'avancée de la division en phosphorylant la kinase Mps1, protéine liée aux centromères des chromosomes et connue pour réguler l’entrée en anaphase.

Ces travaux, réalisés avec la collaboration de deux chercheurs du Laboratoire de protéomique fonctionnelle (LPF) de l’INRA, ouvrent de nouvelles perspectives pour contrer les dérégulations de la division cellulaire qui sont très souvent responsables du développement de cancers.


 

Figure : Fuseau mitotique formé dans des extraits d’œufs de Xénope, où les microtubules apparaissent en rouge et les chromosomes en bleu. Le point de contrôle mitotique stoppe la progression de la division jusqu’à ce que le dernier chromosome (flèche blanche) soit attaché à la plaque métaphasique. © CRBM, Ariane Abrieu

 

 

En savoir plus

  • CDK-dependent potentiation of MPS1 kinase activity is essential to the mitotic checkpoint, Violeta Morin, Susana Prieto, Sabrina Melines, Sonia Hem, Michel Rossignol, Thierry Lorca, Julien Espeut, Nathalie Morin, Ariane Abrieu, Current Biology (2012), doi:10.1016/j.cub.2011.12.048

 

Contact chercheur

  • Ariane Abrieu
    Centre de recherche de biochimie macromoléculaire (CRBM)
    UMR 5237 CNRS/Universités Montpellier 1 et 2
    1919 Route de Mende
    34293 Montpellier Cedex 5

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits