CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions > Regarde-moi quand je te parle !

sur ce site :

Parutions

 

Regarde-moi quand je te parle !

 

Lorsqu'ils communiquent gestuellement, les grands singes sont sensibles à l'attention de leur « interlocuteur », chaque geste constituant un message précis à lui délivrer. Une étude publiée dans PLoS ONE vient de démontrer que les petits singes aussi sont capables de moduler leur production de gestes communicatifs en réponse à l'attention que leur porte leur partenaire. Ces résultats ont été obtenus par une équipe du laboratoire Ethologie animale et humaine (EthoS - CNRS/Université de Rennes 1). Ils soutiennent l'idée qu'à l'image de notre langage, la communication gestuelle chez les primates non-humains est de nature intentionnelle.

 

Au cours des dix dernières années, de nombreux chercheurs se sont intéressés à la communication gestuelle des primates non-humains, car celle-ci semble présenter des similitudes avec notre langage.

Diverses études ont ainsi porté sur la façon dont nos plus proches cousins, les grands singes, utilisent les gestes pour communiquer avec leurs congénères (1) ou avec des humains dans le cas d'individus captifs (2). Les gestes des grands singes présentent des propriétés référentielles ; ils sont généralement porteurs d'un message bien particulier, tels que « Donne-moi cet objet », « Viens jouer avec moi » ou « Gratte moi le bas du dos ». De plus, ces gestes sont utilisés intentionnellement puisque les grands singes les produisent dans des circonstances appropriées, c'est-à-dire de façon à ce que leurs partenaires les perçoivent et y répondent.

Néanmoins, rares sont les scientifiques qui se sont penchés sur les gestes communicatifs des petits singes. Ce désintérêt est probablement lié au fait que les petits singes n'utilisent que très rarement des gestes manuels pour communiquer entre eux. Toutefois, les petits singes captifs produisent très fréquemment des gestes dits « de quémande » en direction des humains, afin de solliciter de la nourriture ou des objets (3). Les chercheurs du laboratoire EthoS se sont intéressés au contexte d'émission de ces gestes chez les mangabés à collier, des petits singes originaires du bassin du Congo, dans le but de vérifier si ces singes utilisent les gestes de quémande de façon intentionnelle, autrement dit s'ils comprennent qu'une orientation correcte du corps du partenaire est un prérequis à une communication gestuelle efficace.

Les scientifiques ont donc entraîné neuf mangabés de la station biologique de Paimpont, une antenne de l'Université de Rennes 1, à produire des gestes de quémande à travers les barreaux de leur cage. Ils les ont ensuite placés devant une expérimentatrice leur montrant un raisin sec, véritable pêché mignon de cette espèce de petits singes. Dans une première condition, l'expérimentatrice se trouvait face au singe testé et le regardait : elle était attentive. Dans les quatre autres conditions, l'expérimentatrice ne regardait pas le singe ; elle était de face avec les yeux au ciel, de face avec les yeux fermés, de face avec la tête tournée sur le côté ou de dos. Elle était donc inattentive car incapable de voir les gestes de quémande éventuellement produits par les mangabés.

Les résultats de cette expérience indiquent que les mangabés sont sensibles à l'orientation du corps et de la tête d'un partenaire humain lorsqu'ils quémandent de la nourriture. En effet, les singes testés mettaient plus de temps à effectuer des gestes de quémande et en produisaient moins lorsque l'expérimentatrice avait la tête tournée sur le côté ou qu'elle était de dos. Mais de façon surprenante, les mangabés ne prenaient pas en compte l'orientation du regard de l'expérimentatrice, suggérant qu'ils ne perçoivent pas le regard comme un indicateur de l'état attentionnel des humains. Chez cette espèce de singe, la posture d'agression est associée à un regard fixe et direct. Il est par conséquent possible que les singes n'aient pas évalué l'orientation du regard de l'expérimentatrice en raison d'une forte aversion pour la zone péri-oculaire.

Cette étude montre que les mangabés sont capables de moduler leur production de gestes communicatifs en fonction de l'état attentionnel de leur « interlocuteur ». Les petits singes semblent comprendre que pour qu'un partenaire réponde à un geste, il doit nécessairement se trouver face à eux pour être en mesure de voir le geste. La communication gestuelle des petits singes semblent ainsi présenter toutes les caractéristiques de la communication intentionnelle déjà observée chez les grands singes.


 


Figure : Nombre de gestes de quémandes effectuées par les mangabés à collier dans les cinq conditions suivantes : expérimentatrice de face qui regarde le singe ; expérimentatrice de face les yeux levés vers le ciel, expérimentatrice de face les yeux fermés ; expérimentatrice tête sur le côté et expérimentatrice de dos. © EthoS, Audrey Maille




Notes

  • (1) The gestural communication of apes and monkeys, Josep Call, Michael Tomasello, Mahwah, New Jersey & London : Lawrence Erlbaum (2007), ISBN:978-0-8058-6278-2.
  • (2) Indexical and referential pointing in chimpanzees (Pan troglodytes), David Leavens, William Hopkins, Kim Bard, Journal of Comparative Psychology (1996), 110(4):346-353, doi:10.1037/0735-7036.110.4.346.
  • (3) Requesting gestures in captive monkeys and apes : Conditioned responses or referential behaviours, Juan-Carlos Gómez, Gesture (2005), 5(1-2):91-105, doi:10.1075/gest.5.1.08gom.

En savoir plus

  • To beg, or not to beg ? That is the question : Mangabeys modify their production of requesting gestures in response to human's attentional states, Audrey Maille, Lucie Engelhart, Marie Bourjade, Catherine Blois-Heulin, PLoS ONE (2012), 7(7):e41197, doi:10.1371/journal.pone.0041197.

Contact chercheur

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits