CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions > Un nouveau marqueur diagnostic pour les maladies cardio-vasculaires

sur ce site :

Parutions

 

Un nouveau marqueur diagnostic pour les maladies cardio-vasculaires

 

L’équipe de Mustapha Rouis, à l’Institut de biologie Paris-Seine, identifie un nouveau marqueur des maladies inflammatoires et cardio-vasculaires en démontrant que la concentration sanguine de la protéine TRX80, connue pour ses effets pro-oxydant et pro-inflammatoire, augmente avec l’âge. Cette protéine induit également une augmentation de l’athérosclérose. Les chercheurs ont élucidé les mécanismes moléculaires qui aboutissent à l’augmentation de cette protéine dont le dosage sanguin pourrait permettre d’évaluer les risques cardio-vasculaires liés à l’âge. Cette étude a été publiée le 4 mai 2017 dans la revue Circulation.


Le système thioredoxine, qui comprend la thioredoxine-1 (TRX1) et son produit de dégradation, la protéine TRX80, est un système essentiel pour le maintien de l’équilibre oxydatif de l’organisme. La protéine ubiquitaire TRX1 joue un rôle anti-inflammatoire, antioxydant et anti-apoptotique.

 

Dans cette étude, les chercheurs montrent que la concentration plasmatique de TRX1 diminue avec l’âge à la suite d'un clivage enzymatique qui la transforme en TRX80, une protéine à la fois pro-oxydante, pro-inflammatoire, angiogénique et cancérogène. De plus, la TRX80 active l’inflammasome NLRP3, provoquant la maturation de deux cytokines pro-athérogènes, l’IL-1b et l’IL-18 qui favorisent la formation de plaques d’athérome, donc les problèmes cardio-vasculaires. La TRX80 agit également sur les macrophages en les orientant vers un phénotype pro-inflammatoire de type M1 qui induit leur accumulation au niveau des plaques d’athérome comme démontré sur des souris transgéniques surexprimant la TRX80 spécifiquement au niveau des macrophages. Cette accumulation rend les plaques d’athérome instables et favorise donc les accidents cardio-vasculaires.

 

Cette étude explique en partie pourquoi les maladies cardiovasculaires et probablement d’autres maladies inflammatoires (diabète, cancer, arthrite…) augmentent avec l’âge. Ces travaux identifient la TRX80 comme un nouveau marqueur diagnostic des maladies inflammatoires et cardio-vasculaires.

 

Figure : La TRX1, protéine de 12 kDa, est localisée dans le cytoplasme. Elle protège les cellules, directement ou indirectement, contre les dommages oxydatifs, l’inflammation et la mort cellulaire par apoptose. Ce rôle de défense se traduit par une protection contre des pathologies inflammatoires telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’arthrite rhumatoïde et le cancer. Cependant, avec l’âge, la concentration plasmatique de la TRX1 diminue au profit de la TRX80, forme tronquée de la TRX1. Ceci est dû à l’augmentation de l’expression et de l’activité de deux alpha-sécrétases (ADAM-10 et ADAM-17). La TRX80, contrairement à la forme native, est pro-inflammatoire, pro-athérogène et pro-cancérogène. Les mécanismes impliqués dans la régulation de l’expression des deux a-sécrétases ne sont pas encore bien compris
© Fotolia licence standard. Mustapha Rouis.

 

En savoir plus

Contacts chercheurs

  • Mustapha Rouis


    Equipe Vieillissement cellulaire intégré et inflammation
    CNRS UMR 8256 - Inserm ERL-1164 - Université P. et M. Curie  
    Institut de Biologie Paris Seine
    Case courrier 256
    7 quai Saint Bernard
    75252 PARIS CEDEX


    01 44 27 20 28

     

Mise en ligne le 30 mai 2017

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits