CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions 2007

sur ce site :

Parutions 2007

 

Cette page présente quelques publications en 2007 des laboratoires de l'INSB.

 

2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014| 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 |

 

 

vign-index-parution-©G. Matassi

Structure cristallographique de la protéine Rhesus Rh50 chez la bactérie Nitrosomonas europaea

La première structure tridimensionnelle d’une protéine de la famille Rhesus (Rh) vient d’être déterminée. Ces travaux, publiés le 4 décembre 2007 dans la revue PNAS, marquent une étape clé dans la compréhension de la fonction de ces protéines en particulier leur rôle dans le passage de l’ammonium à travers la membrane cellulaire.

Lire la suite

 

vignette-index-parution-©F. Mann

Guidage des axones par la sémaphorine 3E : Quand la neuropiline-1 s’en mêle.

Le fonctionnement de notre cerveau repose sur l’établissement d’un réseau complexe de connexions neuronales au cours de l’embryogenèse et sur le maintien de ces circuits au cours de la vie adulte.
C'est la présence de molécules de guidage qui permet aux axones de s'orienter correctement soit par attraction, soit par répulsion, et d'établir ainsi un réseau entre cellules nerveuses. Des chercheurs de l’Institut de Biologie du Développement de Marseille Luminy viennent de démontrer que les effets de la molécule de guidage axonal, sémaphorine 3E, dépendent de la nature du complexe récepteur présent à la surface neuronale.
Ces résultats sont publiés le 6 décembre dans la revue Neuron.

Lire la suite

 

vig-index-parution-bacterie-communication

Comment les bactéries communiquent-elles entre elles ?

Des chercheurs du Centre de Biochimie Structurale de Montpellier (UMR5048) viennent de montrer comment les bactéries ont appris à communiquer entre elles, ce qui leur permet de se comporter « collectivement » , comme si elles étaient un seul organisme multicellulaire. Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS du 20 novembre 2007

Lire la suite

 

vig-index-article-virus-vih

Développement méthodologique pour l’inhibition des interactions protéiques : application à la protéine Nef du virus VIH-1

Des chercheurs du laboratoire Bioénergétique et Ingénierie des protéines à Marseille (UPR9036) en collaboration avec des chercheurs de l’Inserm (U599) apportent une preuve de concept méthodologique pour la mise en oeuvre d’approches visant à atteindre une nouvelle classe de cibles thérapeutiques : les interactions protéine-protéine. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS du 4 décembre 2007.

Lire la suite

 

fig-index-parution-article-mf.carlier

Vers un contrôle du mécanisme d’assemblage des filaments d’actine dans l’établissement de la polarité cellulaire dans l’embryogenèse précoce

Lire la suite

 

fig-index-parution-article-d.riquier

Un transporteur mitochondrial des macrophages freine le déclenchement du diabète auto-immun

Des chercheurs du laboratoire «Transporteurs mitochondriaux et métabolisme» (UPR9078, CNRS/Université Paris René Descartes) viennent de démontrer en utilisant un modèle murin que le transporteur mitochondrial UCP2 est impliqué dans le développement du diabète de type 1. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS du 27 novembre 2007.
Lire la suite

 

fig-article-richard-giege

Structure cristallographique de la tyrosyl-ARNt synthétase de mitochondrie humaine

Des chercheurs du laboratoire « Architecture et Réactivité de l’ARN » (CNRS UPR9002) de Strasbourg viennent de décrire la structure cristallographique d’une enzyme clé de la synthèse des protéines, la tyrosyl-ARNt synthétase mitochondriale humaine. Ces travaux sont publiés dans la revue Structure du 13 Novembre 2007 dont ils font la couverture.

Lire la suite

 

Hémi-négligence : jetez donc un œil derrière vous !

Pour nous orienter, nous utilisons intuitivement la notion d'espace Euclidien en nous référant à un système de coordonnées cartésiennes à trois dimensions. Ce système spatial fondamental se reflète dans la façon dont nous percevons et structurons cognitivement le monde selon trois axes : haut/bas, devant/derrière, droite/gauche. En observant des patients atteints d’hémi-négligence, des chercheurs du laboratoire « Vulnérabilité, adaptation et psychopathologie » (UMR7593 CNRS/Université Paris 6) et des hôpitaux universitaires de Genève et de Zurich ont découvert que l'espace est encodé selon ces trois dimensions et que chacun de ces axes est représenté indépendamment dans le cerveau. Ces résultats ont été publiés le 29 octobre 2007 dans la revue Annals of Neurology.
Lire la suite

 

fig-article-migration-collective

Migration collective de cellules épithéliales au cours de la cicatrisation de blessures modèles

Des chercheurs viennent de mettre au point une nouvelle technique d’étude de la migration cellulaire.
Ces travaux sont issus d’une étroite collaboration entre le laboratoire de Physico-Chimie Curie (CNRS UMR 168), le laboratoire Compartimentation et Dynamique Cellulaires (CNRS UMR 144) et le laboratoire Matière et Systèmes Complexes (CNRS UMR 7057) et sont publiés dans la revue PNAS du 9 octobre 2007.

Lire la suite

 

fig-index-parution-article-campan

L’anorexie s’exprime t-elle à partir d’un mécanisme cérébral impliqué dans l’addiction ?

En utilisant un modèle murin, le groupe de recherche animé par Valérie Compan, professeur de l’université de Nîmes, à l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier (UMR 5203, CNRS/Inserm/Universités de Montpellier I et II) vient de montrer que les mécanismes cérébraux impliqués dans l'anorexie seraient similaires à ceux impliqués dans l'action de drogues comme les amphétamines ou la cocaïne.
Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS du 9 octobre 2007.

Lire la suite

 

vignette-matrice

Identification de voies de signalisation impliquées dans la formation du cœur chez la mouche drosophile

Des chercheurs de l’équipe de Michel Sémériva à l’Institut de Biologie du Développement de Marseille Luminy (UMR 6216, CNRS/Université Aix-Marseille 2) en collaboration avec des chercheurs de l’Institut de Génomique Fonctionnelle (UMR 5203, CNRS/Inserm/Universités Montpellier 1 et 2) viennent de caractériser la dynamique des mécanismes moléculaires impliqués dans la cardiogenèse chez la drosophile. Ces travaux sont publiés dans la revue PLoS Genetics du 12 octobre 2007.

Lire la suite


vignette article nouveaux outils pharmacologiques

De nouveaux outils pharmacologiques pour étudier les fonctions physiologiques d’un ancien neuropeptide

Lire la suite

 

 

 

 

 

Une nouvelle cible pharmacologique potentielle chez le bacille tuberculeux

vignette article bacille tuberculeux

L’émergence de bacilles tuberculeux résistants aux antibiotiques est alarmante et le développement de molécules efficaces contre les bacilles résistants est devenue une nécessité.
Les chercheurs de l’équipe « Enveloppes mycobactériennes : structures, biosynthèse et rôles » dirigée par Mamadou Daffé à l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (UMR 5089, CNRS/Université Paul Sabatier) de Toulouse viennent de mettre en évidence une nouvelle cible pharmacologique potentielle, une enzyme-clé de la biogénèse des lipides de l’enveloppe de Mycobacterium tuberculosis. Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS du 11 septembre 2007.

Lire la suite

 

L'art d'initier des nouveaux organes chez les plantes

vignette texte Gaude

Après la découverte d'un nouveau compartiment cellulaire impliqué dans le contrôle des flux d'auxine, une hormone végétale clé dans le développement des plantes (Jaillais et coll., Nature 443, 2006), l'équipe Signalisation Cellulaire et Endocytose du laboratoire de Reproduction et Développement des Plantes (UMR 5667, CNRS/INRA/Ecole Normale Supérieure de Lyon/Université Lyon I) dirigée par Thierry Gaude, publie de nouveaux travaux dans la revue Cell du 21 septembre 2007.
Lire la suite

 

Un rôle insoupçonné des cellules dendritiques plasmacytoïdes dans la présentation des virus et vaccins inactivés

vignette article cellules dendritiques plasmacytoïdes

Les cellules dendritiques jouent un rôle de médiation essentielle dans la réponse immunitaire contre les cellules infectées par le Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH), agent du SIDA. Ce sont elles qui informent les lymphocytes T8 de l’infection, initiant ainsi une stratégie complexe de destruction très spécifique des cellules infectées par le virus. Il existe différentes populations de cellules dendritiques. Certaines sont apparemment plus spécialisées dans la présentation croisée de l’antigène. D’autres produisent des agents antiviraux comme l’interféron-alpha.
Pourtant, une équipe du Département d’Immunologie de l’Institut Cochin (CNRS, INSERM, Université René Descartes Paris 5), en collaboration avec des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Etablissement Français du Sang-Alsace, et du Groupe Hospitalier Cochin-Saint Vincent de Paul, vient de découvrir un rôle dans la présentation croisée de l’antigène à cette deuxième population, celle des cellules dendritiques plasmacytoïdes. Ces travaux sont disponibles en ligne sur le site de la revue Immunity et ont été soutenus par l’ANRS et Sidaction.

Lire la suite

 

Chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, la méthylation des dinucléotides CG coordonne et stabilise la « mémoire » de l’information épigénétique.

vignette article modèle Arabidopsis thaliana

La méthylation de l’ADN au niveau des dinucléotides CG est essentielle à la régulation épigénétique* de la transcription des gènes. Cependant, le rôle biologique de ces patrons de méthylation ainsi que la relation entre leur maintenance et les autres mécanismes épigénétiques au niveau de l’organisme entier restent très mal compris.
En utilisant des générations successives d’un mutant de la plante Arabidopsis thaliana déficient pour la maintenance de la méthylation CG, Olivier Mathieu (UMR 6547, CNRS/Université Blaise Pascal) en étroite collaboration avec le « Laboratory of Plant Genetics » de l’Université de Genève, vient de montrer qu’en l’absence de méthylation CG, des patrons épigénétiques nouveaux et aberrants se forment au cours des générations.
Ces résultats qui sont publiés dans la revue Cell du 7 septembre 2007 montrent que la méthylation CG stabilise la mémoire de l’information épigénétique afin que celle-ci soit transmise fidèlement au cours des générations.

Lire la suite

 

Une nouvelle méthode pour étudier le repliement des protéines avec une résolution atomique

vignette article repliement des protéines avec une résolution atomique

Au Laboratoire de Résonance Magnétique Nucléaire de l’Institut de Biologie Structurale (UMR 5075, CEA/CNRS/Université Joseph Fourier) à Grenoble, Bernhard Brutscher et ses collaborateurs ont développé une nouvelle technique qui permet pour la première fois d'observer les changements conformationnels d’une protéine au niveau atomique avec une résolution temporelle de l’ordre de la seconde. Ces résultats ont été publiés le 3 Juillet 2007 dans la revue PNAS.

Lire la suite

 

La torsion positive d'une fibre de chromatine entraîne une transition chirale des nucléosomes

En utilisant des "pinces magnétiques", des chercheurs ont montré que les nucléosomes d'une fibre de chromatine soumise à une forte torsion positive subissent un changement important de leur conformation sans perte d'histones. La nouvelle structure, métastable, emmagasine du surenroulement positif et se présente comme l'inverse topologique du nucléosome. Ce phénomène de transition chirale* permettrait la progression de l'ARN polymérase au cours de la transcription des gènes en l'absence de tout autre facteur.

Lire la suite

 

Un nouveau mécanisme pour la réplication fidèle de l’ADN endommagé

vignette réplication fidèle de l’ADN endommagé

Un nouveau mécanisme de protection de la cellule contre les dommages de l’ADN vient d’être mis en évidence. Il met en œuvre l’ADN polymérase lambda, qui, assistée par d’autres protéines réplicatives, a la capacité unique de recopier l’ADN contenant une lésion oxydative sans faire d’erreur de copiage. Ce mécanisme pourrait ainsi jouer un rôle clé dans la protection de l’organisme contre l’apparition de cancers. Cette découverte, issue de travaux menés par Giuseppe Villani, directeur de recherche à l’Inserm , au sein du Département « Biologie du Cancer » de l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale à Toulouse (IPBS-CNRS UMR 5089/Université Paul Sabatier), en collaboration étroite avec une équipe italienne et une équipe suisse a été publiée dans la revue Nature le 31 Mai 2007.

Lire la suite

 

Une nouvelle sous-population de cellules immunorégulatrices impliquées dans les pathologies pulmonaires

vignette article cellules immunorégulatrice

Les lymphocytes iNKT (pour « invariant Natural Killer T) forment une population particulière de cellules T qui exerce ses fonctions immunorégulatrices variées via la production rapide et massive d’un large spectre de cytokines.
L’équipe du Dr Leite-De-Moraes du laboratoire «Cytokines, hématopoïèse et réponse immune » (UMR 8147, CNRS-Université Paris V) à l’Hôpital Necker vient de découvrir une nouvelle sous-population de cellules iNKT, appelés iNKT17. Les lymphocytes iNKT17 n’expriment pas le marqueur NK1.1, produisent peu d’interleukine-4 et d’interféron-y mais de grandes quantités d’interleukine-17, cytokine proinflammatoire récemment décrite. Ces résultats ont été publiés le 14/05/07 dans la revue Journal of Experimental Medecine.

En savoir plus

 

La Drosophile, un système modèle pour étudier la « niche hématopoïétique »

vignette glande lymphatique

Le concept de niche a été proposé dès le milieu des années 70 à partir d’études réalisées chez les vertebrés mais sa caractérisation au sein de la moelle osseuse n’a progressé que lentement. Dans une travail publié dans la revue Nature du 15 mars 2007 une équipe du Centre de Biologie du Développement, UMR 5547, CNRS-Université Paul Sabatier à Toulouse a montré l’existence d’une niche hématopoiétique chez la drosophile. L’identification de cette niche dans cet organisme modèle ouvre des perspectives d’étude des mécanismes qui contrôlent l’homéostasie des cellules sanguines.

En savoir plus

 

Le développement de l’œil est sous le contrôle du facteur d’épissage B52

vignette texte Tazi

L'oeil des mammifères et celui des insectes, bien que différents dans leur structure, requièrent pour leur développement le même gène Eyeless. Ce gène "maître" contrôle toute la cascade génétique du développement de l'oeil. Des chercheurs de l’Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier viennent de démontrer que le développement de l’œil dépend d’un équilibre subtil entre deux formes protéiques de Eyeless contrôlé par le facteur d’épissage B52. Ces travaux ont été publiés le 28 février 2007 dans la revue PLos ONE.

En savoir plus

 

 

Gymnastique d'une protéine à la surface d'un virus

vignette texte Gaudin

Les protéines de fusion permettent aux virus dits enveloppés de fusionner leur membrane avec celle des cellules hôtes de façon à y transférer leur propre génome. Des chercheurs du Laboratoire de virologie moléculaire et structurale ont déterminé la structure atomique initiale (pré-fusion) de la protéine G du virus de la stomatite vésiculeuse (VSV) et montrent le changement de conformation que subit cette protéine au cours du phénomène de fusion.

lireEn savoir plus

 

Les molécules responsables de la stabilisation des récepteurs AMPA aux synapses sont identifiées

vignette texte Choquet

Dans un travail publié le 1er Mars 2007 dans la revue Neuron, l’équipe de Daniel Choquet du laboratoire de Physiologie de la synapse (CNRS UMR5091, Bordeaux) démontre le rôle clé des interactions entre Stargazin et PSD-95 dans la stabilisation des récepteurs au glutamate AMPA au niveau des synapses.

lireEn savoir plus

 

 

L’allantoïde, annexe embryonnaire des vertébrés supérieurs, produit des progéniteurs hématopoïétiques

vignette texte Corbel et al.

Les cellules souches sanguines (cellules souches hématopoïétiques ou CSH) constituent chez l’adulte une réserve destinée à assurer à vie la formation de tous les éléments du sang. Cette réserve se met en place très tôt au cours de la vie embryonnaire et fœtale. Où et à quel stade ces cellules émergent-elles ?

En savoir plus

 

 

Les nouveau-nés humains sont capables de voir la différence entre des mouvements «biologiques» et «non biologiques»

Dispositif de test des nouveaux-nés

Tous les parents savent que les bébés préfèrent regarder les objets en mouvement. Cependant, les mouvements ne sont pas tous équivalents. Il existe une dichotomie entre la perception visuelle des mouvements biologiques et celle des mouvements non biologiques. La vision est, en effet, particulièrement sensible aux mouvements «biologiques» c'est-à-dire produits par un organisme vivant (comme les humains et les autres vertébrés). L’origine de cette compétence visuelle reste encore à déterminer.

 

« S’il te plaît, dessine-moi un télomère »

Télomère

Les extrémités des chromosomes humains, les télomères, sont organisées sous forme de boucles sous l’action de la protéine TRF2 (Telomeric Repeat Factor 2). Une étude transdisciplinaire menée par des biologistes et des physiciens a permis de découvrir de nouvelles propriétés de TRF2 qui permettent de comprendre le fonctionnement de cette protéine dans la structuration des télomères humains.

 

Une avancée dans la compréhension du rôle essentiel de l’érythropoïétine dans la production des globules rouges

Protéine GATA-1

Le rôle de l’Epo est de protéger les cellules souches et progéniteurs médullaires de l’apoptose. Lorsque les globules rouges sont en nombre suffisant, les taux d’Epo diminuent et les progéniteurs médullaires meurent, à l’inverse lorsque leur nombre est insuffisant, les concentrations d’Epo augmentent et les cellules sont sauvées de la mort.

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits