CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions 2011

sur ce site :

Parutions 2011

 

Cette page présente quelques publications en 2011 des laboratoires de l'INSB.

 

2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014| 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 |

 

 

Comment les drogues détournent le fonctionnement de notre mémoire…

En activant le circuit de la récompense, les drogues détournent durablement et à leur propre avantage le fonctionnement de la mémoire associative et ce, au détriment du bon fonctionnement de la mémoire spatiale. C'est ce que vient de mettre en évidence une équipe de l'Institut de neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine (INCIA, CNRS/Universités Bordeaux 1 et 2). Cette étude, publiée dans Journal of Neuroscience, apporte de nouveaux éléments utiles à la compréhension des mécanismes de l'addiction.

charneauLire la suite

 

La sensation douloureuse est propre à chacun !

L’équipe pilotée par Guy Simonnet à l’Institut de neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine (INCIA, CNRS/Universités Bordeaux 1 et 2) vient de démontrer que la douleur ne dépend pas seulement de l’importance de la lésion qui l’a engendrée, mais aussi très largement de l’histoire personnelle de l’individu blessé. Ces résultats ont été publiés dans la revue Journal of Pain.

charneauLire la suite

 

Antidouleur : paracétamol versus Δ9- tetrahydrocannabiorcol

Des chercheurs du laboratoire Biotechnologie et signalisation cellulaire (BSC, CNRS/Université de Strasbourg) et du Laboratoire de biophotonique et pharmacologie (LBP, CNRS/Université de Strasbourg) dévoilent les propriétés antalgiques d’un composé cannabinoïde, le Δ9- tetrahydrocannabiorcol, qui agit sur les mêmes récepteurs de notre organisme que le paracétamol. Cette surprenante découverte est parue dans la revue Nature communications.

charneauLire la suite

 

Des biomatériaux avec une activité biologique pour contrôler et diriger la croissance des axones

Des chercheurs du laboratoire Biomécanique et bioingénierie (BMBI, CNRS/Université de Compiègne) et de l'Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI) du CNRS sont parvenus à montrer que la repousse axonale des cellules nerveuses de la rétine peut être stimulée et guidée grâce à un nouveau biomatériau, fabriqué à partir de nanofibres de soie. Ces résultats, obtenus avec la collaboration de l'Université de Leipzig en Allemagne et de l’Université Tufts aux Etats-Unis, ont été publiés dans la revue Advanced Functional Materials.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Un nouveau modèle d’étude pour la rétinopathie diabétique

Dans un article publié dans Investigative Ophtalmology & Visual Science, des chercheurs de l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI) du CNRS, du Centre de recherche des Cordeliers (Inserm/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Descartes), de l’Institut supérieur de biotechnologie Sidi Thabet et de l’Université de la Manouba en Tunisie, ont démontré que le rat des sables constitue un modèle animal nouveau et original pour décrypter les subtilités de la rétinopathie diabétique chez l’Homme, une maladie quasiment asymptomatique jusqu’à l’apparition des complications les plus dévastatrices.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Les dauphins parlent-ils pendant leur sommeil ?

Des chercheurs du laboratoire d'Ethologie animale et humaine de Rennes (EthoS, CNRS/ Université Rennes 1) apportent une réponse à cette drôle de question ! La nuit, il semblerait que les dauphins se remémorent leur journée et reproduisent les sons associés à des événements qui les ont marqués. Ces résultats surprenants ont été publiés dans la revue Frontiers in psychology.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Des petits ARNs viraux pour inhiber l’apoptose

L’équipe de Sébastien Pfeffer au laboratoire Architecture et réactivité de l’ARN du CNRS a montré que les microARNs codés par le virus oncogène de Kaposi peuvent réguler négativement la mort cellulaire, un processus essentiel à la défense de l’organisme hôte. Ces résultats, obtenus en collaboration avec des chercheurs allemands, suisses, français et finlandais, sont détaillés dans la revue PLoS Pathogens.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Comment la morphine provoque la libération de dopamine dans le cerveau

Des chercheurs de l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (INCI) du CNRS, de l’Institut interdisciplinaire de neurosciences (IINS, CNRS/Université Bordeaux Segalen) et du Neurocentre Magendie (NCM, Inserm/Université Bordeaux Segalen) ont identifié de nouveaux circuits neuronaux contrôlant les effets excitateurs de la morphine sur les neurones dopaminergiques. Cette étude a été publiée dans la revue PNAS.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Régénération de type vertébré chez un invertébré, l’amphioxus

L’amphioxus possède un plan d'organisation similaire à celui des vertébrés, mais il en est relativement éloigné dans l'arbre évolutif. Des chercheurs du laboratoire Biologie intégrative des organismes marins (BIOM, CNRS/Université Pierre et Marie Curie) ont récemment conclu dans PNAS, que le petit animal partage aussi avec les vertébrés son mode de régénération. Il devient alors un modèle précieux dans la compréhension des mécanismes ancestraux de la régénération.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Communication vocale chez le singe : qui s’assemble se ressemble !

Une étude réalisée sur le singe et publiée dans BMC Evolutionary Biology vient de montrer que le répertoire vocal, bien que génétiquement déterminé chez une espèce, s’affine progressivement avec l’expérience de l’individu au sein d’un groupe social. Ce résultat, déjà admis pour l’oiseau depuis plusieurs décennies, conforte ici l’idée selon laquelle l’Homme aurait hérité de ses ancêtres primates la capacité à imiter la voix de ses proches.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Huntingtine : une protéine clé de la ciliogénèse

La formation des cils, retrouvés à la surface des cellules, est régulée par la huntingtine. Lorsque cette protéine est absente ou anormale, comme c’est le cas chez les patients atteints de la maladie de Huntington, le mécanisme de la ciliogénèse est grandement perturbé. C’est ce que vient de prouver une équipe du laboratoire Signalisation, neurobiologie et cancer (SNC, CNRS/Institut Curie/Inserm). Cette étude, réalisée en association avec d’autres chercheurs, a été publiée dans la revue Journal of clinical investigation.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Une fenêtre d’opportunité pour contrôler la transposition

Des chercheurs du Laboratoire de microbiologie et de génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) viennent de montrer qu’il existe, chez la bactérie, une « fenêtre d’opportunité » au cours de laquelle la transposase peut devenir apte à assurer le déplacement d’éléments mobiles dans le génome. Ce mécanisme, détaillé dans un article publié le 23 décembre 2011 dans Molecular Cell, régule efficacement le phénomène de transposition, en faisant intervenir un partenaire insoupçonné : le ribosome.

charneauLire la suite

 

Structure du ribosome de la levure. © Copyright IGBMC

Le ribosome à haute résolution

Tout juste un an après la publication de la première structure du ribosome eucaryote, l'équipe de Marat Yusupov de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) est parvenue à affiner la précision de ses précédents résultats et révèle maintenant la structure moléculaire du ribosome à l'échelle atomique. Ces travaux, publiés le 17 novembre 2011 dans la revue Science, pourront servir de base à l'industrie pharmaceutique pour le développement de nouveaux médicaments.

charneauLire la suite

 

Une approche physique pour décortiquer la biochimie de l’actine

Des chercheurs du Laboratoire d’enzymologie et biochimie structurales du CNRS ont utilisé les propriétés de la microfluidique pour développer une nouvelle technique d’observation de la composition et de la dynamique de filaments d’actine individuels. Ce travail, réalisé en collaboration avec des théoriciens du Max Planck institute of colloids and interfaces, a été publié le 27 septembre 2011 dans PLoS Biology et a permis de décrypter le mécanisme d’hydrolyse de l’ATP dans les filaments d’actine.

charneauLire la suite

 

Un acide aminé de l’ARN polymérase II essentiel à la transcription des snARN

Des chercheurs du Laboratoire de biologie moléculaire eucaryote (LBME, CNRS/ Université Paul Sabatier - Toulouse III) et de l’Université d’Oxford ont mis en évidence que la phosphorylation de la septième sérine du motif qui compose le domaine carboxy-terminal de l’ARN polymérase II, entraîne une cascade de réactions permettant la transcription efficace des petits ARNs nucléaires, les snARN. Ce mécanisme a été décrit dans la revue Molecular Cell le 1er décembre 2011.

charneauLire la suite

 

Du nouveau sur la régulation du génome d’origine paternelle

Des chercheurs de l’Institut de génétique moléculaire de Montpellier (IGMM, CNRS/Universités Montpellier 1 et 2) viennent de déchiffrer le mécanisme qui contrôle l’expression différentielle de gènes selon leur origine parentale. Ce travail, publié le 25 novembre 2011 dans The EMBO Journal, permet de comprendre pourquoi certains gènes ne deviennent actifs que sur la copie maternelle et d’autres, que sur la copie paternelle.

charneauLire la suite

 

Ligation SEA : une nouvelle façon de créer des protéines

Une équipe du laboratoire Approches génétiques, fonctionnelles et structurales des cancers (AGFSC, CNRS/Institut Pasteur Lille/Universités Lille 1 et 2) dévoile le 16 novembre 2011 dans Angewandte Chemie un tout nouveau concept de ligation native entre deux segments peptidiques. Grâce à l’originalité de cette découverte et aux propriétés exclusives du groupement chimique qu’elle met à contribution, les chercheurs ont pu développer une méthode inédite de synthèse chimique totale de protéines.

.charneauLire la suite

 

Benjamin Prud’homme, lauréat du Prix Claude-Paoletti 2011

Le Prix Claude-Paoletti récompense un jeune chercheur en biologie, toutes disciplines confondues. Initié en 1997 grâce à un fonds créé par ses propres amis après sa mort, il est attribué en hommage à Claude Paoletti, ancien directeur du Département des sciences de la vie (SDV) du CNRS. Le financement a été repris en 2007 par la direction du département SDV, actuel Institut des sciences biologiques (INSB) du CNRS. Cette année et pour sa dixième édition, le Prix Claude-Paoletti a été décerné à Benjamin Prud’homme, responsable d’équipe à l’Institut de biologie du développement de Marseille Luminy (IBDML, CNRS/Université de la Méditerranée).

.charneauLire la suite

 

L'interaction ARN-protéine : démêler pour mieux observer

Comment les protéines ribosomiques participent-elles à la formation et à la stabilisation de la structure biologiquement active du ribosome ? Pour étudier cette question, des chercheurs du Laboratoire de Nanobiophysique de l'unité Gulliver (CNRS/ ESPCI) et du Laboratoire d'Expression Génétique Microbienne (CNRS)(1) se sont focalisés sur la protéine ribosomique L20 d'Escherichia coli(2). Ils ont étiré à l'aide de pièges optiques(3) des molécules individuelles d'ARN et ont observé l’interaction avec la protéine L20. L’utilisation de cette technique montre de manière directe que la protéine agit comme une pince stabilisant la structure de ses sites de liaison à l'ARN, qui constituent le cœur du fonctionnement du ribosome. Les chercheurs ont publiés ce travail dans les Proceedings of the National Academy of Sciences of the U.S.A

.charneauLire la suite

 

Découverte d’un gène de « satiété » en azote chez les plantes

Des chercheurs du laboratoire de Biochimie et physiologie moléculaire des plantes (B&PMP, CNRS/Inra/Montpellier SupAgro/Université Montpellier 2), de l’Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP, CNRS) et du Center for genomics and systems biology à New-York, viennent de caractériser un gène impliqué dans le mécanisme moléculaire qui permet aux plantes d’ajuster le prélèvement du nitrate du sol à leurs besoins en azote. Cette étude a été publiée dans PNAS le 25 juillet 2011.

.charneauLire la suite

 

Une sonde moléculaire pour contrôler le métabolisme d’une plante

Des chercheurs du Laboratoire de physiologie cellulaire végétale (LPCV, CNRS/CEA/Université Joseph Fourier) et de l’Institut de biologie et technologie de Saclay (iBiTec-S/Saclay, CEA) ont mis au point une sonde moléculaire, la Galvestine-1, capable de contrôler de manière ultrafine l’activité d’une enzyme chez la plante Arabidopsis thaliana. Cette enzyme, MGD1, est responsable de la synthèse des galactolipides, principaux constituants des membranes photosynthétiques. Grâce à cette méthode innovante les scientifiques ont pu identifier le rôle des galactolipides dans le développement de la plante. Ce résultat a été publié dans Nature Chemical Biology.

.charneauLire la suite

 

Surpasser les autres compte plus que réussir seul

En étudiant le comportement de personnes jouant à une loterie, des chercheurs du Centre de neuroscience cognitive (CNC, CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) ont mis en évidence que la compétition avec un autre joueur influence le choix des participants de sorte que l'objectif de dépasser les gains de l'autre est parfois plus important que de maximiser leur propre gain. Ces travaux, publiés dans PNAS le 6 septembre 2011, dévoilent, grâce à l'imagerie, les mécanismes cérébraux de cet effet décisionnel.

.charneauLire la suite

 

Un microorganisme cellulaire ancestral à l’origine des virus géants

Une équipe du laboratoire Information génomique et structurale (IGS) du CNRS a publié dans PNAS le 10 octobre 2011 la découverte, près des côtes chiliennes, d’un cousin lointain de Mimivirus dont le génome est une molécule d’ADN de 1,259 million de paires de bases codant pour 1120 protéines. Parmi celles-ci, la présence de nombreuses enzymes clé de l’appareil de traduction renforce l’hypothèse selon laquelle un génome cellulaire ancestral serait à l’origine de celui de ces virus géants.

.charneauLire la suite

 

Comprendre la cognition sociale grâce à l’imagerie cérébrale

Une étude publiée dans Cerebral cortex le 9 juillet 2011 a réuni des chercheurs du Centre émotion du CNRS, du Centre de recherche de l’institut du cerveau et de la moelle épinière (CRICM, CNRS/Inserm/UPMC) et de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris, autour du phénomène de cognition sociale. Cette étude décrit une expérience d’imagerie IRM inédite permettant de décrypter les bases neurales des interactions sociales entre individus.

.charneauLire la suite

 

La spectroscopie par RMN à l’état solide donne accès à l’asymétrie des mouvements dans les protéines

En collaboration avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ), une équipe de l'Institut de biologie structurale (IBS, CNRS/CEA/Université Joseph Fourier) de Grenoble a mis en place une nouvelle expérience de résonance magnétique nucléaire (RMN) du solide qui permet d'obtenir des informations bien plus précises sur l’amplitude et l’asymétrie des mouvements dans les protéines. Ces travaux ont été publiés dans Angewandte chemie International edition le 14 septembre 2011.

.charneauLire la suite

 

Des probiotiques pour mieux grandir ?

La bactérie probiotique Lactobacillus plantarum, présente naturellement dans l'intestin de la mouche drosophile, promeut la croissance de son hôte lorsque celui-ci se développe au sein d’un milieu nutritif carencé. C’est ce qu’ont démontré des chercheurs de l’Institut de biologie du développement de Marseille Luminy (IBDML, CNRS/Université de la Méditerranée). Leur étude a été publiée dans la revue Cell Metabolism le 7 septembre 2011.

.charneauLire la suite

 

Propagation d’ondes de concentration de bactéries chimiotactiques

Des chercheurs du laboratoire Physico-chimie Curie (PCC, CNRS/Institut Curie) apportent du nouveau sur les mécanismes qui permettent aux populations bactériennes chimiotactiques de se mouvoir collectivement au sein d’un fluide. Leurs travaux, réalisés sur l’organisme modèle Escherichia coli, sont détaillés dans un article publié dans PNAS le 14 septembre 2011.

.charneauLire la suite

 

 

Mieux comprendre la fonction des anticorps

Des chercheurs de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) ont dévoilé un nouveau mécanisme à l’origine de la diversification des anticorps et donc de l’efficacité de notre système immunitaire. Ces résultats publiés le 11 juillet 2011 dans Journal of experimental medicine permettraient de développer des vaccins plus efficaces mais aussi de nouvelles thérapies anti-cancéreuses.

.charneauLire la suite

 

Les réseaux cellulaires de l’hypophyse : une mise en place concertée

Des chercheurs de l’Institut de génomique fonctionnelle (IGF, CNRS/Inserm/Universités Montpellier 1 et 2) viennent de montrer que les réseaux de cellules endocrines de l’hypophyse se mettent en place de manière concertée et hiérarchisée au cours du développement. Ces travaux ont été publiés le 11 juillet 2011 dans la revue PNAS.

.charneauLire la suite

 

Cordon-Bleu et Spire : des protéines qui régulent l’architecture cellulaire dans la morphogénèse

Cordon-Bleu et Spire présentent toutes deux les mêmes modules structuraux (WH2) de fixation à l’actine qui est une protéine cruciale pour la motilité et l’architecture cellulaire. Elles utilisent cependant différentes subtilités des fonctions multiples de ce motif pour remodeler les réseaux de filaments d’actine au cours du développement précoce de l’embryon. Cette étude réalisée par une équipe du Laboratoire d’enzymologie et biochimie structurales (LEBS) du CNRS, a été publiée le 5 août 2011 dans la revue Molecular cell.

.charneauLire la suite

 

Vie et mort au sein d’un biofilm arsénié

Quel impact l’arsenic peut-il avoir sur le développement structural d’un biofilm bactérien ?
Des chercheurs du laboratoire Génétique moléculaire, génomique et microbiologie (GMGM, CNRS/Université de Strasbourg) viennent de montrer que le stress provoqué par cet élément toxique induit un phénomène de lyse cellulaire puis de dispersion des bactéries qui composent le biofilm. Ces évènements pourraient expliquer, comme dans le cas des Thiomonas, la capacité de certaines populations microbiennes à survivre dans des milieux extrêmes. Ces travaux ont été publiés dans PLoS One le 18 août 2011.

.charneauLire la suite

 

De l’aide pour la présentation d’antigènes !

Pour présenter des antigènes glycolipidiques aux lymphocytes T chargés de la destruction des agents pathogènes, des cellules spécialisées mettent à contribution une famille de protéines bien particulière, les CD1. Dans un article publié le 25 juillet 2011 dans PNAS, des chercheurs de l'Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) et du laboratoire Biologie des cellules dendritiques humaines (Inserm/Université de Strasbourg/Etablissement français du sang - Alsace) montrent comment la protéine CD1e tend à favoriser l’activité de l’une de ses consœurs.

.charneauLire la suite

 

Maintien d’un réservoir pour la plasticité génétique

Dans un article publié dans PLoS Genetics le 30 juin 2011, une équipe du Laboratoire de microbiologie et de génétique moléculaires (CNRS/Université Paul Sabatier – Toulouse III) documente le rôle de la protéine de fixation à l’ADN simple brin SsbB dans la transformation génétique du pneumocoque, baptisé Streptococcus pneumoniae en 1974. Cette protéine serait particulièrement importante pour la diversification du génome de cette espèce bactérienne.

.charneauLire la suite

 

Identification d’une mutation chez l’algue brune Ectocarpus

Une équipe de chercheurs du laboratoire Végétaux marins et biomolécules (CNRS/Université Pierre et Marie Curie) de la Station biologique de Roscoff vient de mettre en évidence une mutation chez l’algue brune modèle Ectocarpus siliculosus capable de transformer l’organisme à la manière d’un Dr. Jekyll qui devient M. Hyde. Ces travaux ont été publiés dans PNAS le 27 juin 2011.

.charneauLire la suite

 

 

XUTs, une nouvelle famille d'ARNs non-codants

Dans un article publié le 22 juin 2011 dans la revue prestigieuse Nature, des chercheurs du laboratoire Dynamique de l’information génétique : bases fondamentales et cancer (CNRS/Institut Curie/Université Pierre et Marie Curie) et du Centre de génétique moléculaire (CNRS) révèlent l’existence de près de 1 600 membres au sein d’une toute nouvelle famille d’ARNs non-codants aux propriétés régulatrices. Initialement identifiés chez la levure, ces transcrits anti-sens pourraient bien être également impliqués dans l’expression et la stabilité des génomes d’eucaryotes plus complexes.

.charneauLire la suite

 

Transférer des petits ARNs dans une cellule cible avec l’électricité

Observer et caractériser des mécanismes biologiques élémentaires en temps réel sur des cellules vivantes est devenu un enjeu majeur pour les sciences du vivant. Une équipe de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) a identifié, par vidéo-microscopie au niveau de la cellule unique, le mécanisme biophysique qui caractérise le transfert par électroperméabilisation des ARNs interférents dans les cellules. Ces résultats ont fait l’objet d’un article publié dans la revue PNAS le 13 juin 2011.

.charneauLire la suite

 

Observer pour mieux entendre

La perception visuelle est utile au cerveau pour prédire les stimuli auditifs émis par un interlocuteur. Des scientifiques du Laboratoire de neurosciences cognitives (LNC, Inserm/ENS Paris) et du Centre de recherche de l’institut du cerveau et de la moelle épinière (CRICM, CNRS/Inserm/Université Pierre et Marie Curie) démontrent que l’exécution de ce phénomène d’intégration multisensorielle de l’information se traduit par des changements de fréquence et de distribution spatiale de l’activité corticale. Ce travail a été publié le 8 mai 2011 sur le site de la revue Nature Neuroscience.

.charneauLire la suite

 

Plasticité de la plasticité synaptique

Certaines synapses de l’hippocampe sont reconnues pour leur inaptitude à la potentialisation à long terme des récepteurs synaptiques du glutamate, plasticité fondamentalement impliquée dans le processus de mémorisation. Des chercheurs de l’Institut interdisciplinaire de neurosciences (IINS, CNRS/Université Victor Segalen/Université Bordeaux 1) montrent que ces synapses peuvent devenir compétentes pour une telle plasticité, mettant en évidence un phénomène nouveau de « plasticité de la plasticité synaptique ». Ces travaux ont été publiés le 1er mai 2011 dans la revue Nature Neuroscience.

.charneauLire la suite

 

Le processus de formation des microtubules dévoilé

Les microtubules sont les composants majeurs du fuseau mitotique, indispensable au bon déroulement de la division des cellules. Afin de clarifier les mécanismes moléculaires à l’origine de leur formation, deux équipes de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) et du Centre de recherche en pharmacologie-santé (CRPS, CNRS/Pierre Fabre médicament), ont résolu la structure atomique d'une protéine clé dans l’assemblage du fuseau au cours de la division. Les résultats de ces travaux sont publiés dans la revue Nature Structural & molecular biology le 3 juillet 2011.

.charneauLire la suite

 

Une rivière contaminée comme source du choléra en Haïti

Une équipe franco-haïtienne réunissant des chercheurs du laboratoire Relation hôte-parasites, pharmacologie et thérapeutique (Ministère de la défense/Université Toulouse III - Paul Sabatier/Université de la Méditerranée), de l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes (URMITE, CNRS/Université de la Méditerranée) et du Ministère haïtien de la santé publique et de la population, est parvenue à identifier l’origine de l’épidémie de choléra qui frappe Haïti depuis plus de huit mois. Ce résultat est détaillé dans la revue Emerging infectious diseases de juillet 2011.

.charneauLire la suite

 

 

Les canaux KATP au cœur de l’immunité antivirale innée

Les travaux d’une équipe du laboratoire Réponse immunitaire et développement chez les insectes (RIDI, CNRS), réalisés en collaboration avec des chercheurs américains sur la drosophile et la souris, dévoilent l’importance fondamentale des canaux potassium ATP-dépendants dans la résistance à des virus cardiotropes qui infectent le cœur. Ces résultats sont publiés le 30 juin 2011 dans la revue PNAS et ouvrent des perspectives de recherche intéressante pour la compréhension, chez l’Homme, de pathologies cardiaques provoquées par un virus, comme certaines formes de myocardites.

.charneauLire la suite

 

Le code secret de l’œstradiol

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) et du Centre de biologie du développement (CBD, CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) a mis en évidence l’existence d’un « code » qui permettrait d’expliquer la complexité des effets d’une hormone bien connue, l’œstradiol. Des modifications de ce code pourraient être impliquées dans le développement et/ou la progression de tumeurs. Ces travaux ont été publiés le 1er juin 2011 dans le journal Genes & development.

.charneauLire la suite

 

Deux myopathies, un mécanisme moléculaire commun

Deux équipes de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) viennent d’établir, en collaboration avec le laboratoire Thérapie des maladies du muscle strié (CNRS/Inserm/Université Pierre et Marie Curie), un nouveau lien entre deux types de myopathies : les dystrophies myotoniques et les myopathies centronucléaires. Les chercheurs ont montré qu’un mécanisme moléculaire commun serait à l’origine de la faiblesse musculaire, symptôme majeur de ces deux maladies. Ces travaux ont été publiés le 29 mai 2011 dans la revue Nature Medicine

.charneauLire la suite

 

Vicariance sensorielle, plasticité cérébrale et implant cochléaire

Comment le cerveau se réorganise-t-il pendant une période de surdité profonde ? Comment s’adapte-t-il de nouveau à l’audition ? Quels mécanismes cérébraux régissent la récupération de la parole chez les personnes sourdes portant un implant cochléaire ? Telles sont les questions sur lesquelles se sont penchés des chercheurs du Centre de recherche cerveau et cognition (CerCo, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier), en engageant une étude d’imagerie cérébrale chez des patients sourds implantés cochléaires. Fruits d’une étroite collaboration avec le service ORL de l'hôpital Purpan à Toulouse, ces travaux publiés le 6 mai 2011 dans Human brain mapping révèlent comment les régions du cerveau impliquées dans l’audition ou la vision se réorganisent au fur et à mesure de la récupération.

.charneauLire la suite

 

Comment le cardiolipide assure le bon fonctionnement des complexes respiratoires

L’interaction entre les lipides et les protéines membranaires est essentielle à de nombreux processus cellulaires fondamentaux tels que la respiration, la photosynthèse, le transport de molécules, la transduction de signaux ou encore la motilité cellulaire. Des chercheurs du Laboratoire de chimie bactérienne (LCB, CNRS), du laboratoire de Bioénergétique et ingénierie des protéines (BIP, CNRS) et du Laboratoire de bioénergétique cellulaire (LBC, CEA) ont identifié, pour la première fois, le rôle précis du cardiolipide dans le processus d’activation d’un complexe membranaire respiratoire très courant chez la bactérie. Ce travail a été publié le 25 avril 2011 dans la revue PNAS.

.charneauLire la suite

 

Science XL : quand l’iPhone devient un instrument de mesure scientifique à grande échelle

Développée au Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/Université de Provence), en collaboration avec sept centres universitaires de par le monde, l'application Science XL propose de participer à une étude scientifique en jouant avec des mots. Elle est compatible avec iPhone, iPod Touch et iPad, et téléchargeable gratuitement sur l'AppStore.

.charneauLire la suite

 

Vers de nouveaux anti-inflammatoires

Des chercheurs de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) viennent de découvrir un nouveau mécanisme d’action des glucocorticoïdes, hormones couramment utilisées pour leur activité pharmacologique anti-inflammatoire. Ces travaux publiés le 15 avril 2011 dans le périodique Cell, bouleversent nos connaissances des processus d’action des récepteurs nucléaires et offrent de nouvelles perspectives thérapeutiques particulièrement prometteuses.

.charneauLire la suite

 

Contrôle de l’activité de la kinase Greatwall

Des chercheurs du Centre de recherche en biochimie macromoléculaire (CRBM, CNRS/Universités Montpellier 1 et 2) viennent de caractériser les mécanismes régulateurs de l'activité de Greatwall, une protéine essentielle au bon déroulement de la division des cellules. Ils ouvrent ainsi l’espoir de cibler de nouveaux événements cellulaires pour contrecarrer le développement de tumeurs. Ces travaux, menés en collaboration avec l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) et le Centre de biochimie structurale (CBS, CNRS/Inserm/Universités Montpellier 1 et 2), ont été publiés dans la revue Molecular and cellular biology le 28 mars 2011.

.charneauLire la suite

 

Des microARNs pour un battement de cils !

C’est avec la collaboration de l’Institut de biologie du développement de Marseille-Luminy (IBDML, CNRS/Université de la Méditerranée) et du laboratoire Plasticité de l’épithélium respiratoire dans les conditions normales et pathologiques (Inserm/Université de Reims Champagne-Ardenne) que les scientifiques de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (IPMC, CNRS/Université Nice Sophia Antipolis) sont parvenus à montrer que des microARNs régulent la fabrication de cils vibratiles chez les vertébrés. Ce résultat, publié le 22 mai 2011 dans la revue Nature Cell biology, pourrait trouver une application directe dans le traitement de nombreuses pathologies humaines.

.charneauLire la suite

 

Un système atypique toxine-antitoxine-chaperon (TAC) chez Mycobacterium tuberculosis

Le bacille de Koch, à l’origine de la tuberculose, possède de nombreux systèmes toxine-antitoxine, induits en réponse à certains stress et potentiellement impliqués dans des phénomènes de persistance et de tolérance aux antibiotiques. Des chercheurs du Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Paul Sabatier - Toulouse III) et de l’Université libre d’Amsterdam ont identifié un nouveau système de ce type, le système TAC, contrôlé par un troisième acteur inopiné : le chaperon Rv1957. Ces travaux ont été publiés le 2 mai 2011 dans PNAS.

.charneauLire la suite

 

Du nouveau sur le fonctionnement des enzymes

Grâce à l’étude fine de la fixation à sa cible biologique d’un composé à vertus thérapeutiques, une équipe de recherche de l’Institut des sciences du végétal (ISV, CNRS) révèle le fonctionnement dynamique des enzymes. Ces travaux, tout aussi fondamentaux qu’appliqués et réalisés avec la collaboration du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (LCBPT, CNRS/Université Paris Descartes), de l’Institut de biochimie et biophysique moléculaire et cellulaire (IBBMC, CNRS/Université Paris-Sud 11) et du Laboratoire de cristallographie et RMN biologique (LRCB, CNRS/Université Paris Descartes), ont été publiés le 24 mai 2011 sur le site de la revue PLoS Biology.

.charneauLire la suite

 

Les sites de liaison de l’ATP sur les récepteurs P2X enfin dévoilés !

Deux équipes du Laboratoire de conception et application de molécules bioactives (LCAMB) viennent d’identifier les sites de liaison de l’ATP sur les récepteurs-canaux de la famille P2X. En utilisant une approche d’ingénierie de marquage d’affinité combinée à des enregistrements de courants provenant de canaux uniques, les chercheurs ont réussi à piéger irréversiblement ces sites de liaison en créant un pont covalent à l’aide d’un dérivé synthétique de l’ATP possédant un hameçon moléculaire. Ces travaux ont été publiés le 16 mai 2011 sur le site de la revue PNAS.

charneauLire la suite

 

Les diatomées : au carrefour entre le végétal et l’animal

Suite à une étroite collaboration avec une équipe de recherche internationale, des scientifiques de l'Institut de biologie de l'Ecole normale supérieure (IBENS, CNRS/ENS/Inserm) apportent du nouveau dans l’histoire évolutive des diatomées marines. Dans un article publié le 12 mai 2011 dans Nature, ils montrent que celles-ci utilisent le cycle de l'urée afin de métaboliser efficacement le carbone et l’azote présents dans leur environnement. Cette observation inattendue bouleverse notre façon de positionner les diatomées par rapport aux végétaux et aux animaux dans le grand schéma de l’évolution.

charneauLire la suite

 

Un nouveau moteur propulsif chez les bactéries

A l’image des eucaryotes, les bactéries disposent elles aussi de moteurs moléculaires leur permettant notamment de se déplacer sur des surfaces solides. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs du CNRS et de l’Université de Princeton, en étudiant la motilité de la bactérie modèle Myxococcus xanthus. Ce travail a été publié le 11 avril 2011 dans la revue PNAS.

charneauLire la suite

 

Une nouvelle cause d’affection cardiaque : l’allergie aux bioprothèses de porc

Dans une étude publiée par The lancet le 30 avril 2011, des microbiologistes de l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes (URMITE, CNRS/Université de la Méditerranée), en collaboration avec des cardiologues et des chirurgiens cardiaques de l’APHM, ont montré que des patients allergiques aux protéines de porc sont fortement susceptibles de succomber à l’implantation cardiaque de valves prothétiques, fabriquées à partir des cellules de cet animal.

charneauLire la suite

 

La brucellose comme modèle de recherche de traitements antibiotiques alternatifs

Une collaboration entre deux équipes de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (IBMM, CNRS/Universités Montpellier 1 et 2) et du Centre d’étude d’agents pathogènes et biotechnologie pour la santé (CPBS, CNRS/Universités Montpellier 1 et 2) ouvre une voie alternative de recherche dans le traitement de la brucellose et d'infections à pathogènes bactériens avec des stratégies similaires. Dans un article publié le 1er avril 2011 sur le site de la revue Organic and biomolecular chemistry et sélectionné comme « Hot article », les chercheurs démontrent qu’il est possible d’inhiber la prolifération dans la cellule infectée du bacille responsable de la maladie.

charneauLire la suite

 

Un nano-biomatériau pour mieux comprendre et favoriser la régénération des tissus osseux

Associer deux propriétés déterminantes d’un biomatériau pour stimuler l’adhésion et la migration de cellules, étapes clés avant leur différenciation, c’est le défi relevé par deux équipes de recherche de Grenoble, au Laboratoire des matériaux et du génie physique (CNRS/Institut polytechnique de Grenoble) et au laboratoire de Dynamique des systèmes d’adhérence et de différentiation (CNRS/Inserm/Université Joseph Fournier). Cette synergie de compétences en biophysique, biomatériaux et biologie apporte de nouvelles perspectives, tant pour la régénération tissulaire que pour la biologie cellulaire plus fondamentale. Ces travaux ont été publiés le 25 mars 2011 dans la revue multidisciplinaire Advanced materials.

charneauLire la suite

 

Diversité métabolique dans un écosystème riche en arsenic

Un consortium de chercheurs associant le CNRS, le CEA, l’IRD et les Universités de Strasbourg, de Montpellier, d’Evry Val d’Essonne et de Pau, vient de révéler la diversité métabolique des principaux microorganismes présents dans un écosystème particulièrement riche en arsenic. Cette étude qui se base sur une approche métaprotéogénomique a été publiée dans The ISME journal le 12 mai 2011.

charneauLire la suite

 

Un nouveau point commun pour l’Homme et le singe

Homme et Singe partagent-ils les mêmes représentations visuelles du monde environnant ? Dans une étude publiée dans PNAS le 18 avril 2011, une équipe du Centre de recherche cerveau et cognition (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) montre que lorsque l'Homme est contraint par le temps, il base sa décision sur les mêmes briques cognitives que le Singe pour catégoriser les éléments de la scène qu’il regarde.

charneauLire la suite

 

 

Regards et attention : même les chevaux y sont sensibles !

Les chevaux sont capables de détecter des signaux subtils d’attention (direction du corps ou du regard), même lorsque ceux-ci proviennent d’une autre espèce. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs du laboratoire d’Ethologie animale et humaine (CNRS/Université Rennes 1) dans un article publié le 30 mars 2011 dans la revue PLoS One. Retour sur une expérience pas très ordinaire…

charneauLire la suite

 

AvGluR, le chaînon manquant

Dans un article publié le 8 mars 2011 dans la revue Nature Communications, des chercheurs de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) détaillent la découverte du « fossile moléculaire » qui manquait à la compréhension de l’évolution du récepteur au glutamate jusqu’au système complexe que l’on observe aujourd’hui chez tous les mammifères.

charneauLire la suite

 

Changer la forme des centrales énergétiques de la cellule pour vivre plus longtemps

Des chercheurs du Laboratoire de biologie moléculaire de la cellule (LBMC, CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Hospices Civils de Lyon) et de l’Université Cornell à Ithaca, New-York, viennent de montrer, pour la première fois, que la durée et la qualité de vie d’un animal peuvent être considérablement améliorées en modifiant la forme des mitochondries, centrales énergétiques des cellules vivantes. Ces travaux, publiés dans Aging cell le 4 avril 2011, ouvrent une nouvelle voie de recherche sur les liens étroits entre la plasticité énergétique de la cellule et le vieillissement.

charneauLire la suite

 

Des souvenirs étiquetés pour une mémoire à long terme

Comment nos souvenirs sont-ils conservés sur le long terme ? Dans un article publié le 18 février 2011 dans Science, des chercheurs de l’Institut des maladies neurodégénératives (CNRS/Université Victor Segalen) viennent de révéler que dès l’encodage d’un souvenir, les neurones du cortex doivent passer par un processus d’étiquetage précoce pour permettre, dans les semaines qui suivent, l’intégration progressive et la stabilisation durable de ce souvenir.

charneauLire la suite

 

Le canal TREK1, une cible clé du Prozac

Des chercheurs de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) apportent du nouveau sur les mécanismes moléculaires associés au canal ionique TREK1. Leurs travaux, publiés le 8 février 2011 dans la revue PNAS, montrent notamment comment les antidépresseurs tels que le Prozac sont capables de réguler l’activité de ces canaux potassiques.

charneauLire la suite

 

Inactivation du chromosome X : des stratégies différentes chez les mammifères

L’inactivation du chromosome X chez les femelles mammifères est l’un des exemples les plus cités en régulation épigénétique. Mais si les différentes étapes de ce processus ont été relativement bien décrites chez la souris, des chercheurs de l’unité de Génétique et biologie du développement (GBD, CNRS/Institut Curie/Inserm/Université Pierre et Marie Curie) et du laboratoire de Biologie du développement et de la reproduction (BDR, INRA/ENVA) viennent de montrer que d’autres mammifères, comme le lapin et l’Homme, font usage d’une toute autre stratégie pour réguler l’expression du chromosome X. Ces travaux ont été publiés le 6 avril 2011 dans la revue Nature.

charneauLire la suite

 

La transdifférenciation au secours de la médecine régénérative

Des chercheurs de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC, CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) ont décrit pour la première fois les étapes du mécanisme de transdifférenciation. Ce processus permet à une cellule différenciée de changer d’identité et offre ainsi de belles perspectives à la médecine régénérative. Ces résultats ont été publiés dans la revue Development le 9 mars 2011.

charneauLire la suite

 

Sens et antisens dans les lymphocytes B

En présence d’un antigène, les lymphocytes B du système immunitaire peuvent être le siège d’un processus de recombinaison majeur appelé commutation isotypique, qui permet aux cellules d’exprimer un type d’anticorps en particulier. Ce processus requiert une transcription, dans les deux sens, de séquences d’ADN bien spécifiques. Mais dans une étude parue le 4 mars 2011 dans The EMBO journal, une équipe de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale a montré in vivo que la seule transcription « sens » est en fait nécessaire et suffisante à la commutation isotypique.

charneauLire la suite

 

Un polymorphisme synonyme qui prédispose à la maladie de Crohn

Les polymorphismes synonymes sont des modifications génétiques qui, par définition, conduisent à la synthèse d’une protéine strictement identique à la normale. Dans un article publié le 30 janvier 2011 sur le site de la revue Nature Genetics, des chercheurs de l’Inserm, de l’INRA et du CNRS, ont découvert comment une mutation synonyme qui affecte le gène IRGM pourrait prédisposer à la maladie de Crohn. De plus, ils mettent pour la première fois en évidence l’implication de microARNs dans la régulation de variants géniques synonymes associés à une pathologie.

charneauLire la suite

 

Reconstruction des circuits endommagés par greffe cellulaire dans la maladie de Parkinson

La greffe de neurone dopaminergiques est une méthode de traitement utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson. Dans un article de revue publié dans Trends in neurosciences le 11 février 2011, deux chercheurs de l’Institut de physiologie et biologie cellulaires mettent en lumière une piste alternative dans le domaine de la greffe cellulaire, celle de la transplantation homotopique, qui consiste à transplanter les cellules dans les régions dégénérées et non dans les structures cibles. Les scientifiques font alors état des derniers travaux qui montrent que le cerveau adulte est permissif à la repousse axonal des neurones transplantés, d’une manière spécifique et à grande distance, avec une amplitude non soupçonnée auparavant.

charneauLire la suite

 

La protéine PARP-3, un nouvel acteur clé de l’intégrité du génome

Des chercheurs du CNRS et du CEA ont récemment mis en évidence deux nouveaux rôles fonctionnels pour la troisième enzyme de la famille des Poly(ADP-ribose) Polymérases, PARP-3, dans la cellule. Elle contrôlerait en partie la réparation des cassures double-brin de l’ADN et le bon déroulement de la division mitotique, assurant ainsi l’intégrité du génome cellulaire. Ces travaux, réalisés en collaboration avec des scientifiques américains et allemands, ont été publiés le 15 février 2011 dans la revue PNAS.

charneauLire la suite

 

Les chroniques du plancton

La série « Chronique du plancton » dévoile la diversité et la beauté des organismes marins qui dérivent avec les courants. La série conçue dans le cadre de l’expédition Tara Océans et de l’Observatoire océanographique de Villefranche-sur-Mer (CNRS/Université Pierre et Marie Curie) a été initiée avec CNRS Images. Le projet a bénéficié des soutiens des Instituts du CNRS (INSB et INEE) et du programme IBiSA.

charneauLire la suite

 

Le mélanome : mieux comprendre pour mieux soigner

Des chercheurs du CNRS et de l’Inserm viennent de mettre en évidence le rôle de la molécule MITF dans la spécification des différentes cellules de mélanome métastasique. Ces résultats, publiés en janvier 2011 dans le journal Oncogene, offrent la possibilité de cibler spécifiquement les cellules souches de mélanome, celles qui initient les tumeurs et résistent aux traitements génotoxiques actuels, et ouvrent ainsi la voie au développement de stratégies thérapeutiques plus efficaces pour lutter contre ce cancer.

charneauLire la suite

 

Comment les mycobactéries utilisent leurs lipides de réserve pour leur croissance

Grâce à la microscopie en temps réel, des chercheurs de trois laboratoires du CNRS sont récemment parvenus à observer le processus d’élongation de mycobactéries, à partir de la consommation des lipides intracellulaires qu’elles renferment précieusement au sein de leur cytoplasme. Cette étude a été publiée le 14 janvier 2011 sur le site de la revue BBA - Molecular and cell biology of lipids. Elle ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques, visant à cibler la dégradation des lipides pour freiner le développement des mycobactéries, telles que le bacille de Koch par exemple, associé à la tuberculose.

charneauLire la suite

 

Le translocon, un économiseur d’énergie pour la cellule

Dans un article publié le 11 février 2011 sur le site de la revue PNAS, des chercheurs du Laboratoire structure et réactivité des systèmes moléculaires complexes (LSRSMC, CNRS/Université Henri Poincaré) viennent de démontrer qu’au moment de la fabrication de protéines, l’utilisation d’une structure nommée translocon permet de réduire l’énergie dépensée au moment de l’aiguillage de celles-ci vers le lieu où elles rempliront leur fonction.

charneauLire la suite

 

Le « baiser » des chromosomes : une nouvelle forme de régulation génique ?

En étudiant la fonction de protéines chromosomiques qui régulent de nombreux gènes au cours du développement de la drosophile, une équipe de l’Institut de génétique humaine du CNRS vient de découvrir que deux de ces gènes, bien qu’éloignés à l’échelle linéaire du chromosome, sont souvent localisés au même endroit dans le noyau cellulaire lorsqu’ils ne sont pas actifs. Les chercheurs ont appelé ce phénomène le « baiser » des chromosomes. Leur travail, publié dans la revue Cell le 21 janvier 2011, montre que ce baiser est impliqué dans le maintien fidèle de leurs états inactifs. Et puisque ces deux gènes ne sont pas les seuls à être co-localisés, il est possible d’imaginer que les baisers des chromosomes contribuent à réguler un nombre considérable de gènes chez de nombreuses espèces.

charneauLire la suite

 

Reconnaissance de l’identité visuelle et vocale par le singe : prémisses du concept de personne chez le primate

Des chercheurs du Centre de neuroscience cognitive (CNRS/Université Lyon 1) ont montré, dans un article publié dans PNAS le 10 janvier 2011, que le macaque rhésus partage avec l’Homme la capacité de reconnaître les individus de sa propre espèce grâce à leur voix et leur visage. De manière surprenante, les scientifiques dévoilent également que cette faculté cognitive peut être élargie à des individus d’une autre espèce, lorsque celle-ci a une importance écologique.

charneauLire la suite

 

Le stress maternel agit aussi sur le développement comportemental de l’oiseau nidifuge

Des chercheurs du CNRS et de l’INRA ont récemment démontré que, tout comme chez les mammifères, le développement comportemental chez l’oiseau peut être influencé, certes par des agents environnementaux externes intervenant après la naissance, mais également par des facteurs maternels prénataux non génétiques, tels que l’instabilité sociale. Ce travail est détaillé dans un article publié le 22 novembre 2010 dans la revue PLoS One.

charneauLire la suite

 

Vers un poropeptide chasseur-tueur

De nombreuses études ont porté sur l’identification de nouvelles cibles du cancer et sur le développement d’inhibiteurs chimiques. C’est ainsi que des chercheurs de l’Institut de biologie et chimie des protéines (CNRS/Université Lyon 1) se sont intéressés à la mitochondrie, centrale énergétique de nos cellules. En s’inspirant d’une protéine dont la fonction naturelle est de perforer les mitochondries, provoquant la mort des cellules par apoptose, ils ont conçu un nouveau prototype de « peptide tueur » (poropeptide) qui semblerait plus efficace que les autres… Ces résultats, brevet à la clé, sont publiés dans la revue Journal of cell science le 18 janvier 2011.

charneauLire la suite

 

Quand la cellule se prend pour un virus

Des chercheurs de l’unité Architecture et Réactivité de l’ARN du CNRS, ont démontré pour la première fois que des cellules sont capables de mettre en œuvre un processus de « tethering » lors de l’initiation de la traduction de l’histone H4, un composant protéique de la chromatine. Ce mécanisme, qui mêle à la fois des caractéristiques cellulaires et des caractéristiques propres aux virus, est décrit dans un article de la revue Molecular cell, publié le 21 janvier 2011.
charneauLire la suite

 

Le complexe AP-1 régule la signalisation Notch

Depuis sa découverte chez la drosophile, le récepteur membranaire Notch fait l’objet de recherches très actives. Son fonctionnement est en effet encore mal élucidé, alors qu’il joue un rôle essentiel dans un très grand nombre d’interactions cellulaires au cours du développement embryonnaire et de la vie adulte. Dans un article publié le 30 décembre 2010 sur le site de la revue Current biology, une équipe de chercheurs de l’Institut de génétique et développement de Rennes (CNRS/Université Rennes 1) apporte du nouveau sur la régulation de la voie de signalisation associée à ce récepteur.

charneauLire la suite

 

La vie sans dopamine

Comment l’absence de dopamine dans le cerveau modifie-t-elle le comportement ? Des chercheurs du CNRS ont récemment répondu à cette question en montrant, chez la drosophile, que seuls certains types de comportements sont abolis ou fortement altérés par l’absence de ce neurotransmetteur, tandis que d’autres tâches comportementales, tout aussi complexes, sont réalisées de manière quasi-normale. Et ceci se vérifie également chez la souris, suggérant ainsi une conservation de certaines fonctions essentielles de la dopamine dans le contrôle du comportement au cours de l’évolution. Ces travaux ont été publiés en ligne le 27 décembre 2010 dans la revue PNAS.

charneauLire la suite

 

La bactérie responsable de la fièvre Q a pour cible des cellules placentaires

Des scientifiques de l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales Emergentes (CNRS/Université Aix-Marseille 2) viennent de montrer, pour la première fois, que l’agent de la fièvre Q, la bactérie Coxiella burnetii, est capable d’infecter les trophoblastes, qui sont des cellules majeures du placenta. Ces travaux ont été publiés le 14 décembre 2010 dans la revue PLoS One.

charneauLire la suite

 

Les gènes du mildiou de l’arabette des dames livrent leurs secrets

Un consortium international de chercheurs, auquel a participé une équipe du Laboratoire de recherche en sciences végétales (CNRS/Université Toulouse 3), vient de séquencer le génome de l’oomycète Hyaloperonospora arabidopsidis, un parasite obligatoire (biotrophe) de la plante modèle Arabidopsidis thaliana. Leurs résultats, publiés dans le numéro spécial du 10 Décembre 2010 de la revue Science consacré aux pathogènes de plantes, montrent que le génome de ces microorganismes présente une « signature » bien particulière, ouvrant la voie au développement de nouvelles stratégies de lutte plus efficaces.

charneauLire la suite

 

De nouveaux outils biomimétiques pour la perturbation de la transmission de l’information au cerveau

Des chercheurs de l’Institut interdisciplinaire des neurosciences (CNRS/Université Victor Segalen), du Bordeaux imaging center et du Massachusetts institute of technology, ont combiné chimie, biophysique, physiologie et même imagerie dynamique de récepteur unique sur neurones, afin de développer un nouveau type d’outil biomimétique, qui perturbe de manière spécifique la transmission de l’information au niveau des neurones excitateurs glutamatergiques. Ces travaux, parus le 26 décembre 2010 dans la revue Nature Chemical biology, en plus de permettre une meilleure compréhension des mécanismes de régulation des récepteurs au glutamate, ouvrent de nouvelles perspectives dans la mise au point d’agents thérapeutiques.

charneauLire la suite

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits