CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences humaines et sociales> RTP Histoire de l'environnement

RTP Histoire de l'environnement

Présentation

 

Création et mission du RTP

 

Le Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Histoire de l’environnement » a été créé au début de l’année 2010, à l’initiative conjointe de l’Institut National des Sciences Humaines et Sociales et de l’Institut Écologie et Environnement. Il est dirigé par un Conseil scientifique regroupant des chercheurs relevant des deux instituts et placé sous la direction d’une historienne. Il a pour but de coordonner les chercheurs de diverses disciplines travaillant dans le domaine de l’histoire de l’environnement, qu’elles appartiennent aux sciences humaines et sociales ou aux sciences de l’environnement, de développer et de faire mieux connaître leurs recherches et de développer les liens entre les chercheurs français et leurs pairs étrangers.

 

Contexte

 

L’histoire de l’environnement, en replaçant l’homme dans les écosystèmes dont il fait partie et en s’attachant spécifiquement à l’étude de leurs interactions, présente la particularité de faire appel, par son objet même, aux savoirs et aux méthodes de recherche de multiples disciplines. Elle n’est certes pas le seul champ historique susceptible de bénéficier de la pluridisciplinarité. Mais l’histoire de l’environnement a ceci de spécifique qu’elle fait se rencontrer des disciplines qui d’ordinaire ne se « fréquentent » pas et franchit les barrières traditionnelles entre sciences humaines et sociales et sciences de la vie et de la nature. Si l’on ne s’étonne pas de voir travailler ensemble historiens et géographes, ou archéologues et historiens… on est plus surpris de voir collaborer biologistes et historiens, climatologues et historiens… Alors que la pluridisciplinarité, souhaitée par tous, reste encore trop souvent un vœu pieu, l’histoire de l’environnement, sans crier gare, a entrepris de la mettre en œuvre de façon systématique.

L’histoire de l’environnement connaît en France un développement notable, depuis une quinzaine d’années. Elle s’est appuyée dans un premier temps sur de multiples projets interdisciplinaires, dans le cadre de divers programmes du CNRS (PIREN, PIREVS, PEVS...), de PCR, etc. Les avancées interdisciplinaires ont été produites par la jonction des approches issues du paléoenvironnement (palynologie, anthracologie, dendrochronologie, carpologie...), de l’archéologie, de la géographie (biogéographie historique, géomorphologie, géo-archéologie), plus marginalement de l’histoire. Des méthodes surtout employées jusque là pour de très longues durées ont été adaptées à un dialogue avec des disciplines de la société prenant en compte des temps beaucoup plus courts. La recherche sur le temps dans l’environnement a donc permis de jeter des passerelles entre faits de nature (climat, évolution des grandes formations végétales, dynamiques géomorphologiques...) et faits de société (construction des terroirs, gestion des forêts, pratiques environnementales...), et de générer de nouvelles configurations disciplinaires, de nouvelles questions. Plus récemment, historiens, historiens des sciences et des techniques se sont mobilisés à leur tour, le plus souvent autour de questions touchant à l’environnement urbain et industriel et portant sur des temps plus courts. Un réseau de chercheurs en histoire environnementale, le RUCHE, qui se veut la branche française de la société européenne du même nom (ESEH), a vu le jour en 2008.

Beaucoup reste cependant à faire pour que les chercheurs pratiquant l’histoire de l’environnement mais issus de formations diverses, parviennent à dialoguer aisément et à surmonter les barrières méthodologiques et les différences d’échelle temporelles et géographiques. Y contribuer sera l’un des objectifs principaux du RTP.

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits