CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil >La recherche en sciences humaines et sociales> Actualités > Le film La Traque de l’affiche rouge primé dans la catégorie Grand Public au Festival du film de chercheur de Nancy organisé par  Nancy-Université et le CNRS.

Actualités

Le film La Traque de l’affiche rouge primé dans la catégorie Grand Public au Festival du film de chercheur de Nancy organisé par  Nancy-Université et le CNRS.

1er avril 2008

 

Le film La Traque de l’affiche rouge, diffusé une première fois sur France2 en mars 2007, vient d'être primé dans la catégorie Grand Public au Festival du film de chercheur de Nancy.

Réalisé par Jorge Amat. D'après Jorge Amat et Denis Pechanski, directeur de recherche CNRS.

 

LA TRAQUE DE L'AFFICHE ROUGE

 

Paris, février 1944 : 23 résistants, étrangers pour la plupart et issus de la mouvance communiste, sont condamnés à mort. Parmi eux, Missak Manouchian. Tous résistants de la première heure contre l'occupant nazi.

22 sont fusillés le jour même au Mont Valérien, une femme sera envoyée en Allemagne pour y être décapitée. Une dizaine de jours plus tard, leur photo se retrouve placardée dans les rues de la ville pour illustrer ce que le gouvernement appelle "l'entreprise du crime". C'est la célèbre "Affiche Rouge", qui inspirera le poème d'Aragon.

Ce film raconte, à la manière documentaire, la lutte, la traque et la chute du groupe de l'Affiche Rouge, à Paris, de janvier à novembre 1943.

 

Le film, produit par la Compagnie des Phares et Balises, veut rétablir une vérité : le réseau n’est pas tombé à la suite d’une trahison du Parti communiste français, comme on l’a longtemps accusé. Les résistants n’auraient en fait pas pu faire face à la formidable machine policière mise en place pour démanteler leur réseau : 220 agents répartis au sein de deux brigades spéciales des Renseignements Généraux...

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits