CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil >La recherche en sciences humaines et sociales> La librairie

La production de la culture. Le cas des musiques amplifiées en France.
Génèse, structurations, industries, alternatives.

Auteurs : Gérôme Guibert
Appartenance : LISE, CNRS-Cnam
Editeur : Mélanie Séteun Irma Editions

 

Proposant une sociologie qui tient compte de données culturelles, sociales, historiques et économiques, cet ouvrage analyse les processus d’élaboration des musiques amplifiées en France. Il montre d’abord comment s’est structurée dès la première moitié du XXe siècle une industrie de la musique, centrée sur Paris, par la montée en puissance d’un secteur économique et l’institutionnalisation de fonctions spécifiques dans le disque, les médias, et le spectacle. Il met ensuite en évidence la manière dont ont pu émerger, suite au développement générationnel de la pratique de ces musiques et à la structuration de scènes locales sur le territoire français, des sources de production et de diffusion se revendiquant alternatives à cette industrie. Enfin, à travers une enquête de terrain, il explicite comment se déploient aujourd’hui les cultures musicales amplifiées qui touchent à la fois, le plus souvent au sein de collectifs, des musiciens amateurs et d’autres qui cherchent à se professionnaliser. En interrogeant l’articulation entre phénomènes globaux et pratiques quotidiennes liées à la musique en France, l’étude met ainsi à jour comment les normes et les usages technologiques, économiques ou juridiques influencent la production de la culture.

Postface par Bruno Lefebvre, Anthropologue, Professeur à l'Université de Nantes.

 

Gérôme Guibert est docteur en sociologie. Chercheur au Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Lise, CNRS-Cnam), il enseigne aux universités de Paris XIII et est membre de l’IASPM (International association for the study of popular music). Auteur de nombreuses enquêtes dans le secteur des "musiques actuelles", il  a notamment publié Les nouveaux courants musicaux : simples produits des industries culturelles ? en 1998, ainsi que plusieurs articles dans des revues scientifiques et ouvrages collectifs. En tant que musicien, il a effectué plus d’une centaine de concerts et des enregistrements en studio. Il écrit aussi pour la presse spécialisée (Magic, Kérosène).

 

(appartenance institutionnelle de Gérôme Guibert : chercheur au LISE, CNRS-Cnam)

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits