CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil >La recherche en sciences humaines et sociales> La librairie

 


 

Les mangeurs d'autres : Civilisation et canibalisme

Auteur : Georges Guille-Escuret

Appartenance : UMR8562 Centre Norbert Elias (CNE)

Editeur : Editions de l'Ecole Pratiques de Hautes Etudes en Sciences Sociales

 

Georges Guille-Escuret bouscule un des tabous de la civilisation : le cannibalisme. II soumet au crible d'une analyse incisive le regard porté par les sciences sociales sur l'anthropophagie. Entre les récits d'explorateurs, les témoignages de missionnaires et les commentaires de savants, se dessine une épistémologie à double sens, portant sur la confrontation entre la culture des peuples observés et celle des observateurs. Le cannibalisme se révèle une formidable loupe pour observer les antagonismes de pensée autour du rapport nature/culture. Il permet aussi de mettre au jour la dimension historique de l'exotisme. Ce livre, tout en réinsérant le cannibalisme parmi les sujets anthropologiques, prétend combattre efficacement l'ethnocentrisme et le mépris du "sauvage" dans la "civilisation".

 

Georges Guille-Escuret a une formation pluridisciplinaire (éthologie, écologie), où l'ethnologie tient le rôle de "langue maternelle". Centré sur les relations entre sciences de la vie et sciences sociales, il est chargé de recherche au CNRS (Centre Norbert Elias, Marseille). Il publie parallèlement un "tour du monde" du cannibalisme en 3 volumes (Afrique; Asie et Océanie; Amérique): Sociologie comparée du cannibalisme (PUF, 2010-2012).

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits