CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences humaines et sociales > Publications scientifiques : comprendre comment marche la science grâce aux citations ouvertes

Vie des Laboratoires

 

Publications scientifiques : comprendre comment marche la science grâce aux citations ouvertes

USR2004 OpenEdition Center (ex CLEO)

19 mars 2018

 

Un demi-milliard d’Open citations, ou « citations ouvertes », références bibliographiques en accès ouvert utilisées dans les publications scientifiques, viennent d’être recensées par l’Initiative for Open Citations (I4OC). Deux laboratoires du CNRS, OpenEdition Center (CNRS/AMU/EHESS/Université d’Avignon), qui pilote l’infrastructure nationale de recherche OpenEdition, et Mathdoc (CNRS/ Université Grenoble Alpes), cellule de coordination documentaire nationale pour les mathématiques, qui pilote notamment la plateforme d’édition et de diffusion du centre Mersenne, sont partenaires de l’I4OC, rendant ainsi accessibles et gratuites les références et citations de tous les articles publiés sur leurs plateformes. Objectif : favoriser différentes approches pour étudier les dynamiques de la science avec des données transparentes, ouvertes et partagées. Ce faisant, la France contribue de plus en plus activement au projet majeur que constitue la science ouverte.

Un demi-milliard : c’est le nombre d’Open citations, ou « citations ouvertes », collectées à ce jour, annoncé par le consortium Initiative for Open Citations (I4OC), une collaboration qui rassemble des éditeurs scientifiques, des chercheurs et des organismes ayant pour but de promouvoir la disponibilité sans restriction des données sur les citations entre les publications scientifiques.

Un article scientifique comprend des références bibliographiques qui signalent d’autres articles pertinents, en lien avec cette publication. Ily a 50 ans, le Science Citation Index a été créé pour collecter et identifier toutes ces citations afin de produire des outils (métriques) permettant non seulement de compter le nombre de citations que reçoit un article, et par conséquent une revue, mais aussi pour des études bibliométriques dans le domaine des « science and technology studies » afin de mieux comprendre comment évoluent les sciences.

Son successeur, le Web of Science (WOS) a constitué une véritable avancée par ses interfaces web. Mais les données collectées demeurent fermées, autrement dit conservées par le propriétaire du WOS et leur accès est payant. En outre, les institutions sont dépendantes de la sélection de revues opérée par le WOS, ainsi que des algorithmes du WOS dont les résultats et l’interprétation peuvent être très hétérogènes d’une discipline scientifique à une autre. D’où la nécessité d’étudier et de parcourir ces corpus en utilisant différentes approches et en éliminant tous les mécanismes de type « boite noire ».

Les citations ouvertes doivent permettre de produire des corpus de même nature, contenant la liste des références d’un article, en accès ouvert : accéder à ces données sans payer et les réutiliser librement grâce à l’adoption d’une licence Creative commons CC0. L’I4OC a pour objectif d’inciter les éditeurs à autoriser cet usage de leurs références1. A ce jour, les citations ouvertes par les éditeurs partenaires de l’I4OC représentent entre 60 et 70 % des références bibliographiques du monde parmi 100 millions d’articles scientifiques, soit une couverture qui dépasse très largement l’étendue du WOS.

L’infrastructure OpenEdition, plateforme de publications scientifiques en accès ouvert dans le domaine des SHS, rassemble quant à elle plus de 330 000 articles et chapitres de livres, soit environ 3 millions de références ouvertes. La problématique des citations ouvertes dans la discipline des SHS est particulièrement cruciale. Historiquement exclues du WOS pour des raisons commerciales, les SHS y sont sous-représentées. Si le WOS contient un certain nombre de revues états-uniennes, ce n’est pas le cas notamment de la très grande majorité des revues européennes.

En permettant l’accès ouvert aux citations, OpenEdition contribue à favoriser un environnement ouvert dans lequel les études bibliométriques pourront prendre en compte la discipline des SHS mais aussi diversifier les approches autant pour contester ou améliorer des algorithmes que pour comprendre quels sont les réseaux, les connexions entre les auteurs ou encore comment une idée se répand.

En mathématiques, science cumulative par excellence, les citations jouent un rôle scientifique de première importance car la validité d'un nouveau résultat repose sur celle des résultats antérieurs, qui constituent la grande majorité des références. C'est donc avant tout pour faciliter la navigation du corpus et la découverte de documents liés que Mathdoc ouvre l'accès aux 113 000 citations contenues dans les 8500 articles diffusés. Les revues de mathématiques sont assez mal indexées par le WOS et les autres bases généralistes, mais il existe deux bases de données disciplinaires qui couvrent la littérature de façon exhaustive et détaillée. La base européenne zbMath, dont Mathdoc est partenaire, a par exemple pu intégrer 5 millions d'Open citations pour enrichir ses notices.

 

1. Les données sur les citations sont déposées dans la base de l’agence Crossref par les éditeurs, qui autorisent l’accès libre à leurs références et citations. Les citations sont disponibles à travers OpenCitations Corpus, une base de données qui moissonne les données de Crossref et d’autres sources.

 

 

OpenEdition rassemble quatre plateformes de ressources électroniques en sciences humaines et sociales : OpenEdition Books (4 700 livres au catalogue), OpenEdition Journals (460 revues en ligne), Hypothèses (2 500 carnets de recherche), Calenda (37 000 événements publiés).

Les principales missions d’OpenEdition sont le développement de l’édition électronique en libre accès, la diffusion des usages et compétences liées à l’édition électronique, la recherche et l’innovation autour des méthodes de valorisation et de recherche d’information induites par le numérique.

Mathdoc a pour mission de coordonner la structuration nationale de la documentation pour la recherche en mathématiques en établissant un réseau vivant de ressources numériques accessibles via le Portail documentaire mathématiques, la bibliothèque numérique Numdam.

Principalement destinés à la communauté française de recherche en mathématiques, les services documentaires en ligne proposés par Mathdoc sont aussi utilisés sans restriction d'accès par la communauté internationale de mathématique et accessibles à un public curieux de publications de mathématiques.C’est au titre du centre Mersenne, son infrastructure de publication de revues scientifiques (anciennement Cedram), que Mathdoc est membre de Crossref et partenaire de I4OC.


 


contact Contacts :

OpenEdition : Marin Dacos, marin.dacos@openedition.org
Mathdoc : Thierry Bouche, direction@listes.mathdoc.fr

 

en savoir plus En savoir plus sur OpenEdition

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits