CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences humaines et sociales > Actions de l'institut

Projets Exploratoires / Premier Soutien (PEPS)

Foire aux questions

 

Qui peut être porteur de projet ?
Existe t-il une dérogation à la limite d'âge ?
Qui ne peut être porteur de projet ?

Le PEPS doit-il être porté par une équipe de recherche ?

Quelles thématiques entrent dans le champ du PEPS ?
Y a-t-il un PEPS type ?
A quoi un PEPS ne doit-il pas servir ?
Quelle est la durée d'un PEPS ?
Quelles sont les modifications apportées au formulaire 2011 ?
Quelle est la procédure pour le visa du directeur de laboratoire ?
Peut-on adresser le formulaire par courrier postal ?
Comment se déroule la procédure de sélection ?
Un budget prévisionnel est-il demandé ?  
Que peut-on financer au moyen d’un PEPS ?
Quelles sont les dépenses
autorisées ? 
Quelles sont les dépenses non
autorisées ?
Que se passe-t-il si le projet est accepté ?

 

  • Qui peut être porteur de projet ?

Tout chercheur ou enseignant-chercheur junior âgé de moins de 40 ans au 1er janvier 2011, statutaire et en activité pendant l’année civile, relevant d’un EPST, d’une université ou d’un grand établissement, et membre à titre principal d’une unité de recherche ou d’une équipe d’accueil affiliée au CNRS ou non, mais en tout état de cause susceptible d’être évaluée par l’AERES. Le « porteur du projet » doit être la personne effectivement engagée de manière scientifique dans la recherche et non un assistant ou bien un étudiant. Le directeur de l’unité ou de l’équipe de référence doit donner son visa.

 

  • Existe t-il une dérogation à la limite d'âge ?

Par dérogation à la limite d’âge, il peut être accepté une majoration d’un an par congé maternité, ou de la durée d’un congé parental ou du service national.

 

  • Qui ne peut être porteur de projet ?

Les doctorants, post-doctorants, les chercheurs en contrat à durée déterminée, les ATER, les ingénieurs de recherche.

 

  • Le PEPS doit-il être porté par une équipe de recherche ?

Aucune taille critique d’une équipe n'est préconisée, le porteur du projet peut être seul pour la réalisation du PEPS, il reste juge des moyens humains nécessaires, sachant que le PEPS doit être terminé pour le 31 décembre 2011.

 

  • Quelles thématiques entrent dans le champ du PEPS ?

L’ensemble des thématiques relevant des sciences humaines et sociales au sens large. Le PEPS encourage et favorise le démarrage de recherches pluridisciplinaires non seulement entre sciences humaines et sociales mais surtout aux articulations avec les sciences de la santé, de l’environnement, de l’information par exemple.

 

  • Y a-t-il un PEPS type ?

Non, bien sûr. Mais les critères d’innovation et d’interdisciplinarité sont impératifs : des projets déjà soutenus par ailleurs ne sont pas éligibles, pas plus que des annonces d’achèvement de travaux en cours. La mobilité géographique ou thématique est un atout. L’innovation, l’originalité des objets et des méthodes, l’inventivité du travail de terrain, de l’expérimentation ou de la mobilisation des sources s’avèrent décisives dans les délibérations qui concluent le processus de sélection. Toutefois, il y a assurément un « anti-projet type ». Il importe d’en donner l’esquisse tant elle est encore apparue parmi les candidatures : « j’ai une idée, je vais voir comment l’étudier et pour cela organiser quelques réunions qui aboutiront sans doute à des publications ». En pareil cas, c’est l’échec assuré : le projet doit manifester non seulement la conviction que l’idée est bonne, mais encore que la méthode est maîtrisée, le programme de recherche établi et réaliste à l’échelle d’une dizaine de mois. De même, la préparation d’une HDR ne peut justifier une candidature à un PE/PS.

 

  • A quoi un PEPS ne doit-il pas servir ?

Il est inutile de demander un PE/PS pour une opération que le CNRS peut financer par d’autres moyens, comme la dotation de base ou d’équipement des laboratoires (fournitures, frais généraux, équipements informatiques de base : ordinateurs et imprimantes) ; les salaires (vacations, CLD, CDD ou compléments de salaire, soutien à des étudiants mastérisant, doctorants ou post-doctorants) ; les frais de voyages ou de séjours (induits par une affectation à l’étranger ou par un terrain lointain mais habituel) ; les aides à la publication ou à la traduction ; les aides à l’organisation de réunions scientifiques, de workshops ; les soutiens à la numérisation ou à l’entretien de fonds numériques. Il arrive que le projet déposé s’avère mal dimensionné et mal orienté dans les circuits du CNRS, qu’il pourrait relever d’une autre forme d’intervention de l’INSHS : d’un GDR, européen ou non, d’une assistance à la candidature au PCRD, de la création d’un PIR ou d’un réseau thématique, ou encore d’un soutien via ADONIS. Dans ce cas, la direction scientifique de l’INSHS réoriente les demandes légitimes vers les procédures pertinentes.

 

  • Quelle est la durée d'un PEPS  ?

Il ne peut s’agir que d’un exercice court, borné par l’année civile. L’impératif de nouveauté et cette contrainte de nature budgétaire fait écarter tout prolongement d’une activité antérieure et toute annonce d’un objectif pluriannuel.
Le rapport de fin de projet, accompagné d’un état détaillé des dépenses engagées, devra parvenir à l’INSHS avant la fin février 2012.
Le PEPS et les dépenses s’y afférant doivent être réalisés avant la fin de l’année civile, soit le 31 décembre 2011 au plus tard.

 

  • Quelles sont les modifications apportées au formulaire 2011 ?

Il est laissé plus de place au porteur pour décrire le projet (10 000 signes – espaces compris) contre 4000 signes précédemment.
Il en est de même pour le résumé du projet susceptible d’être mis en ligne sur le site de l’INSHS en cas de sélection (1000 signes contre 500).
Une question relative à l’apport attendu du projet dans le champ de recherche est posée.
Dans la typologie su projet, le critère de l’approche interdisciplinaire a été supprimé, ce critère étant redondant avec la définition même d’un PEPS.

 

  • Quelle est la procédure pour le visa du directeur de laboratoire ?

Si le directeur du laboratoire ne dispose pas d’une signature numérisée, éditer la 1ère page sur papier, la faire signer par le directeur et scanner cette page qui sera  adressée par courriel en fichier joint avec le formulaire.

 

  • Peut-on adresser le formulaire par courrier postal ?

Il faut privilégier l’envoi électronique pour une meilleure gestion des PEPS et par conséquent une meilleure réactivité.

 

  • Comment se déroule la procédure de sélection ?

Le 1er appel à projet est ouvert du 1er au 31 octobre 2010 (date limite).
Le second sera ouvert du 1er au 31 janvier 2011 (date limite)
.
L’Institut s’engage à donner une réponse au plus tard trois mois après la réception du formulaire de candidature.
La nature de l’aide demandée est analysée. Pendant ce temps des experts sont identifiés. Les Directeurs Adjoints Scientifiques sont sollicités pour évaluer les projets, et recommander un expert. L’ensemble des projets expertisés fera l’objet d’une sélection en réunion de direction de l’Institut.
Le financement sera versé dans un délai de 2 à 3 semaines après réception des documents nécessaires au traitement du dossier (RIB, n° Siret) qui seront demandés par notre gestionnaire à l’agence comptable de l’établissement du porteur de projet si le projet est sélectionné.

 

  • Un budget prévisionnel est-il demandé ? 

Oui.

 

  • Que peut-on financer au moyen d’un PEPS ?

Les fonds ainsi attribués sont destinés en priorité à soutenir un effort empirique ou documentaire exceptionnel, des frais de fonctionnement qui sortent de l’ordinaire de la dotation d’un laboratoire, des déplacements induits, l’acquisition d’un appareillage ou sa location par exemple.
Leur justification doit être précise et explicitement articulée avec le programme proposé dans le projet. D’autres frais plus ordinaires sont recevables, mais de manière secondaire, à la hauteur des exigences concrètes des travaux annoncés.

 

  • Quelles sont les dépenses autorisées ?

Les dépenses d’équipement et de fonctionnement (matériel informatique ad hoc, numérisation, frais de déplacements, prestations de service sur facture…)

 

  • Quelles sont les dépenses non autorisées ?

Les dépenses de personnel (rémunérations, vacations, honoraires).

 

  • Que se passe-t-il si le projet est accepté ?

Deux cas se présentent. Ou bien le PEPS est destiné à un laboratoire géré par l’INSHS. Dans ce cas, le financement est versé une quinzaine de jours après la publication de la décision d’attribution sur le site de l’institut. Ou bien le financement doit transiter par d’autres voies. L’INSHS assume le suivi de l’attribution, mais le délai sera de 3 à 4 semainespour d’évidentes raisons administratives.
Pour  la campagne 2011, les versements n’interviendront pas avant le début de l’année civile concernée. Précisons qu’au début de l’année suivant la réalisation du projet, le « porteur » doit rendre compte précisément de l’emploi des fonds mis à sa disposition à l’occasion de la remise du rapport final. Ces comptes rendus feront l’objet d’un bilan rétrospectif diffusé par la direction scientifique.

 

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits