CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en sciences humaines et sociales > Décider de sa vie et construire sa famille : un livret pédagogique pour une possible amélioration de la santé maternelle

Vie des Laboratoires

 

Décider de sa vie et construire sa famille : un livret pédagogique pour une possible amélioration de la santé maternelle

UMI3189 Environnement, Santé, Sociétés (ESS)

11 mai 2012

 

Chaque année, 450 000 femmes dans le monde meurent suite à des complications liées à la grossesse et à l’accouchement. Parmi celles-ci, 320 000 sont des femmes d’Afrique Sub-Saharienne. Grâce aux études épidémiologiques et cliniques, on sait de quoi meurent ces femmes : hémorragie, éclampsie, infection. On sait aussi que certaines pratiques médicales pourraient éviter – ou pour le moins réduire – ces décès.  Alors que des actions sont possibles, pourquoi ne constate t-on aucune amélioration ? C’est la question que s’est posée Yannick Jaffré, anthropologue au sein de l’unité Environnement, Santé, Sociétés (ESS, UMI3189) qui a coordonné la réalisation du livret Décider de sa vie et construire sa famille. Réfléchir ensemble pour améliorer la santé maternelle.

 

Il faut revenir quelques années en arrière pour comprendre le cheminement de Yannick Jaffré. En 2009, à la demande du Ministère des Affaires étrangères et européennes, le chercheur s’intéresse à la manière dont se construit la mort maternelle dans divers services de Soins Obstétricaux d’Urgence (SOU) d’Afrique de l’Ouest. Cette étude donne lieu à de nombreuses formations et interventions lors de colloques, puis à la parution d’un ouvrage collectif, La bataille des femmes, téléchargeable gratuitement sur Internet afin d’être accessible au plus grand nombre.
Une autre question l’interpelle : si les femmes meurent parce qu’elles ont trop d’enfants, trop tôt, trop tard, trop rapprochés, quelles sont les normes de conduites et de valeurs sociales qui induisent ces forts taux de fécondité ?

Suite à ces premières réflexions, s’est imposée la nécessité de publier un livret permettant aux enfants et aux adolescents de s’exprimer sur les questions de maternité et de paternité. L’enquête ainsi réalisée auprès d’adultes et d’enfants de l’Afrique de l’Ouest par une équipe de chercheurs de l’UMI ESS et le WHEP (Groupe Inter-académique pour le Développement de l’Institut de France) a bénéficié d’un financement de l’United Nations Population Fund (UNPFA). Elle a été menée dans quatre pays : le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Sénégal.

L’enquête s’est faite en deux temps. Les chercheurs se sont d’abord intéressés aux raisons de la fécondité et aux difficultés, pour les femmes, d’accéder à la contraception. Les résultats de leur recherche paraîtront prochainement dans l’ouvrage Fécondité et contraception en Afrique de l'Ouest : une étude anthropologique, téléchargeable lui aussi gratuitement sur Internet.
Parallèlement, les chercheurs ont demandé à des enfants de dessiner et de commenter leur future famille idéale, partant du postulat qu’on agit autant parce qu’on a un projet de soi « au futur » que parce que des « représentations sociales » modèlent nos actions.

En confrontant les deux moments de l’enquête – les réponses des adultes et celles des enfants – sont apparues quelques « évidences » : tout d’abord, un manque de connaissance évident sur la fécondité humaine et la sexualité ; ensuite, la façon dont les relations hommes/femmes sont des lieux importants de confrontations de pouvoirs ; enfin, un manque d’anticipation des conséquences sanitaires et sociales par rapport aux choix de fécondité effectués.

Ces résultats ont mis en évidence la nécessité d’améliorer les connaissances des enfants en matière de fécondité avant qu’ils n’accèdent à la sexualité. De plus, il apparaît important d’accoutumer garçons et filles au dialogue dès leur plus jeune âge et d’insister sur le fait que les choix effectués peuvent avoir des conséquences sur la santé des femmes, des enfants et sur les possibilités de leur éducation.

Ces questions majeures ont donc conduit à la réalisation du livret Décider de sa vie et construire sa famille. Réfléchir ensemble pour améliorer la santé maternelle, outil pédagogique qui confronte le dire des enfants aux propos des adultes, informe sur la contraception et fait réfléchir collectivement aux conséquences des choix en matière de fécondité.

Publiés chez Résurgences en français et en anglais, ces livrets sont en cours de distribution. Ils seront également en téléchargement gratuit sur le net. Yannick Jaffré insiste néanmoins sur l’importance de lier recherche et action au moment de leur distribution. Car, comme le disait Gilles Deleuze, « la pratique est un ensemble de relais d’un point théorique à un autre, et la théorie, un relais d’une pratique à une autre ».

Le souhait du chercheur et de son équipe est donc d’évaluer, auprès de 3 à 4 000 enfants, l’impact de la lecture de ce texte sur leurs choix. D’autres facteurs, sociaux et affectifs, influenceront bien sûr leurs conduites futures. Mais mesurer leurs choix avant et après lecture permettra d’analyser l’impact d’une « information » et d’un dialogue entre genres sur les choix familiaux.

Ce projet sur la santé maternelle s’inscrit pleinement dans les activités du laboratoire où se développe un important travail portant sur l’analyse anthropologique des questions de santé maternelle et infantile. Un programme sur l’analyse anthropologique de la situation des enfants dans les services de pédiatrie dans huit pays d’Afrique de l’Ouest vient également de débuter. La tâche est immense pour une anthropologie fondamentale travaillant sur des enjeux forts du développement.

 

 

Décider de sa vie et construire sa famille. Réflechir ensemble pour améliorer la santé maternelle

Sous la direction de Yannick Jaffré

Accatone Editions

en savoir plus Consulter le livret

 

 

contact Contact :

Yannick Jaffré, directeur de recherche CNRS

 

en savoir plus En savoir plus sur l’UMI3189 Environnement, Santé, Sociétés (ESS)

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits