CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en Sciences de l'ingénierie et des systèmes > Actualités scientifiques > Auto-réparation de cellules photovoltaïques perovskites

Actualités scientifiques


17 mai 2016


Auto-réparation de cellules photovoltaïques perovskites

 

La "fièvre pérovskite" qui s’est emparée de la communauté photovoltaïque s’amplifie depuis que des rendements records de conversion dépassant maintenant les 22 % atteignent ceux du silicium. Mais ces matériaux sont instables et augmenter leur stabilité est indispensable pour envisager le passage du dispositif de démonstration à une production industrielle. L’équipe conjointe de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) et du laboratoire FOTON (CNRS/INSA de Rennes) s’est associée à plusieurs laboratoires américains pour mettre en évidence et analyser l’auto-réparation (self-healing) de cellules pérovskites après une dégradation très lente des rendements photovoltaïques sous rayonnement solaire. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communication.


Lire l'actualité sur le site de l'Institut de chimie

Lire l'article paru dans CNRS le Journal


© I. Maimouni (Navier - Schlumberger)

© Los Alamos National Laboratory
Visualisation de joints de grains au sein d’une pérovskite hybride par microscopie optique polarisée.

© I. Maimouni (Navier - Schlumberger)

© Los Alamos National Laboratory
Vue en coupe par microscopie électronique à balayage d’un empilement multicouches au sein d’une cellule pérovskite.


Références :

W. Nie, J.-C. Blancon, A. J. Neukirch, K. Appavoo, H. Tsai, M. Chhowalla, M. A. Alam, M. Y. Sfeir, C. Katan, J. Even, S. Tretiak, J. J. Crochet, G. Gupta & A. D. Mohite
Light-activated photocurrent degradation and self-healing in perovskite solar cells 
Nature communications (16 mai 2016)
DOI: 10.1038/ncomms11574


Contacts chercheurs :
Claudine Katan - Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR)
Jacky Even - Fonctions optiques pour les technologies de l’information (FOTON)

Contact communication INSIS :
insis.communication@cnrs-dir.fr

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits