CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en Sciences de l'ingénierie et des systèmes > EUJO-LIMMS : lancement du premier laboratoire international de la Commission européenne au Japon

Vie de l'institut

Paris, 30 janvier 202

EUJO-LIMMS : lancement du premier laboratoire international de la Commission européenne au Japon

 

EUJO-LIMMS (Europe-Japan Opening of LIMMS), le premier laboratoire international de la Commission européenne au Japon est lancé jeudi 2 février 2012 à Paris. Il est issu du LIMMS (Laboratory for Integrated Micro Mechatronic Systems), une unité mixte internationale entre le CNRS et l'Université de Tokyo dans les domaines des micro et nano-technologies appliquées à l'ingénierie et à la biologie. Le projet EUJO-LIMMS s'ouvre à trois nouveaux partenaires européens : l'EPFL (1) (Lausanne, Suisse), l'IMTEK (2) (Fribourg, Allemagne) et au VTT (3) (Finlande). Il va donc renforcer de manière significative la collaboration et la recherche entre l'Europe et le Japon afin de relever de nouveaux challenges scientifiques en ingénierie et en biotechnologies.

Dans le cadre de sa politique d'ouverture internationale, la Commission européenne a lancé un appel d'offre dans le cadre du programme INCO-Lab pour implanter des laboratoires européens en Chine, en Inde, en Russie ainsi qu'au Brésil, au Japon et aux Etats-Unis. Pour postuler, une institution d'un état membre se doit d'avoir un laboratoire international implanté dans un de ces pays et d'en proposer une ouverture européenne. C'est le cas du CNRS qui depuis 1995 coopère avec l'Université de Tokyo (UT) dans le cadre d'une unité mixte internationale, le LIMMS (Laboratory for Integrated Micro Mechatronic Systems) situé à Tokyo. Au sein de l'institut des Sciences Industrielles (IIS) de l'Université de Tokyo, le LIMMS accueille des chercheurs français et japonais qui développent conjointement leurs recherches en exploitant les micro et nanotechnologies les plus avancées pour des applications touchant à l'ingénierie et à la biologie. Depuis sa création, le LIMMS a déjà accueilli plus d'une centaine de scientifiques. Durant ces quatre dernières années, plus de 200 publications ont été produites par ce laboratoire international ainsi que 5 brevets.

Fort de cette expérience, le CNRS et l'Université de Tokyo ont donc répondu à cet appel d'offre en proposant l'ouverture du LIMMS à l'EPFL (Lausanne, Suisse), l'IMTEK (Fribourg, Allemagne) et au VTT (Finlande), trois institutions avec lesquelles le CNRS et l'Université de Tokyo étaient en contact via le groupement de recherche international NAMIS (4).

La proposition EUJO-LIMMS (Europe-Japan Opening of LIMMS) a été classée première pour le Japon et une des meilleures pour l'ensemble des pays. Par ce projet, le LIMMS/CNRS-IIS et son extension EUJO-LIMMS deviennent le premier laboratoire international de la Commission européenne au Japon.

Le programme scientifique (5) d'EUJO-LIMMS vise à repousser les frontières des recherches en micro et nano-systèmes en capitalisant les expertises complémentaires de l'Université de Tokyo et du CNRS et de ces trois nouveaux partenaires européens. Pendant 4 ans les chercheurs invités développeront des dispositifs miniatures innovants visant de nouvelles applications de l'électronique flexible, de l'optique et de la bio-ingénierie moléculaire et cellulaire.

Un appel d'offre pour recruter un quatrième partenaire est prévu à mi-parcours. Uniquement basé sur des critères d'excellence scientifique, il s'adressera à l'ensemble des équipes de recherche des états membres. Ainsi un flux de vingt chercheurs européens est d'ores et déjà attendu. Au-delà de son activité de recherche, EUJO-LIMMS étudiera l'extension du cadre contractuel du LIMMS pour l'adapter à l'ouverture européenne. Cette étude se basera sur les accords existants entre le CNRS et l'Université de Tokyo et des échanges au sein du consortium.

Le programme EUJO-LIMMS propose donc un renforcement significatif des relations scientifiques entre l'Europe et le Japon. Le thème des recherches s'y prête parfaitement car il concerne les micro et nano-systèmes, un domaine en pleine expansion - où le Japon est sans conteste un leader mondial - et très prometteur en termes d'applications.

 

Notes

(1) Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Suisse

(2) L'Université Albert-Ludwigs de Fribourg, Allemagne

(3) Valtion Teknillinen Tutkimuskeskus, Centre National de Recherche Technologique, Finlande.

(4) Groupement de recherche international: GDRI NAMIS

(5) La politique scientifique d'EUJO-LIMMS vise les nouveaux domaines qu'ouvrent les micro et nano- technologies. Les recherches sont très exploratoires et concernent les systèmes micro et nano électromécaniques avancés (Intégration de capteurs, actionneurs et électronique dans des microsystèmes fonctionnels), la nanotechnologie et les BioMEMS (laboratoires sur puces et biotechnologies moléculaires et cellulaires). Les recherches s'effectuent par projets thématiques ou pluridisciplinaires.

 

Contacts

Chercheur CNRS l Dominique Collard | T. 00 81 3 54 52 60 36 (Japon) l collard@iis.u-tokyo.ac.jp

Presse CNRS l Laetitia Louis l T. 01 44 96 51 37 l laetitia.louis@cnrs-dir.fr

 

 

 

 

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits