CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > La recherche en Sciences de l'ingénierie et des systèmes > Evénements > Création de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon

Evénements

10 juillet 2007

Création de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon

Ancré sur deux grandes écoles et une université, l’INL et ses 200 chercheurs mutualisent leurs forces pour créer un pôle des Nanotechnologies à Lyon.

 

logo inlLa création de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL) a été officialisée le 31 mai, à l’occasion d’une journée de conférences-débat, à l’École centrale de Lyon.  L’événement s’est déroulé en présence de R. Fougères, vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes, P. Alnot, direction générale Recherche et Innovation (DGRI), ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, S. Allano, représentant P. Guillon, directeur du département ST2I du CNRS, L. Flamand, représentant A. Storck, directeur de l’INSA de Lyon et P. Bourgin, directeur de l’École centrale de Lyon.

L’Institut des Nanotechnologies de Lyon a pour vocation de développer des recherches dans le domaine des Micro et Nanotechnologies et de leurs applications. Il résulte de la fusion de trois anciens laboratoires lyonnais (LEOM- École centrale de Lyon, LPM-INSA de Lyon, LENAC-Université Claude Bernard, Lyon 1). L’INL est une Unité Mixte de Recherche avec pour tutelles : le CNRS, l’École centrale de Lyon, l’INSA de Lyon, l’Université Claude Bernard Lyon 1 ainsi que CPE Lyon en partenaire associé.

Laboratoire de recherche fondamentale et appliquée, l’INL mène des recherches qui s’étendent des matériaux aux systèmes et permettent l’émergence de filières technologiques complètes pour plusieurs secteurs d’application : les semi-conducteurs, la microélectronique, les télécommunications, l’énergie, la santé, la biologie, le contrôle industriel, la défense, l’environnement. Les acteurs de l’INL sont, de fait, parmi les plus actifs du cluster n°1 « microélectronique, nanosciences, nanotechnologies ». Leurs projets s’inscrivent aussi dans les thématiques de plusieurs pôles de compétitivité : Minalogic, Lyon Biopôle, Axelera, Lyon Urban Trucks and Buses… et s’incarnent dans le nouvel Institut Carnot Ingénierie@Lyon.

Le laboratoire est réparti sur les trois sites des établissements d’enseignement supérieur : École centrale de Lyon, INSA, Université Claude Bernard Lyon 1. Il regroupe environ 200 personnes dont 71 chercheurs permanents.

 

Chiffres clés :

  • 53 enseignants-chercheurs, 18 chercheurs CNRS, 30 ingénieurs techniciens administratifs, 80 doctorants, 10 post docs.
  • 200 m2 de salle blanche, 300 m2 de salles technologiques propres constituant la plate-forme “NANOLYON”.
  • 90 publications internationales et 120 conférences par an, 3 brevets en moyenne par an
  • Budget total hors salaires : de 2.5 à 3 M d’euros.

 

picto lienAccéder au site de l'INL

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits