CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Sciences et technologie de l'information et de l'ingénierie : Centre National de la reherche scientifique
Accueil > La recherche en Sciences de l'ingénierie et des systèmes > Evénements > Matière informée et impression 4D : de l'inerte au vivant

Evénements

plus

17 juillet 2017

Matière informée et impression 4D : de l'inerte au vivant


Un workshop scientifique organisé par l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS) en collaboration avec l’Institut de chimie (INC) du CNRS.


Vendredi 15 septembre 2017

CNRS - Campus Gérard-Mégie, auditorium Marie-Curie
3, rue Michel-Ange Paris, Paris 16ème
picto lien

Entrée libre sur inscription (jusqu'au 11 septembre)




Pour en savoir plus :

picto lienTélécharger le programme (pdf)

picto lienTélécharger les présentations (pdf) :

Fabrication additive, impression 4D, matière programmable et bio-printing
Jean-Claude André

La position de l'UE sur la fabrication additive 4D et le bio-printing
German Esteban Muniz

Faire de la matière programmable
Georges Hadziioannou

Robots nageurs
Eric Clément

Impression 4D
Benoit Roman

Le Bio-printing vu par un ingénieur : questions épistémologiques
Jean-Claude André

Bio-printing : pierre angulaire de l'ingénierie tissulaire 2.0

Romain Debret

Bio-printing : questions posées à la science par un industriel
Fabien Guillemot

Médecine régénératrice : bien plus qu'une simple histoire d'interdiscilinarité
Louis Casteilla


Contexte scientifique :


L’impression 4D (I4D) issue des procédés de fabrication additive s’attaque à :
- La réalisation d’objets par impression 3D et dont la forme et/ou la fonctionnalité peut évoluer en fonction du temps ou de sollicitations extérieures ;
- L’assemblage d’objets ou de matériaux, qui s’assemblent par eux-mêmes, de par les propriétés de la matière qui les compose ou « matière programmable ». Des matériaux programmables qui se « construisent d’eux-mêmes » rendraient ainsi superflues les usines d’assemblages et les lourdes procédures d’installations. La robotisation, cœur des gains de productivité du XXème siècle, pourrait ainsi être intégrée aux produits eux-mêmes.

Avec quelques milliers de publications, le domaine de l’impression 4D émerge et dispose déjà de promesses extraordinaires avec, en particulier, l’impression 4D du vivant ou bio-printing … Mais dans le fond, les publications récentes attestent plus prosaïquement du « bricolage savant » correspondant à l’apparition d’un sentiment de rupture technologique dans lequel la créativité, les sciences chimiques, biologiques et de l’ingénierie prennent une place importante.

Après avoir rappelé les principes de l’impression 4D, montré des champs potentiels d’application, cette journée visera à identifier quelles voies de recherche scientifique et technologique sont à privilégier pour positionner la communauté française à l’avant-garde de son développement. Cette journée laissera une large place aux échanges entre animateurs, orateurs et participants.

La réunion se déroulera en trois temps en tentant dans les deux premiers de faire émerger les verrous scientifiques, épistémologiques, technologiques liés aux recherches du domaine, et, dans une dernière phase à recueillir les avis de responsables nationaux et internationaux concernés par l’émergence de ces technologies pour envisager des suites constructives à ce séminaire.



Comité scientifique :

Jean-Claude André - Conseiller scientifique à l’INSIS
Anne-Marie Gué - Chargée de mission pour l’interdisciplinarité à l’INSIS
Jean-François Tassin - Directeur adjoint scientifique à l’INC


Contacts chercheurs :
Jean-Claude André
Anne-Marie Gué

Contacts communication :
insis.communication@cnrs.fr


Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits