Accueil du site > Les structures de recherche




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Le réseau national

L’action de l’Insmi s’appuie sur un socle constitué de 42 Unités Mixtes de Recherche, laboratoires principalement universitaires, 13 Fédérations de Recherche, associations régionales de laboratoires, et 25 Groupements de Recherche fédérant les équipes de recherche travaillant sur une même thématique. Ce réseau structure la quasi-totalité de la recherche académique en mathématique dans un maillage homogène du territoire. Mentionnons aussi les liens privilégiés des mathématiciens avec le Collège de France,

Les UMR sont des unités "mixtes" car leurs tutelles sont multiples : universités, grandes écoles, et, bien entendu, le CNRS. En effet, depuis cinquante ans, le CNRS est engagé dans une politique d’association avec les établissements d’enseignement supérieur dont on peut trouver l’annuaire sur le site du ministère (universités d’une part et écoles et grands établissements d’autre part).

Dans une grande partie de ces unités, un partenariat fécond est engagé avec INRIA à travers des Équipes Projet Commun (EPC) qui réunissent au sein d’une UMR des personnels INRIA et des membres de l’UMR autour d’un projet scientifique bien défini.

Les unités sont dotées de moyens par les tutelles et leurs partenaires. Par ailleurs, leurs membres répondent aux appels d’offre nationaux de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ainsi qu’à ceux du European Research Council (ERC).

Les unités sont évaluées régulièrement par le Haut Conseil à l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES) qui apporte un regard externe sur leur travail et leur organisation. Par ailleurs, la section 41 du Comité national du CNRS apporte une évaluation en interne. C’est aussi cette section du comité national qui évalue la plupart des chercheurs CNRS des unités de l’Insmi, une cinquantaine des quatre cent chercheurs de l’institut relevant d’autres sections. Les universitaires, quant à eux, sont évalués par le Conseil National des Universités (CNU) dont les sections 25 et 26 couvrent le champ des mathématiques.