Accueil du site > Actualité de la recherche > Actualités scientifiques




Recherchez sur ce site


À propos du prix Felix Klein de Patrice Hauret

21 juillet 2016

Patrice Hauret vient de recevoir le prix Felix Klein lors du congrès 7ECM. Il s’intéresse aux méthodes de calcul pour la mécanique des solides, analyse de méthodes de discrétisation, analyse multi-échelle, décomposition de domaine…

Patrice Hauret a soutenu sa thèse en 2004 sous la direction de Patrick le Tallec, à l’Ecole Polytechnique, et a dirigé le groupe de calcul de Michelin de 2012 à 2015. Il a coordonné à ce titre la collaboration entre son entreprise et les laboratoires académiques dans le domaine du calcul scientifique, développant ainsi une veille technologique et un lien constant avec les milieux de la recherche. L’enjeu industriel consiste à toujours assister et accélérer la conception des nouveaux produits de la marque Michelin en contribuant à l’identification des technologies innovantes, et en garantissant les meilleurs niveaux de performances, sur toute la vie des pneumatiques. Depuis quelques mois, Patrice Hauret a rejoint une équipe de conception afin de participer encore plus étroitement à ces défis.

Patrice Hauret est un spécialiste des méthodes de calcul pour la mécanique des solides. Parmi ses champs d’intérêt, se trouvent l’analyse numérique pour des problèmes variationnels non linéaires, l’analyse de méthodes de discrétisation, l’analyse multi-échelle, ou la décomposition de domaines. L’obtention de représentations efficaces, robustes et précises de structures soumises à de grandes déformations se heurte à de nombreuses difficultés. Il s’agit à la fois d’être capable de rendre compte des états mécaniques aux échelles les plus fines de façon satisfaisante afin d’éviter le recours à des lois mécaniques empiriques, de gagner en fiabilité, et de développer des modèles optimisés, légers, dont l’erreur est bien quantifiée. Patrice Hauret et ses collaborateurs ont développé en particulier des méthodes à deux échelles en espace-temps pour la simulation en mécanique des solides, en se fondant notamment sur des approches hiérarchiques d’homogénéisation.

En initiant de nouvelles collaborations à un haut niveau scientifique sur des sujets cruciaux pour l’industrie, Patrice Hauret joue un rôle de passeur de compétences et de questionnement, crucial tant pour la recherche académique que pour le monde industriel.