Accueil du site > Actualité de la recherche > Vie des mathématiques




Recherchez sur ce site


Nouvelles du réseau Franco-Brésilien en Mathématiques

30 mai 2017

Le réseau franco-brésilien de mathématiques (RFBM) propose des programmes de mobilité bilatérale ainsi que des workshops pour jeunes chercheurs. Tout mathématicien travaillant en France ou au Brésil est éligible à ces programmes sans restriction de thématique scientifique. Plus de détails sur ces programmes…

Il y a en mathématiques une grande tradition de coopération scientifique entre la France et le Brésil, dont les racines remontent au moins aux séjours de mathématiciens français au Brésil comme André Weil (en 1945-47), Jean Dieudonné (en 1946-48), ou Alexandre Grothendieck (en 1953-54). Cette coopération s’est poursuivie à un rythme très soutenu dans les années 80 et 90 tout particulièrement en géométrie différentielle, en systèmes dynamiques et en géométrie complexe. Le mathématicien franco-brésilien Artur Avila récipiendaire de la médaille Fields en 2014 est probablement le meilleur symbole de ces échanges.

Au début des années 2000 et en raison de la multiplication et de la diversification des collaborations entre la France et le Brésil, est apparue la nécessité de mettre en place un cadre institutionnel permettant de fluidifier ces échanges, ce qui a donné naissance au Réseau Franco-Brésilien de Mathématiques (RFBM). En 2002, le RFBM a reçu une reconnaissance politique forte par la signature d’un accord bilatéral par les Ministres en charge de la recherche des deux pays ("Memorandum entre le Ministère de la Recherche de la République Française et le Ministère de la Science et de la Technologie de la République fédérative du Brésil").

Un nouveau pas important a été franchi en ce début d’année 2017 avec la signature d’une convention permettant de pérenniser ce réseau et de le transformer en un GDRI. Les établissements partenaires du RFBM des deux pays incluent le CNRS, l’Ecole Polytechnique, la Fondation Sciences Mathématiques à Paris, la Fondation de Mathématiques Jacques Hadamard, les universités de l’est parisien (l’UPEM, l’UPEC, et l’UPE) et l’IMPA.


Le réseau soutient actuellement deux types de programmes :

- Le programme de « mobilité bilatérale » promeut les projets collaboratifs qui impliquent au moins deux mathématiciens (un travaillant au Brésil et l’autre en France) en permettant un séjour d’une durée de quelques semaines. L’objectif est de favoriser les recherches conjointes menant à des publications co-signées entre chercheurs Brésiliens et Français.

- Le programme « Atelier intensif pour jeunes chercheurs » est plus récent. Un tel atelier doit regrouper des jeunes chercheurs et des doctorants qui travaillent sur un sujet précis, en étant aidés dans leur lecture par des chercheurs senior en petit nombre. L’organisation peut prendre diverses formes mais doit faire participer activement des jeunes chercheurs et préférablement un français et un brésilien.


Les demandes de financement doivent être envoyées par email à br-fr impa.br et fr.br math.polytechnique.fr et sont évaluées au fil de l’eau par un comité scientifique composé d’une dizaine de personnalités brésiliennes et françaises. Une réponse est généralement donnée dans un délai rapide d’une quinzaine de jours. Tout mathématicien travaillant en France ou au Brésil est éligible à ces programmes sans restriction de thématique scientifique.

Si vous désirez plus d’informations sur le réseau et son fonctionnement, vous pouvez contacter le coordinateur français Charles Favre ou consulter directement la page internet du réseau.