Accueil du site > Actualité de la recherche > Actualités scientifiques




Recherchez sur ce site


Rio 2018 : Portrait de conférencier

19 mars 2018

Interview de Joris van der Hoeven, directeur de recherche au CNRS, conférencier dans la section "Logique et fondations".

Quel est votre domaine de recherche ?

Mes travaux se situent à l’interface entre les mathématiques et l’informatique : asymptotique automatique, calcul formel, arithmétique rapide, calcul analytique fiable, traitement de texte scientifique.

Pourriez vous nous parler de mathématiciens et de mathématiciennes qui vous ont marqué, influencé, ou que vous admirez tout particulièrement (personnages historiques ou contemporains) ?

J’ai le plus grand respect pour l’œuvre mathématique de Jean Écalle, à la fois pour sa profondeur et son originalité. Ses travaux sur les transséries et la conjecture de Dulac ont été un des points de départ pour notre livre "Asymptotic Differential Algebra and Model Theory of Transseries".

Qu’est-ce qui vous a amené à faire des mathématiques ?

Depuis tout petit, j’aime le calcul, les mathématiques, et l’informatique. Cela a donc été naturel pour moi d’en faire mon métier.

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier de mathématicien ?

Les problèmes fondamentaux des mathématiques et de l’informatique ont un caractère captivant : une fois que l’on se laisse prendre au jeu, on est aspiré, et plus que l’on creuse, plus que cela devient riche et fascinant. Par ailleurs, grâce au CNRS, je bénéficie d’une grande liberté. Il me manque juste quelques vies pour résoudre tous les problèmes qui m’attirent.

Savez-vous déjà ce que vous allez raconter à l’ICM à Rio ?

Oui : http://www.texmacs.org/joris/icm/icm-abs.html

Qu’est ce que ce congrès représente pour vous ?

C’est un immense honneur et un grand plaisir de participer à un tel événement (dans le passé, j’ai assisté aux ICMs à Berlin et Madrid).

Joris van der Hoeven est directeur de recherche au CNRS. Il est membre du Laboratoire d’informatique de l’École polytechnique (LIX - CNRS & École polytechnique).