Accueil du site > Actualité de la recherche > Vie des mathématiques




Recherchez sur ce site


A propos de l’inauguration de 2R-Cirm

4 novembre 2019

Interview de Patrick Foulon, directeur du Centre International de Rencontres Mathématiques, à l’occasion de l’inauguration de 2R-Cirm, au terme du projet de rénovation et d’extension du Cirm, le 16 octobre 2019 : « Le Cirm est équipé pour être un instrument de référence au premier plan mondial au service des sciences mathématiques et de leurs interactions ».

En novembre 2011, Patrick Foulon, directeur du Centre International de Rencontres Mathématiques (Cirm-Luminy) propose un projet de rénovation et d’extension du Cirm. Son conseil d’administration et ses tutelles émettent un avis très favorable. Fortement soutenu, il est inscrit comme priorité par l’Insmi (Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions du CNRS) au CPER 2015/2020, dans le cadre du Programme 172 « Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires ». En juin 2019, après un an et demi de travaux, cette vaste opération immobilière est livrée, opérationnelle et permet au Cirm de déployer sa politique scientifique et de conforter son rôle d’accueil des mathématiques locales, nationales et internationales.
2R-Cirm a été inauguré le 16 octobre 2019. Cet événement immobilier et scientifique prend toute sa place dans la dynamique des 80 ans du CNRS et en cette année 2019 dédiée aux mathématiques…

L’interview est également disponible en format pdf.

Patrick Foulon, vous venez d’inaugurer 2R-Cirm, une vaste opération immobilière qui permet de développer les capacités scientifiques et hôtelières du Cirm. Pourriez-vous décrire ce projet et sa genèse ?

Il s’est imposé comme une nécessité,

- Pour faire face à une utilisation en pleine expansion des mathématiques, notamment au service de la science, de la santé, de l’économie et de la société en général. Les mathématiques sont de plus en plus fortement sollicitées et les besoins protéiformes justifient une plus grande variété d’échanges : conférences, écoles de recherche, workshops, recherches en binômes, séances de brainstorming, transfert de technologie CNRS entreprises, discussions à distance ;
- Pour répondre à une pression scientifique trop forte pour les capacités du Cirm ;
- Pour résoudre les problèmes d’accessibilité de notre superbe site et faire un lien clair avec la ville et le campus universitaire ;
- Pour moderniser et professionnaliser l’accueil in situ au centre, tout en se dotant d’outils de gestion et de suivi nécessaires à la montée en charge d’activité de près de 40%. La démarche est encore renforcée par les nouvelles exigences et règles tenant à : la sécurité, la comptabilité, l’information. Aujourd’hui nous suivons en même temps 150 événements scientifiques ;
- Pour continuer et amplifier notre politique de création d’un fond audiovisuel de grande qualité avec les outils les plus modernes ;
- Pour conforter notre implantation au service des acteurs locaux : laboratoires, université et entreprises ; Pour répondre aux standards européens et internationaux, etc.

Les enjeux de cette opération immobilière – qui sont également scientifiques - ont très vite été compris par les tutelles et partenaires du Cirm ?

Un peu d’historique nous montre qu’après la proposition informelle que j’avais présenté au Conseil d’administration en 2011, les tutelles ont - par la voix des présidents de la SMF et par celles des directeurs de l’INSMI - très vite pris l’enjeu et adopté les mesures nécessaires à la maturation du projet. C’est aussi avec un soutien très fort de la Région Sud au niveau financier, mais pas seulement, que le projet a pu être lancé et aboutir aujourd’hui. Le portage stratégique du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a été déterminant pour l’inscription au CPER en 2015-2020 au titre du Programme 172 « Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires ». L’Université d’Aix-Marseille devenue tutelle du Cirm en 2012 nous a accompagnés avec bienveillance notamment en soutenant sans relâche la chaire Jean-Morlet qui est aujourd’hui l’un des phares internationaux du Cirm. Je remercie ici tous ces soutiens. La pluralité des mathématiques et de leurs interactions nous a également amené à développer notre offre scientifique, plus ouverte sur la société, à l’entreprise, aux projets pluridisciplinaires.

La réalisation du projet a été confiée à la maitrise d’ouvrage de la DR12 et la maîtrise d’œuvre du Cabinet AWA Architectures avec le cabinet d’ingénierie P3G. Comme dans tous les projets, il a fallu compléter la construction avec de nombreux équipements technologiques, encore en déploiement. Une fois de plus la SMF et l’INSMI sont intervenus pour aider le CIRM financièrement, ce qui nous a permis de passer les marchés et d’assurer, en bonne entente avec la délégation et le maitre d’œuvre, l’installation dans le contexte des travaux. La SMF a mené en parallèle une importante opération de reconstruction et d’agrandissement du restaurant pour pouvoir nourrir tous nos chercheurs de passage. 150 places sont maintenant disponibles.

Durant cette année de lourds travaux le Cirm a tout de même poursuivi son activité scientifique sans fermer ses portes et en accueillant 3421 participants en 2018 et une prévision de 4668 en 2019. Un tour de force ?

Tous ces travaux ont entrainé beaucoup de complexité dans un site qui a effectivement continué à fonctionner 50 semaines par an sans restreindre fortement ses activités. Cela eu d’ailleurs été très difficile à synchroniser car nos programmes sont fixés deux années en amont par le conseil scientifique et les travaux ont leur propre calendrier. Dans ces conditions vous imaginez toutes les difficultés transitoires qui ont dû être surmontées. Je pense que globalement tout s’est bien passé et que c’est grâce à nos personnels en les incluant toutes et tous que cela a été rendu possible. Je leur adresse toutes mes félicitations et mes plus forts et sincères remerciements. Ils ont su en plus gérer l’inconfort de leurs postes qui ont évolué pour mener la politique de changement accompagnant ce projet scientifique et immobilier. Je remercie également tous les congressistes venus au Cirm pendant les travaux qui ont montré patience et bienveillance.

Le Cirm est construit sur un socle solide et prêt à un bel avenir ?

Oui, créé en 1981 par nos pairs, le Cirm, cher au cœur de nos collègues, a su relever les défis d’une science en plein essor avec l’aide sans faille d’une communauté math et info tant au niveau local qu’au niveau français et international. Le moment était simplement venu ou il fallait redéfinir une stratégie. Le Cirm rénové est semble-t-il en bonne voie pour relever tous ces nouveaux défis. Aujourd’hui il est équipé pour être un instrument de référence au premier plan mondial au service des sciences Mathématiques et de leurs interactions.

PDF - 690.5 ko
Interview_P_Foulon_2R_Cirm