Accueil du site > La recherche en mathématiques > Prix et distinctions




Recherchez sur ce site


Maxim Kontsevitch, professeur permanent de l’IHÉS, est lauréat du Prix Shaw 2012

30 mai 2012

Il est le premier mathématicien français à recevoir le prestigieux Prix Shaw.

Maxim Kontsevitch, un mathématicien hors du commun, est un chercheur insatiable qui défriche un territoire toujours plus large autour des mathématiques. Ce prix récompense « ses travaux précurseurs en algèbre, géométrie et mathématique physique, notamment l’intégration motivique, la quantification par déformation, et la symétrie miroir. » Il a déjà reçu la Médaille Otto Hahn en 1992, le Prix Européen de la Ville de Paris en 1992 ; le Prix Henri Poincaré de l’International Association of Mathematical Physics (IAMP) en 1997, la Médaille Fields en 1998, le Prix Crafoord en 2009. Il est membre de l’Institut de Franc e, membre de l’Academia Europaea.
Maxim Kontsevitch est professeur permanent à l’IHÉS depuis 1995 et détenteur de la Chaire AXA-IHÉS de Mathématiques depuis 2009.
Source : Site de la Fondation Shaw

Le Prix Shaw
Créé par M. Run Run Shaw en novembre 2002, le prix récompense « les scientifiques qui ont réalisé des percées significatives dans la recherche académique et scientifique, ou appliquée, et dont les travaux ont abouti à un impact positif et profond sur l’humanité.
Le Prix Shaw se compose de trois prix annuels : astronomie, sciences de la vie et médecine et sciences mathématiques. »
Source : Site de la Fondation Shaw

L’Institut des hautes études scientifiques (IHÉS)
L’IHÉS (http://www.ihes.fr) a pour mission de favoriser et de faire effectuer des recherches scientifiques en mathématiques, physique théorique et toute discipline qui entretient des liens avec elles. La qualité et l’importance de la recherche produite à l’IHÉS sont mondialement reconnues, et cette excellence a été récompensée à de nombreuses occasions par les plus hautes distinctions scientifiques internationales.
De droit privé, l’IHÉS est une fondation reconnue d’utilité publique depuis 1981 qui finance directement à partir de son budget de fonctionnement l’ensemble de ses professeurs, permanents comme en visite.