Le CNRS
 
  espaceur
  filet
Concours externes ITA   Travailler au CNRS

 

Comment nos bronches évacuent le mucus

© CINAM

En reconstituant in vitro un tissu bronchique, des chercheurs dont certains de l'IMAG ont mis en évidence à l’échelle centimétrique une organisation spontanée des cellules ciliées à l’origine d’un mouvement circulaire du mucus. Ce travail est publié dans la revue Scientific reports.

  Lire dans "en direct des labos"

 

Des mutations "gain de fonction" d'un canal calcique dans l'atrophie cérébelleuse de l'enfant

© Vincent Cantagrel Imagine & Philippe Lory IGF

Des chercheurs de l’IGF (Montpellier) et de l’Imagine (Paris) se sont associés pour identifier et caractériser des gènes responsables de l’atrophie cérébelleuse de l’enfant. Cette étude, publiée dans la revue Brain, identifie comme mécanisme causal de cette pathologie, l’activité exacerbée d’un canal calcique de type T.

  Lire dans "en direct des labos"

 

Inauguration de HUman at home projecT (HUT)

© HUT

Comment la technologie peut-elle améliorer nos conditions d'habitation ? Comment interagirons-nous avec le logement « intelligent » ? Quelles informations est-il possible et souhaitable de partager ? Quel cadre législatif futur pour ces données ? Porté par le CNRS, l'Université de Montpellier et l'Université Paul-Valéry Montpellier 3, le projet Human at Home (HUT) se penchera sur ces questions grâce à un « appartement-observatoire » habité à partir d'octobre 2018. Membre du consortium, Montpellier Méditerranée Métropole soutient le projet qui s'inscrit dans son approche de la Cité intelligente. L'expérience HUT a été inaugurée à Montpellier le 26 juin 2018.

  Retour en images sur l'inauguration

 

Un Des sédiments révèlent l'histoire de l'exploitation minière et métallurgique dans les Balkans de l'âge de Bronze à la révolution industrielle

© W. Finsinger

Les Balkans sont comme le berceau de l'exploitation des ressources en minéraux et de la métallurgie en Europe. En analysant un enregistrement géochimique continu et à haute résolution provenant de sédiments d'une tourbière de l'ouest de la Serbie, des chercheurs de la Northumbria University (Royaume-Uni), de l’Académie des Sciences de Roumanie, et de l’ISEM  montrent que le signal de pollution anthropique au plomb n’a cessé de croître depuis l'âge du bronze. De plus, cette augmentation est régulière tout au long des périodes romaines et byzantines et jusqu'à la période médiévale. Ces travaux sont parus dans la revue PNAS.

  Lire dans "En direct des labos"

 

Un nouveau modèle rhéologique pour expliquer les glissements lents et les trémors non volcaniques

schéma

© M. Bernaudin.

Le développement récent de réseaux haute résolution sismologiques et géodésiques denses a permis la découverte de nouveaux signaux transitoires appelés séismes lents, parmi lesquels on trouve les trémors non-volcaniques et les glissements lents épisodiques. La combinaison de ces phénomènes est communément observée le long des frontières de plaques, entre la zone sismogénique bloquée à faible profondeur et la zone en fluage ductile à plus grande profondeur. Cette association définie des glissements et trémors épisodiques (Episodic Tremor and Slip, ETS), systématiquement associés à des surpressions de fluides ainsi qu’à des conditions proches de la rupture. La physique cachée derrière les ETS reste peu comprise de nos jours. Dans une publication récente parue dans Geophysical Research Letters, les auteurs de Géosciences Montpellier proposent un nouveau modèle mécanique basé sur l’étude de microstructures pour expliquer ces phénomènes transitoires.

  Lire dans "En direct des labos"

 

L'efficacité des réserves marines compromise par la proximité humaine

aire marine

© C Harmelin/CNRS Photothèque.

Les bénéfices écologiques des réserves marines situées à proximité de l'Homme sont limités. C'est ce que démontrent des chercheurs de l'Université de Montpellier, de l'IRD et de l'Université de la Nouvelle-Calédonie, en association avec le CNRS, qui ont étudié 1 800 récifs coralliens, dont 106 situés dans 20 réserves marines. Ces travaux sont publiés dans PNAS le 18 juin.

  Communiqué de presse [.pdf]

 

La grande oxygénation de l’atmosphère terrestre revisitée

© DR.

Pour comprendre quand, comment et à quelle vitesse l’oxygène est devenu un composant de notre atmosphère entre environ 2,5 et 2,2 milliards d’années, une équipe international,e comprenant des chercheurs de OSU OREME et Géosciences Montpellier, a étudié la systématique des quatre isotopes du soufre dans plus de 700 mètres de dépôts sédimentaires australiens. Les résultats obtenus montrent que l’oxygénation de la planète a commencé bien plus tôt que traditionnellement admis et que son enregistrement n’a pas été synchrone d’un continent à l’autre (Australie, Afrique du Sud, Amérique du Nord) mais étalé dans le temps sur presque 300 millions d’années. Ce décalage apparent reflète un effet local lié à l’altération en conditions oxydantes de surfaces continentales plus anciennes.

  Lire dans "En direct des labos"

 

Un nouveau mécanisme d'activation de l'expression des gènes chez Mycobacterium tuberculosis

© K. Brodolin & E. Margeat.

Chez les bactéries, la sous-unité sigma de l'ARN polymérase contrôle la reconnaissance des promoteurs et l'initiation de la synthèse de l'ARN. En utilisant la méthode de transfert d'énergie de Förster entre molécules uniques (smFRET), les chercheurs de l'IRIM et du CBS ont démontré que Mycobacterium tuberculosis utilise un mécanisme d'activation transcriptionnelle encore inconnu dans lequel l'ARN polymérase conserve la sous-unité sigma en conformation inactive "fermée" sauf si elle est stabilisée en conformation active "ouverte" par la protéine activatrice RbpA.

  Lire dans "En direct des labos"

 

 

 

 

 

archives actualités Archives actualités

Informatique et Libertés CNRS

 

Mise à jour : 5/07/18

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

@CNRSenLR

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

logo fe^te de la science

Fête de la Science 2018

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

picto colloque en LR

Colloques et congrès en
Languedoc-Roussillon

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 

Café et vidéo 2017-2018

Inscription obligatoire

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Zeste de science

Zeste de science à suivre sur YT

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Bilan 10 ans ERC au CNRS en Languedoc-Roussillon

10 ans ERC, retour en dessins [.pdf]

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

site ERC du CNRS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CAMPUS Mag LR

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CNRS le journal

 

 

 

 

Alerte aux moustiques ?

écrit par F. Simard,

L. Farraudière et

A. Yébakima.

 

livre entomologie médicale et vétérinaire

 

"Entomologie médicale et vétérinaire"

sous la direction de G. Duvallet, D. Fontenille et V. Robert.

 

 

 

livre étonnat vivant

 

"Etonnant vivant"

avec la contribution de S. Alizon, C. Godin, A. Charmantier, U. Hibner Bonnet, P. Jarne, O. Kaltz, P. Lemaire, M. Nollmann Martinez, A. Parmeggiani.

 

 

 

livre Mangove

 

"Mangrove. Une forêt dans la mer"

avec la contribution de

Christophe Proisy, Judith Klein, Adewale Olagoke.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CNRS | Délégation Languedoc-Roussillon

1919 route de Mende

34293 Montpellier

cedex 5

T. +33 (0)4 67 61 34 34

Plan d'accès [.pdf]

 

Accueil Imprimer Contact Se rendre à... Crédits

Intranet du CNRS

Réservation

de l'Espace Colloque

Rechercher sur le site :

 

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots clefs CNRS Autres sites