Le CNRS
 
  espaceur
  filet
NOEMI NOEMI 2017 Concours internes ITA Concours internes ITA Portail emploi Portail emploi

 

Un montpelliérain est l’un des 4 lauréats de la médaille de l'innovation 2017 du CNRS

© Frédérique PLAS/IGMM/CNRS Photothèque

La médaille de l'innovation 2017 du CNRS est décernée à Jamal Tazi, professeur de l’Université de Montpellier et chercheur à l’IGMM. Il est l’un des 4 lauréats aux côtés de Raphaèle Herbin, Jean-Pierre Nozières, Jean-Marie Tarascon. Cette récompense leur sera remise le 15 juin 2017 lors d'une cérémonie à la Maison des océans, à Paris. La médaille de l'innovation du CNRS récompense des recherches scientifiques exceptionnelles ayant conduit à une innovation marquante sur le plan technologique, thérapeutique ou social et valorisant ainsi la recherche scientifique française.

Communiqué de presse [.pdf]

 

Un nouveau matériau pour purifier le gaz naturel

A gauche, le gaz naturel comprend du dioxyde de carbone, du méthane et de l'eau. Au contact du KAUST-8 au centre de l'image, le dioxyde de carbone et l'eau sont piégés. A droite, le méthane est obtenu à l’état pur.

© G. Maurin.

Les domaines de la séparation et de la purification des gaz demandent des matériaux dont la porosité doit-être parfaitement contrôlée. Actuellement, les zéolites, composés inorganiques poreux, sont le plus souvent utilisés, mais réclament beaucoup d'énergie pour leur recyclage. Des chercheurs de l'université saoudienne KAUST1, de l'Institut Lavoisier Versailles et de l'ICGM viennent de découvrir le KAUST-8, un metal organic framework (MOF) qui purifie le gaz naturel de son humidité et du dioxyde de carbone, tout en se recyclant facilement. Ces travaux sont publiés dans la revue Science le 19 mai 2017.

Communiqué de presse [.pdf]

 

Le génome de Biomphalaria glabrata est décrypté : une étape clé pour avancer dans la lutte contre la bilharziose

Biomphalaria glabrata, gastéropode d'eau douce. Origine géographique : Brésil

© S. Pinaud (C) IHPE

Des chercheurs - en particulier de l'IHPE - viennent de décrypter le génome d’un escargot d’eau douce, le mollusque Biomphalaria glabrata et cela pourrait révolutionner la recherche sur la 2e maladie parasitaire mondiale : la Bilharziose. Cet escargot est le vecteur du parasite Schistosoma mansoni, responsable de cette maladie. Ce dernier se multiplie dans le mollusque et y acquiert ses capacités infestantes pour l’homme. La caractérisation de ce génome permettra de développer de nouvelles stratégies de lutte basées sur l’interruption du cycle de transmission.

Lire dans "En direct des labos"

 

Un biomatériau qui pourrait réparer nos tissus

© Gilles Subra.

Le point commun entre un grand brûlé, un malade en attente d’une greffe d’organe et un patient qui souffre d’arthrose ? Un tissu lésé qui peine à se régénérer. A l’heure actuelle, aucun substitut n’est capable de mimer la complexité de ces enchevêtrements de polymères multiples que sont les tissus naturels. Mais la découverte d’un nouveau biomatériau mimant le collagène, polymère le plus abondant de notre organisme, indispensable dans les processus de cicatrisation, laisse entrevoir des thérapies prometteuses. L'IBMM et l'ICGM ont conjugué leurs connaissances pour concevoir des matériaux biomimétiques en suivant une approche complètement nouvelle.

Lire dans "En direct des labos"

 

Début de la campagne océanographique à la recherche d'anciens ponts terrestres

mission garanti

© Géosciences Montpellier.

Du 6 mai au 25 juin 2017, une trentaine de scientifiques embarqueront de Pointe-à-Pitre à bord du navire océanographique de l’IFREMER, L’Atalante, pour explorer le secteur situé à l’ouest de l’archipel des Petites Antilles depuis les Iles Vierges au nord jusqu’à Grenade au sud. La zone couverte s’étend sur 700 km de latitude et 300 km de longitude. Elle couvre un domaine sous-marin qui comprend un haut-fond allongé appelé Ride d’Aves et le Bassin de Grenade plus profond. La campagne GARANTI, dirigée par deux membres du laboratoire Géosciences Montpellier, rassemble de nombreux chercheurs et ingénieurs de ce laboratoire ainsi que des laboratoires partenaires.

Lire dans "En direct des labos"

 

Vers une meilleure prédiction de la structure des peuplements de poissons des récifs coralliens

Récif corallien de la Pointe escarpée de l'île d'Ouvéa dans la province néocalédonienne des îles Loyauté

© Pierre Alain Pantz.

La théorie de la biogéographie des îles (TBI) permet d'étudier la richesse spécifique des écosystèmes insulaires. Ce modèle présente toutefois l'inconvénient de ne pas tenir compte de la taille ou du niveau trophique des espèces concernées alors qu'ils influencent leur distribution à large échelle. Afin de prendre en considération ces deux paramètres, des chercheurs de MARBEC ont développé avec l'aide de scientifiques canadiens une nouvelle  théorie allométrique et trophique de la biogéographie des îles (TATBI). Dans une étude publiée récemment dans Ecology Letters, l'équipe a démontré que la TATBI offrait une meilleure prédiction que la TBI concernant la structure des peuplements de poissons des récifs coralliens. Ce nouveau modèle théorique semble mieux à même d'analyser l'impact du changement climatique sur la taille des individus qui composent ces assemblages de poissons tropicaux.

Lire dans "En direct des labos"

 

Les évènements climatiques extrêmes renforcent la sélection naturelle

mésange bleue

© Stéphan Tillo.

Au travers de l’augmentation des températures ou des évènements climatiques extrêmes, le changement climatique altère invariablement de nombreux habitats. Des chercheurs du CEFE ont montré, en collaboration avec l’Université de Sherbrooke, que la sélection naturelle est renforcée par le nombre de journées extrêmement chaudes subies par les oiseaux. Indépendamment des températures moyennes mensuelles, la force de la sélection naturelle est multipliée par deux lorsque 20% des nichées subissent une journée extrêmement chaude. Moteur de l’évolution darwinienne, la sélection naturelle se retrouve donc altérée par le changement climatique qui devient un acteur à part entière de l’évolution des espèces.

Lire dans "En direct des labos"

 

Découverte d'un nouveau mécanisme d'hérédité épigénétique

drosophiles

© Filippo Ciabrelli.

L’équipe de Giacomo Cavalli de l'IGH, en collaboration avec l’Inra, démontre chez la drosophile l’existence d’une hérédité épigénétique transgénérationnelle. En modifiant de façon transitoire la fonction des protéines du groupe Polycomb, dont l’activité est essentielle au cours du développement, ils ont obtenu des lignées de drosophile porteuses de la même séquence d’ADN mais caractérisées par des yeux de couleurs différentes. Ces différences dépendent d’un degré variable de répression par les protéines Polycomb qui est hérité de façon stable mais réversible. Cette hérédité épigénétique s’applique aussi bien à des lignées transgéniques qu’à des lignées naturelles et peut être modifiée par des changements de conditions environnementales, comme la température ambiante.

Communiqué de presse [.pdf]

 

Traverser une transition de phase topologique en contrôlant la température

© L2C.

Pour la première fois, des physiciens ont traversé continûment une transition de phase topologique et montré l’universalité de la vitesse des quasi-particules apparaissant lors de cette transition.

Lire dans "En direct des labos"

 

 

 

 

La vidéo du vendredi

 

 

archives actualités Archives actualités

Informatique et Libertés CNRS

 

Mise à jour : 22/05/17

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

picto colloque en LR

Colloques et congrès en
Languedoc-Roussillon

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Café et vidéo 2016-2017

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

10ans de l'ERC  Montpellier

Rendez-vous au CNRS le 23 mars à 18h [.pdf]

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

site ERC du CNRS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CAMPUS Mag LR

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CNRS le journal

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

CNRS la radio

 

livre matière en grains

 

"Matière en grains"

écrit par E. Guyon,

J-Y. Delenne et F. Radja.

 

 

 

couverture livre communication du vivant

 

"La communication du vivant"

écrit par J. Bockaert.

 

 

 

"Co-construire le tourisme autochtone par la recherche- action participative et les technologies de la communication"

écrit par S.Blangy.

 

 

 

"Foundations of hardware IP protection"

édité par L. Bossuet et L. Torres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CNRS | Délégation Languedoc-Roussillon

1919 route de Mende

34293 Montpellier

cedex 5

T. +33 (0)4 67 61 34 34

Plan d'accès [.pdf]

 

Accueil Imprimer Contact Se rendre ... Crdits

Intranet

Extranet

Extranet

Réservation

de l'Espace Colloque

Rechercher sur le site :

 

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots clefs CNRS Autres sites