CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

ImmunRise Technologies : des solutions de bio-contrôle innovantes issues de micro-algues

Spin-off de l’Institut de biologie de l’Ecole normale supérieure1, ImmunRise Technologies vise à identifier des extraits de micro-algues d’intérêt pour développer des solutions de bio-contrôle destinées aux cultures agricoles. Ces extraits agissent soit directement sur les agents pathogènes, soit indirectement en stimulant les défenses naturelles des plantes.

Lancé au printemps 2016 par le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, le Plan Ecophyto II vient réaffirmer l’objectif national de réduire de moitié l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à l’horizon 2025, en développant des alternatives aux produits phytosanitaires de synthèse. L’enjeu est de taille : plus grande surface agricole utile d’Europe avec ses 28,98 millions d’hectares2, la France est également première consommatrice de pesticides du continent.

ImmunRise Technologies a justement pour objectif de développer des solutions de bio-contrôle innovantes susceptibles d’améliorer le rendement et la qualité de plantes d’intérêt agronomique, tout en réduisant l’utilisation des pesticides de synthèse en champs. Créée en avril 2015 par Lionel Navarro, chercheur CNRS, et Laurent De Crasto, cette start-up issue de l’Institut de biologie de l’Ecole normale supérieure1 vise à identifier des extraits de micro-algues agissant sur la survie des agents pathogènes ou en stimulant les défenses naturelles des plantes et en augmentant ainsi leur résistance.

La start-up exploite une technologie brevetée3 permettant de cribler facilement des extraits de micro-algues afin d’évaluer leurs effets sur l’immunité des plantes. Elle s’appuie sur un mécanisme de défense commun à un très grand nombre d’organismes vivants : le RNA silencing. Ce mécanisme est guidé par de petites molécules d’ARN qui établissent des interactions séquence-spécifiques et inhibent l’expression de gènes cibles. Chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, l’inhibition par RNA silencing de l’expression d’un gène nécessaire à la synthèse de chlorophylle dans des tissus importants pour l’entrée ou la propagation des agents pathogènes se traduit par l’apparition d’une chlorose. Ce marqueur visuel reflète le niveau de défense de la plante et le degré d’efficacité de l’extrait analysé. Un extrait qui augmente la chlorose, stimule le RNA silencing et l’immunité, et aide la plante à mieux se défendre contre les agents pathogènes. En quelques mois, ces outils ont abouti à l’identification d’un extrait de micro-algue potentiellement capable de stimuler l’immunité des plantes.

Depuis sa création, ImmunRise Technologies a également identifié et caractérisé un extrait de micro-algue ayant une activité bio-pesticide sur 80 % des agents pathogènes testés. L’extrait agit en perméabilisant la paroi des spores de champignons et d’oomycètes pathogènes, dont ceux responsables des maladies dévastatrices du blé (septoriose, fusariose) et de la vigne (mildiou, pourriture grise). D’autres essais ont également démontré des effets très prometteurs sur des pathogènes majeurs des cultures maraîchères, comme l’anthracnose du concombre et le mildiou de la pomme de terre.

« Cet extrait a un fort potentiel biocide, commente Lionel Navarro. Mais le chemin est encore long avant une commercialisation du produit : il est d’abord nécessaire d’identifier les molécules responsables de l’activité, de vérifier leur innocuité et d’optimiser leur formulation pour une application en plein champ ». La nouvelle filiale créée en Aquitaine, ImmunRise Biocontrôle, s’attachera à la production en grande quantité des micro-algues nécessaires au développement du produit. La filiale prévoit également de participer à une expédition autour du monde afin de générer une banque de microorganismes, composée notamment de micro-algues vivantes. Cette banque représentera une source précieuse de nouvelles molécules naturelles capables de stimuler l’immunité des plantes et/ou d’agir comme des substituts de pesticides classiques.

1 Institut de biologie de l'Ecole normale supérieure (CNRS/ENS Paris/Inserm).

2 Source : Plan Ecophyto II.

3 Brevet WO2016096923 « Procédés de surveillance de l’activité de l’extension génique post-transcriptionnel dans des types de tissus/cellules de plantes approprié(e)s à l’entrée, la propagation et la réplication de pathogènes » publié le 23/06/2016, en copropriété Paris Sciences et Lettres Quartier Latin, Inserm et CNRS.

 

Contacts :

Lionel Navarro / Institut de biologie de l’Ecole Normale Supérieure / lionel.navarro@ens.fr

Laurent De Crasto / ImmunRise Technologies / laurent@immunrisetechnologies.com