CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Spécial Innovatives SHS

Des hôpitaux conçus pour le bien-être des patients et des soignants

Une équipe pluridisciplinaire, constituée d'anthropologues, sociologues et architectes, a repensé la conception d'une maternité en collaboration avec le Ministère de la santé du Maroc. Le projet de bâtiment, mené avec le Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales1, est à la fois fonctionnel et centré sur le bien-être de ses occupants.

De l'ethnographie à l'architecture, telle est, en résumé, la démarche qui a abouti à la « maison d'accouchement à Chefchaouen », un projet de maternité pour une ville située au nord-ouest du Maroc. Anthropologues, sociologues et architectes, en lien avec le personnel médical, ont travaillé ensemble à la conception d'un établissement optimisé sur le plan fonctionnel, tout en assurant le maximum de bien-être à ses occupants – les soignants, les femmes et leurs accompagnants. Proposé par des élèves de l'Ecole nationale d'architecture du Maroc, le projet de la « maison d'accouchement à Chefchaouen » a reçu le premier prix d'un concours lancé par le Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales1, l’Ecole nationale d’architecture et la Fondation AIA - Architecture, santé, environnement. Il s'agit d'une première application des réflexions menées dans le cadre du projet de recherche collaborative internationale Build_Care, qui associe des équipes en France, au Maroc, au Sénégal, au Canada et aux Etats-Unis.

Mais l'histoire commence des années auparavant, lors d'enquêtes ethnographiques menées au Cameroun, puis au Maroc. « Un des principaux résultats de mon programme de recherche en milieu hospitalier a été de constater que l'agencement des espaces était inadapté à une bonne prise en charge des patients. Mon enquête dans une maternité a en particulier montré que l'organisation de l’espace avait un impact réel sur le bien-être des soignants et des usagers des structures de soins », rapporte Josiane Tantchou, chercheuse au Centre Jacques Berque de Rabat (Maroc).

Par la suite, la chercheuse en anthropologie s’est documentée précisément sur ce que les architectes publiaient dans le domaine des bâtiments hospitaliers : leurs préoccupations recoupaient largement les siennes ! De plus, comme le Maroc était en pleine réflexion sur l’humanisation de son offre de soins et la rénovation de son parc hospitalier, le contexte était favorable pour lancer un projet pluridisciplinaire innovant.

En 2016, un atelier est organisé à l'Ecole nationale d'architecture du Maroc, avec des sociologues, des anthropologues, des architectes, associés à des responsables du ministère de la Santé du Maroc. Le défi lancé aux étudiants : concevoir une maternité dont le bien-être est l’objectif prioritaire, tout en s'adaptant aux besoins locaux d'une région précise du Maroc et en respectant les normes en vigueur.

Le résultat ? Un bâtiment qui ressemble à un jardin intérieur, avec une rue centrale qui dessert des modules (accueil, accouchement, suite de couche, annexes) tous ouverts sur la nature. Les trois modules principaux sont flexibles : leur volume peut être adapté en fonction des changements de situation et des attentes des usagers de la maternité. Grâce à un nouvel atelier, auquel participaient cette fois des sages-femmes, la conception de la maternité a été affinée. La maquette finale, présentée au salon Innovatives SHS 2017, a été validée par le ministère de la Santé et par l'Association des sages-femmes du Maroc.

Prochaines étapes : travailler sur l'aménagement intérieur de la maternité, les réseaux et l'alimentation en énergie. « L'objectif est d'arriver à un bâtiment autonome en énergie », affirme Josiane Tantchou. Ensuite, il faudra « vendre » le projet pour trouver le financement nécessaire à sa réalisation. Et surtout faire en sorte que la démarche pluridisciplinaire initiée avec la maternité de Chefchaouen puisse devenir, dans les pays du Sud, une approche privilégiée pour la conception de futurs projets d'architecture de bâtiments hospitaliers.

 

1 CNRS/ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

 

Contact :

Josiane Tantchou / Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales / josiane.tantchou@cjb.ma