CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Antescofo, le logiciel musicien qui dialogue avec l'instrumentiste

Transformer un ordinateur en musicien capable d'adapter son tempo à celui des instrumentistes qu'il accompagne, c'est ce que permet le logiciel développé par l'équipe de recherche commune Mutant1, et proposé par la start-up Antescofo.

illustration

L'ordinateur sait reproduire, et même créer de la musique, mais ses qualités musicales présentent une grave lacune : il s'avère incapable de s'adapter au jeu d'autres musiciens, comme le font des instrumentistes qui s'écoutent et synchronisent leurs interprétations à chaque instant. L'application Metronaut pour mobile et tablette, proposée par la start-up Antescofo, permet désormais à chacun de jouer de son instrument, ou de chanter, en étant accompagné par un orchestre qui adapte en temps réel son tempo à celui de l'instrumentiste. Cet outil pour l'apprentissage de la musique ou la répétition d'un morceau a déjà séduit 150.000 utilisateurs. Mais derrière ce caractère ludique et cette simplicité se cachent des années de développement au sein de l'équipe de recherche commune MuTant1.

« Transformer l'ordinateur en interprète qui écoute l'instrumentiste et se synchronise avec lui est un problème complexe, qui demande un couplage fort entre des techniques de perception artificielle et un système réactif temps réel, comme ceux que l'on trouve dans les transports ou l'industrie », explique Arshia Cont, co-fondateur de la start-up Antescofo. La partie « écoute » du logiciel s'appuie sur des méthodes d'intelligence artificielle, tandis que la partie « active » (qui synchronise l'ordinateur sur les musiciens en train de jouer) s'inspire des techniques de programmation de logiciels « temps réel critique » embarqués par exemple dans les avions.

Le projet est né en fait d'une demande très pointue de compositeurs qui souhaitaient exécuter sur scène des œuvres « mixtes » incluant de la musique électronique et des parties jouées par des instrumentistes. En effet, dans ce type d'œuvre, l'ordinateur révélait particulièrement son incapacité à s'adapter au jeu des autres instruments... Des années de travail, en collaboration avec des musiciens et compositeurs, ont permis d'obtenir un logiciel satisfaisant qui a aujourd'hui quelques centaines d'utilisateurs dans le monde de la création musicale contemporaine. Mais les chercheurs ont réalisé que la même technologie de base pouvait, à condition d'être adaptée à d'autres usages, rendre des services à une plus large communauté de musiciens, et même s'adresser au grand public. C'est dans ce but qu'a été créée en 2016 la start-up Antescofo. Le CNRS, via sa filiale nationale de valorisation CNRS Innovation, l'Ircam et l'Inria ont pris une participation au capital. L'entreprise est maintenant sur le point de réaliser une levée de fonds pour assurer son développement. Au programme : élargir le catalogue des œuvres musicales proposées en accompagnement par l'application Metronaut, et lancer le développement international d'Antescofo.

 

1 Équipe de recherche commune MuTant (CNRS/Inria/Ircam/Université Pierre et Marie Curie)

Contact :

Arshia Cont / Antescofo / Arshiacont@antescofo.com