CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences haut de page

illustration

Le géomimétisme : s’inspirer des minéraux pour synthétiser de nouveaux matériaux

Une collaboration entre minéralogistes du laboratoire Géosciences environnement Toulouse1 et chimistes des matériaux de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeauxa débouché sur une synthèse de talc en vingt secondes seulement, grâce à un procédé innovant emprunté à des processus naturels : la synthèse hydrothermale en continu et en conditions supercritiques. Ce procédé breveté3 fait aujourd’hui l’objet d’un partenariat industriel avec la société Imerys Talc pour le transfert de technologie.

illustration

Les kisspeptines, futures alliées de la reproduction en élevage

Les kisspeptines, essentielles dans le processus d’ovulation des mammifères, constituent une alternative potentielle aux méthodes actuelles de contrôle de la reproduction des animaux d’élevage. Le CNRS, l’Inra, l’université d’Orléans et une société de biotechnologies collaborent pour synthétiser des analogues plus performants et les tester sur le terrain.

illustration

Un profileur de vision sous-marine toujours plus performant

Des chercheurs et techniciens de l’Observatoire océanologique de Villefranche1 ont conçu un instrument d’imagerie sous-marine pour étudier in situ, à de très grandes profondeurs (jusqu’à 6 000 mètres), le zooplancton et les particules en suspension dans les océans. Du premier prototype mis au point en 1991 à la sixième version dont la mise en service est prévue en 2018, cette caméra a démontré son indéniable intérêt : simple d’utilisation, facilement couplée avec les instrumentations océanographiques classiques, elle fournit des données quantitatives non accessibles par les méthodes d’échantillonnage océanographiques conventionnelles.

Start-up haut de page

illustration

Alvéole : pour un contrôle sur mesure du microenvironnement cellulaire

Fondée en 2010 par trois chercheurs du CNRS1,2,3 et Quattrocento, un générateur d’entreprises technologiques dans le domaine des sciences de la vie, la start-up Alvéole développe des outils innovants associant imagerie cellulaire, microfluidique et nanotechnologie. Ces outils visent à améliorer le contrôle du microenvironnement et la prolifération des cellules vivantes en culture. Elle lance aujourd’hui la commercialisation à l’international de Primo, un dispositif de « photo-patterning » destiné aux biologistes souhaitant créer des motifs de protéines lors de tests cellulaires.

illustration

EpiReMed : cibler les méthyltransférases dans la lutte contre le cancer

Les modifications épigénétiques sont des mécanismes de régulation de l’expression des gènes. Ces marquages réversibles de la chromatine sont également liés à plusieurs types de cancers. La start-up EpiReMed, issue de l’unité de pharmacochimie de la régulation épigénétique du cancer (CNRS), s’intéressera à l’optimisation d’inhibiteurs chimiques de ces acteurs.

illustration

Une nouvelle famille de molécules pour lutter contre le cancer

Peptimimesis, start-up soutenue par la société Domain Therapeutics, elle-même spin-off du CNRS, élabore une nouvelle classe de molécules anti-cancéreuses - des peptides transmembranaires - qui seront ensuite développées par des groupes pharmaceutiques. C’est le cas du premier programme développé en collaboration avec la société Ipsen.

Stratégie haut de page

illustration

L’ingénierie des métamatériaux révolutionne le confort sonore

Solutions isolantes ultra-efficaces et d’épaisseur très fine, les métamatériaux acoustiques développés par une équipe de chercheurs de l’Institut Femto-St1 promettent de s’affranchir du bruit et des nuisances sonores. Le projet est accompagné par le programme de prématuration du CNRS.

Ecosystème de l’innovation haut de page

illustration

Les biotechnologies « blanches » prennent leur envol à Toulouse

Le démonstrateur pré-industriel Toulouse White Biotechnology (TWB) vient d’inaugurer ses nouveaux locaux situés sur le parc technologique du canal à Ramonville-Saint-Agne, près de Toulouse. Dirigé vers le développement des biotechnologies basées sur « un carbone renouvelable », ce laboratoire, placé sous la triple tutelle de l’Insa, l’Inra et du CNRS, poursuit ainsi son essor.

© CNRS
Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Rédaction : Véronique Meder