Accueil du site > Archives > Archives 2014 > Défis 2014 > Défi ENVIROMICS




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Défi ENVIROMICS 2014

Les nouvelles générations de séquenceurs de l’ADN ont ouvert des perspectives encore insoupçonnées il y a quelques années pour accéder à la diversité génétique du vivant.
Cette révolution change de plusieurs ordres de magnitude l’accès à de nouvelles données environnementales. Ces outils NGS en appui de données environnementales physico-chimiques et biologiques, ou encore archéologiques et d’archives, permettent d’intégrer les différentes échelles biologiques (du gène à la communauté) et écosystémiques (variations spatio-temporelles) des environnements actuels et passés (écologie rétrospective).
Les technologies omiques soulèvent également des interrogations sociétales fortes quant à l’utilisation des données qui mettent à nu les patrimoines génétiques du vivant et des populations humaines actuelles et passées. Les données omiques génèrent également un flux de données dont le volume de production se fait au détriment de sa qualité et de sa fiabilité avec des risques importants de mauvaises interprétations scientifiques et sociétales.
Ces bouleversements techniques, scientifiques et sociétaux se déroulent dans un contexte mondialisé et extrêmement concurrentiel pour la production, la valorisation et le partage de ces nouvelles connaissances. Les différentes communautés scientifiques CNRS (Ecologie, Environnement, Evolution, Surfaces et interfaces continentales, Biologie, Bioinformatique, Mathématiques) se sont engagées dans une étape de domestication des NGS avec une démarche souvent disciplinaire, indispensable à l’évaluation de leurs contraintes/bénéfices au regard des questions scientifiques posées.
Un défi majeur est donc l’émergence d’approches pluridisciplinaires pour l’étude des objets et questions relevant des omiques environnementales. C’est en ce sens qu’a été lancé l’Appel à Projets 2014 du Défi Enviromics : les projets proposés devaient s’emparer d’une ou de plusieurs question(s) majeure(s) relevant des sciences de l’environnement, les objets biologiques concernés pouvant être des populations, des communautés ou des écosystèmes présents ou passés.

Pour consulter le texte de l’Appel à Projets
PDF - 545.3 ko
Pour consulter la liste des projets lauréats
PDF - 184.1 ko

L’ensemble de ces projets, après évaluation et restitution des avancées, a été également soutenu en 2015.