Accueil du site > Les défis > Infiniti




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Défi InPhyNiTi : Interfaces physiques Numérique et Théorique

Le succès du PEPS PTI - Physique Théorique et Interfaces incite le CNRS à lancer, en 2015, le défi Interfaces des Physiques Numérique et Théorique. Ce nouveau défi favorisera, par le démarrage de nouvelles actions, des recherches interdisciplinaires aux interfaces de la Modélisation Théorique et Numérique. Le défi, comportant deux volets, l’un fortement exploratoire et l’autre, plutôt structurant, vise à développer et à renforcer les approches théoriques et numériques dans l’ensemble des disciplines scientifiques.

Contexte et remarques préliminaires

Comprendre et modéliser les phénomènes observés et/ou mesurés, constitue un enjeu majeur de la recherche. La modélisation théorique s’appuie sur la logique mathématique, parfois supplémentée par des approximations et des simplifications. Le calcul numérique (de forte puissance) permet de soutenir et élargir l’approche et constitue un élément indispensable pour comprendre et prédire des systèmes complexes de toute nature dans de nombreuses disciplines. En physique, la modélisation théorique a révélé des lois des deux infinis qui va depuis les échelles les plus petites (structure de la matière) aux plus grandes (structure de l’univers). Son succès a incité d’autres disciplines à utiliser ses développements. Ainsi, l’application de la mécanique quantique à la chimie a été révolutionnaire, le progrès des méthodes numériques a permis le développement de la chimie quantique computationnelle. De même, les approches de physique statistique ont trouvé des applications dans la modélisation du fonctionnement des cellules. La modélisation théorique et numérique constitue désormais un bagage commun d’outils, indispensable pour progresser dans un nouveau domaine de la recherche.

Le défi INPHYNITI soutiendra des collaborations autour de nouvelles thématiques scientifiques émergentes, fortement interdisciplinaires qui, malgré leurs enjeux scientifiques ne trouvent pas le soutien initial, nécessaire à leur démarrage et à leur renforcement/maturation.

Dans ce contexte, cet appel à projets a pour vocation de :

  • 1. renforcer l’interdisciplinarité, en proposant un programme scientifique basé sur des approches numériques et/ou mathématiques, à spectre large ouvert en priorité aux interfaces.
  • 2. faire émerger de nouvelles thématiques et collaborations ou pérenniser des projets à risque déjà entrés dans leur phase de germination.
  • 3. contribuer au développement des synergies entre théorie, simulation numérique, ainsi qu’avec toute interface avec les études expérimentales.