Institut national des sciences de l’univers

Géosciences Environnement Toulouse

www.get.obs-mip.fr/

ACTIVITÉ DU LABORATOIRE UMR 5563 (CNRS / UPS / IRD et CNES) Le laboratoire Géosciences Environnement Toulouse (GET) est né

le 1er janvier 2011. Il est issu de la fusion du LMTG (Laboratoire des Directeur : François MARTIN Mécanismes et des Transferts en Géologie), d’une équipe du DTP

(Laboratoire de Dynamique Terrestre et Planétaire), d’une équipe Observatoire Midi-Pyrénées du CESBIO (Centre d’Études Spatiales de la BIOsphère) et de la 14, avenue Edouard Belin composante Science Terre du CNES. 31400 Toulouse Le laboratoire GET possède un solide savoir-faire dans les géosciences

et a un positionnement national et international de premier ordre. 05 61 33 25 65 francois.martin@lmtg.obs-mip.fr Les recherches s’organisent en neuf grandes thématiques et trois

axes transversaux nécessitant une organisation fonctionnelle. La recherche s’appuie sur un parc analytique et expérimental, qui

avoisine aujourd’hui les 8 millions d’euros en immobilisations, une vitrine du laboratoire et tremplin pour l’innovation. Co-porteur de la nouvelle plate-forme de micro-caractérisation du RTRA STAE, ce parc analytique et expérimental constituera un des principaux points d’entrée aux niveaux national et international en termes d’outil de dernière génération (nano-sonde électronique, par exemple). Ce potentiel de collaborations internationales, ces chantiers spéciques, ces terrains auxquels peu de chercheurs peuvent accéder, ces masses de données adossées à une activité couplée géoscience – environnement, l’accès possible aux données satellitaires et le développement des compétences requises pour leur exploitation scientique, sont les gages pour réaliser une science de qualité au GET.

EFFECTIF DU LABORATOIRE : 300

Cerro Lapiz et bordure de la meseta del Lago Buenos Aires, Patagonie, Argentine. Ces

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR reliefs sont constitués de roches magmatiques récentes (moins de 4 millions d’années) et témoignent de la subduction d'une ride océanique active sous la Patagonie. Le GET propose des enseignements en Midi-Pyrénées, mais aussi nationalement et interna- ' Get / Michel de Saint Blanquat tionalement, dans un contexte économique mondial où les compétences propres aux géos- ciences et aux sciences de l’environnement seront de plus en plus sollicitées dans les années et décennies à venir. Le GET porte 95% de l’enseignement dispensé en Science de la Terre et de l’Environnement de Toulouse, permettant d’être au contact direct des étudiants motivés et en nombre dans des lières construites sur des demandes sociétales fortes (environnement, ressources naturelles...).

COOPÉRATIONS INTERNATIONALES La reconnaissance internationale du GET se fait par la labellisation des laboratoires mixtes internationaux (IRD : LMI CEFIRSE Bangalore, LMI OCE Brasilia, les Observatoires de Recherche en Environnement : ORE HyBAm Amérique du Sud, ORE BVET Inde et Cameroun, ORE AMMA Catch, Afrique de l’Ouest, le LEAGE en Russie, le GDRE CarWetSib en Sibérie).