Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes

Laboratoire Plasma et Conversion d’énergie

www.laplace.univ-tlse.fr

ACTIVITÉ DU LABORATOIRE UMR 5213 (UPS / CNRS / INPT)

Les recherches menées au Laboratoire Plasma et Conversion d’Énergie (LAPLACE) s’inscrivent dans le domaine de l’énergie Directeur : Christian LAURENT électrique et des plasmas et couvrent un continuum d’activités qui englobe la production, le transport, la gestion, la conversion Université Toulouse III - Paul Sabatier et l’usage de l’électricité. Bâtiment 3R3 Ces recherches, dont l’esprit général est l’ingénierie, sont bâties 118, route de Narbonne sur un socle de sciences physiques mais font souvent appel à 31062 Toulouse Cedex 9 d’autres disciplines nécessaires pour comprendre et concevoir des systèmes et des procédés. Le projet du laboratoire occupe 05 61 55 67 97 donc un positionnement original dans le champ de « l’Electrical christian.laurent@laplace.univ-tlse.fr Engineering », traitant des aspects classiques du génie électrique mais ayant aussi une très forte composante « plasma» et développant son ouverture vers des disciplines connexes : physique, électromagnétisme, énergétique. Sa naissance a fait apparaître de fortes potentialités en recherche liées à la proximité de groupes de cultures scientiques diérentes et à l’ouverture vers « l’Engineering Physics ».

Le laboratoire est structuré en douze groupes de recherche qui participent chacun au triptyque plasma/ matériau/système.

Lampe à barrière diélectrique Xénon-Chlore pour applications dermatologiques ' CNRS Photothèque / François Vrignaud

EFFECTIF DU LABORATOIRE : 300

LES DOMAINES D’APPLICATIONS • Environnement et énergie : procédés électriques, moins consommateurs d’énergie, plus ables (éclairage, architecture et contrôle des

réseaux électriques de bord, composants des réseaux de transport...), sources d’énergie alternative (photovoltaïque organique, piles à combustible, éolien), stockage électrochimique ou traitement de plasmas (alternative aux traitements chimiques, dépollution gaz d’échappement).

• Transport : activités liées à l’intégration en électronique de puissance (transport ferroviaire) ou à l’automobile (économie d’énergie). • Aéronautique et spatial : vers l’avion tout électrique (intégration et réseau de bord, commandes, diagnostics, actionneurs...), applica-

tion des plasmas et matériaux électro-actifs au contrôle des écoulements, recherche de nouveaux revêtements pour fuselage, propulsion plasma ou encore eet ESD sur satellite.

• Biologie et santé : stérilisation et décontamination par plasmas, assistance circulatoire électrique (cœur articiel électrique), antifouling, photo-traitement médical, interaction rayonnement ionisant/matière (micro-dosimétrie)...