Accueil > Actualités

[Alerte presse] Comprendre l’évolution vers la symbiose depuis un laboratoire

par Clément Blondel - publié le

Dans la nature il faut souvent des millions d’années pour que des espèces développent une relation symbiotique aboutie, les amenant à se rendre des services mutuels. Une équipe du CNRS, de l’Institut Pasteur, de l’INRA et de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier composée notamment de chercheur.e.s du Laboratoire des interactions plantes - microorganismes (LIPM), s’est penchée sur le cas des rhizobia, des bactéries capables d’établir une symbiose fixatrice d’azote avec des plantes de la famille des légumineuses. En laboratoire et en quelques années, les scientifiques sont parvenus à ce qu’une bactérie du sol ait la capacité à réaliser les premières étapes de la symbiose. Ils ont montré que cette évolution en laboratoire présente de fortes similitudes avec celle qui a eu lieu dans la nature il y a des millions d’années, mettant en lumière l’intérêt des approches expérimentales pour comprendre les processus naturels d’évolution de fonctions complexes. Ces résultats ont été publiés dans Nature Communications le 11 juin 2018.

Contact chercheuse
Catherine Masson