Accueil > Actualités

[Communiqué de presse] Arrêt sur image : la transcription freine la mobilité d’un gène unique

par Clément Blondel - publié le

L’organisation du génome humain dans le noyau joue un rôle essentiel dans la régulation de son expression. Depuis quelques années, nos connaissances sur l’architecture nucléaire et l’agencement des chromosomes en conditions normales et pathologiques évoluent très rapidement, notamment grâce aux approches de biologie moléculaire. Ces techniques de pointe permettent désormais d’obtenir des informations allant jusqu’à l’échelle de cellules uniques. Néanmoins, l’observation en temps réel du comportement d’un gène isolé, tout en contrôlant sa fonction, n’était jusqu’alors pas possible. Une équipe de chercheur.e.s du Centre de biologie intégrative et du Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes, a récemment réussi à optimiser une technique d’étiquetage de l’ADN appelée ANCHOR, leur permettant de suivre pour la première fois, la transcription d’un gène isolé en cellules humaines. Ces travaux font l’objet d’une publication dans le Biophysical Journal le 3 octobre 2017.

Voir en ligne : Sur le site de l’Université Toulouse III - Paul Sabatier