Accueil > Actualités




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Wiebke Drenckhan, chargée de recherche au CNRS, reçoit le Prix Irène Joliot-Curie 2013, catégorie Jeune Femme Scientifique

Dans le cadre de leur action en faveur de la parité en sciences et en technologies, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Fondation d’entreprise EADS récompensent depuis plus de 10 ans les femmes scientifiques de talent à travers le Prix Irène Joliot-Curie. Cette année, Wiebke Drenckhan, chercheuse au sein du Laboratoire de Physique des Solides du CNRS à Orsay a été récompensée dans la catégorie « Jeune Femme Scientifique ».

Le Prix Irène Joliot-Curie a pour ambition de promouvoir la place des femmes dans la recherche et la technologie en France, tout en mettant en valeur leurs parcours professionnels exemplaires tant dans la recherche publique que privée. Le jury de l’édition 2013, présidé par Catherine Cesarsky, Haut conseiller scientifique au C.E.A. et membre de l’Académie des sciences, et co-présidé par Claudie Haigneré, Présidente d’Universcience et Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, a choisi de récompenser 3 femmes d’exception :

Valérie Masson-Delmotte, Prix de la "Femme Scientifique de l’année", diplômée de l’Ecole Centrale de Paris, elle est directrice de recherches au C.E.A. et responsable de groupes de recherche. Ses travaux de recherche portent depuis 20 ans sur la compréhension des mécanismes d’évolution du climat à travers une double approche de reconstitutions précises à partir d’archives naturelles et de modélisation.

Wiebke Drenckhan, Prix de la "Jeune Femme Scientifique", a fait des études de physique et de physique-mathématiques et sa thèse en physique au Trinity College de Dublin. Elle est chercheuse au sein du Laboratoire de Physique des Solides du CNRS à Orsay. Ses recherches portent sur des expériences et des simulations numériques concernant les milieux hybrides contenant de l’air (mousses).

Véronique Newland, Prix du "Parcours Femme Entreprise", est Directrice générale de l’Entreprise NEW VISION Technologies (études, suivi et organisation de la conception et du développement pour des projets en "vision industrielle et scientifique"). Ingénieur d’études, Véronique Newland a acquis tout au long de son parcours éclectique les connaissances scientifiques et techniques indispensables pour son activité. Ses qualités de gestion, de management et d’organisation font d’elle une cheffe d’entreprise solide et reconnue.

Les prix sont accompagnés de dotations financières de 40 000 euros pour la « Femme scientifique de l’année » et de 15 000 euros dans chacune des deux autres catégories.

Créé en 2001, par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et soutenu par la Fondation EADS depuis 2004, le Prix Irène Joliot-Curie est destiné à promouvoir la place des femmes dans la recherche et la technologie en France. A cette fin, il met en lumière les carrières exemplaires de femmes de sciences qui allient excellence et dynamisme. Depuis 2011, la portée scientifique du Prix a été renforcée par un partenariat avec l’Académie des sciences et l’Académie des technologies, en charge de la constitution du jury qui désignera les lauréates.

La page du Prix Irène Joliot-Curie sur le site du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.