Accueil > Agir pour l’égalité professionnelle




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Les axes prioritaires pour 2011-2013

Identifier les leviers possibles d’action et agir, au cas par cas, sur chacun d’entre eux permet d’obtenir une action intégrée sur l’ensemble de la trajectoire professionnelle des personnels de l’établissement. La mission pour la place des femmes au CNRS structure son action autour d’axes prioritaires.

Informer et augmenter le niveau de connaissance en matière d’égalité professionnelle

La première démarche consiste partager l’état des lieux de la réalité des disparités de situation entre les femmes et les hommes et à en mesurer l’évolution. L’édition périodique d’indicateurs sexués et leur mise à disposition se traduit, par exemple, par la publication annuelle, depuis 2009, de La parité dans les métiers du CNRS, coproduite avec l’observatoire des métiers et de l’emploi scientifique de la direction des ressources humaines (direction générale déléguée aux ressources).

Agir sur les recrutements et parcours de carrière

Ce champ concerne les mécanismes en jeu durant des phases qui sont cruciales dans la carrière des personnels. Certains sont connus, d’autres nécessitent une analyse plus approfondie encore. Ce volet regroupe des actions de nature très différentes. Il peut s’agir d’apporter, en concertation étroite avec les communautés scientifiques , des mesures correctives à un processus ou une pratique, potentiellement source de discrimination indirecte. Il peut aussi être question de contrer les effets de l’autocensure ou des stéréotypes de genre. Pour cela, des opérations visent à inciter les personnels féminins à se porter candidates lors de campagne de promotion, d’attribution de primes, etc.

Développer la formation professionnelle dans le domaine de l’égalité des chances entre les femmes et les hommes

Accompagner spécifiquement les acteurs et actrices intervenant dans une ou plusieurs étapes de l’itinéraire professionnel des personnels est incontournable. Sensibiliser les décideurs/décideuses (cadres supérieurs et cadres dirigeants) est un enjeu important. Depuis 2009, la problématique de l’égalité professionnelle figure dans le programme de la formation dispensée aux nouveaux/lles directeurs/trices d’unités, dans le cadre de l’institut du management.

Faciliter l’articulation entre vie professionnelle et vie privée

Le bureau du développement de la politique sociale de la direction des ressources humaines, en lien avec la mission pour la place des femmes au CNRS, a constitué un groupe de travail sur le sujet. Celui-ci examine tout à la fois des offres de services facilitant le quotidien des agents ayant des enfants/parents à charge, des aides financières et dispositifs liés à la parentalité ou des pistes en matière d’organisation du travail.