Partager

Platonium : les acteurs du projet

Avec Platonium, conçu dans le cadre de « l’Année Internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière », le CNRS et ses partenaires supportent un projet d’art-science ambitieux impliquant nombre d’acteurs tant artistiques que scientifiques.

Production

Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

  • Direction nationale : Brigitte Perucca, Directrice de la communication (Dircom)
  • Direction locale : Sébastien Buthion et Sabrina Raz (CNRS Rhône Auvergne)
  • Mobilisation scientifique : Catherine Dematteis et Simon Jumel (Institut de physique) ; Jonathan Rangapanaiken (Institut de chimie)
  • Site web : Éric Furlan (Dircom)
  • Édition : Vanessa Cusimano (CNRS Rhône Auvergne)
  • Aide rédactionnelle : Vincent Bêche (CNRS Rhône Auvergne)

Voir le site du CNRS

Création et réalisation

Éric Michel, directeur artistique

Artiste plasticien et musicien, Éric Michel se définit lui-même comme « passeur de lumière ». Ses tableaux saturés de pigments purs, ses vidéos et ses installations fluorescentes, s’inscrivent essentiellement dans une quête de l’immatériel, dans la lignée d’artistes tels qu’Yves Klein, James Turrell ou Dan Flavin. Parmi ses œuvres visibles dans des espaces publics et privés : Fluo Red, installation lumineuse pour le siège de la société Free à Paris ; Fluo Blue, façade du Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice ; Les moulins de lumière, sur le site des Grands moulins de Pantin.

Voir le site d'Éric Michel

Akari Lisa Ishii - agence ICON, co-création artistique et conception lumière

Conceptrice lumière, avec son agence ICON installée à Paris et à Tokyo, elle met en lumière des espaces urbains, des monuments, des lieux publics dans le monde entier. Parmi ses créations : le Centre Pompidou Metz, le parc des expositions Gran Via à Barcelone, ou le théâtre Kabuki à Tokyo.

Voir le site de l'agence ICON

Éric Michel et Frédéric Fleischer, musique

Studio Alban Perret, modélisation 3D Voir le site du Studio Alban Perret

Brochier Technologies, tissus lumineux

Antonin Guesdon, Linaa Lamaa, Laure Peruchon, Cédric Brochier Voir le site de Brochier Technologies

Eurosono, réalisation technique

Alexandre Jeannerod Voir le site d'Eurosono

Partenaires

Université de Lyon

L’Université de Lyon est une communauté d’universités et établissements (COMUE) au statut d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel. Elle fédère 12 établissements membres d’enseignement supérieur et de recherche du site Lyon Saint-Etienne et 11 établissements associés.

Le site compte 129 000 étudiants, 11 500 chercheurs et enseignants-chercheurs, 5 400 doctorants, 220 laboratoires publics et 9 pôles de compétitivité.

L’Université de Lyon bénéficie d’une implantation de choix au coeur d’un territoire attractif et d’un tissu économique fort et dynamique. Elle possède des équipements de recherche uniques et un vivier de chercheurs qui garantissent une recherche et un enseignement d’excellence.

Une diversité de formations y est dispensée, couvrant tous les domaines scientifiques : sciences de la vie et de la matière, sciences humaines et sociales, technologies de l’information et de la communication, santé, sciences pour l’ingénieur, sciences des bibliothèques, arts et spectacles, langues et littérature, architecture, commerce.

La mission de cette communauté est de fédérer, développer et promouvoir le haut potentiel scientifique lyonnais et stéphanois. Il s’agit également de porter les grands projets d’avenir du territoire, tels que Lyon Cité Campus, programme commun de construction et de réhabilitation immobilières des campus, ou encore la candidature commune à l’IDEX 2, l’appel à projet Initiatives d’excellence du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Voir le site de l'Université de Lyon

Université Claude-Bernard-Lyon 1

L’Université Claude Bernard Lyon 1, université de sciences, technologies, santé, propose depuis plus de 40 ans une formation d’excellence et une recherche de pointe.

Les 4 500 personnels qui la composent s’attachent, chaque jour, à dispenser une formation exigeante, proche des contraintes de terrain, et une recherche de qualité, pour que chaque étudiant puisse construire sereinement son avenir professionnel.

Ses engagements sont des engagements métier et recherche. « Métier » avec ses 85 % de taux d’insertion professionnelle après l’obtention du diplôme, et « Recherche » grâce à ses 2 700 enseignants-chercheurs, ses 68 laboratoires et ses équipements uniques.

Dans les domaines sciences, technologie, santé, l’Université Claude Bernard Lyon 1 forme chaque année 45 000 étudiants par la recherche aux métiers de demain.

Lyon 1 est une université multidisciplinaire dont la recherche va de la recherche fondamentale à ses applications avec plus de 4 500 publications internationales par an et avec 40 dépôts de brevet par an, elle est la 1ere université française pour les dépôts de brevets.

Voir le site de l'Université de Lyon 1

Laboratoires

Institut Lumière Matière (ILM)

Philippe Dugourd (Directeur), Brigitte Prével, Anne-Marie Jurdyc, Gérard Panczer, Paolo Maïoli, David Amans, Julien Houel, Franck Lepine, Sébastien Lherminier, Antonio Pereira, Osvanny Ramos, Vincent Motto Ros

L’Institut Lumière Matière (ILM), unité mixte de recherche sous la double tutelle de l'Université Claude Bernard Lyon 1 et du CNRS, est un pôle pluridisciplinaire fondé sur la synergie entre physique, chimie et leurs interfaces.

La lumière est un outil exceptionnel donnant un éclairage sur les propriétés de la matière qui peut se faire guide pour la lumière. C’est au cœur de la matière que les chercheurs vont puiser l'information pour mieux comprendre ses propriétés, par des approches multi-échelles à la fois dans l’espace (du nanomètre au mètre) et dans le temps (de l’attoseconde à la seconde). L'interaction Lumière Matière comme science fondamentale et comme outil de diagnostic et d’analyse est l’un des nombreux points forts de cet Institut.

Voir le site de l'ILM

Centre de Recherche en Astrophysique de Lyon - Observatoire de Lyon (CRAL)

Laurence Tresse (Directrice), Caroline Vilatte, Emmanuel Pecontal, Johan Richard, Jérémy Blaizot, Maxime Trebitsch, Léo Michel-Dansac

Le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL) est une unité mixte de recherche avec comme tutelles l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’ENS de Lyon et le CNRS. Le CRAL est un laboratoire de recherche fondamentale en Astronomie & Astrophysique, et un acteur majeur de l'instrumentation pour les grands observatoires.

La lumière, sous toutes ses formes, est notre source de connaissance privilégiée de l'Univers ; les astronomes et ingénieur-es s'attachent à imaginer et développer des instruments de plus en plus performants pour capter cette lumière lointaine.

Dans ce cadre le CRAL développe et pilote des projets pour des grands observatoires internationaux, au sol et dans l'espace. Il travaille en particulier pour le Very Large Telescope (VLT) et l'European Extremely Large Telescope (E-ELT) de l'Observatoire Austral Européen (ESO), tous deux situés au Chili, et aussi pour l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Une activité de Recherche et Développement (R&D) instrumentale y est également faite.

Le CRAL est renommé pour ses recherches fondamentales et d'observations dans les domaines planétaire, stellaire et extra-galactique, ainsi qu'en cosmologie. Il s'appuie aussi sur son expertise en simulations numériques, massivement parallèles, en calcul intensif et en reconstruction d'images.

Voir le site du CRAL

Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (Ircelyon)

Catherine Pinel-Henryon (Directrice), Chantal Guillard, Chloé Indermuhle, Éric Puzenat

Production, procédés, matériaux, chimie, lumière, rendement, dépollution, énergie, environnement sont des mots usuels au sein de notre laboratoire. La catalyse est une science clé indispensable à la synthèse des produits d’usage dont la société a tant besoin : carburants, matières premières, ou médicaments.

Notre discipline fut une actrice majeure de la production chimique de masse de l’après-guerre et a très vite pris conscience de la pollution industrielle et anthropique engendrée et de ses conséquences sur la santé publique et l’environnement. Elle s’est alors fortement investie dans le développement de procédés de fabrication plus efficaces et respectueux de l’environnement et est devenue le moteur incontournable des procédés de dépollution de l’air, de l’eau, et de la compréhension des effets des polluants sur la santé et notre climat.

L’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon avec ses 250 chercheurs, ingénieurs et techniciens, est un lieu d’innovation dans les domaines de l’énergie, de l’environnement, de la chimie atmosphérique et du développement durable.

Limiter la consommation des ressources fossiles de notre planète, limiter la dissémination des rejets, traiter les rejets, valoriser et mieux exploiter les ressources renouvelables, mieux utiliser l’énergie solaire, imaginer les usines du futur, assurer la transition énergétique tels sont nos défis sociétaux pour les prochaines décennies.

Voir le site d'Ircelyon