CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Programmes interdisciplinaires
  Accueil CNRS > Programmes interdisciplinaires terminés > Histoire des savoirs
  Mppu    IN2P3    INSU    Chimie    SDV    SHS    EDD    ST2I  

Histoire des savoirs

Directrice scientifique : Marie-Françoise Courel
Directrice du programme : Karine Chemla
Contacts : Karine Chemla, Mireille Delbraccio (coordination et préparation du colloque de clôture)
Contact IPAM : Laurence El Khouri

 

flècheRecueil de synthèse 2003-2007 (pdf)

flècheLes savoirs du fer de Paul Benoît (pdf)

flècheColloque de clôture 29-30 novembre et 1er décembre 2007

 

 

Présentation du programme

Le programme porte sur l’histoire des savoirs en un sens large.

Il vise à favoriser l’étude de ces savoirs dans leurs différents contextes culturels, c’est-à-dire : dans les communautés humaines concrètes au sein desquelles ils ont été élaborés, que ces communautés se situent à l’intérieur de l’une ou l’autre des différentes sociétés qui peuplent la planète ou qu’elles soient dispersées à la surface du globe.

Le programme veut, par ailleurs, promouvoir des recherches relatives aux modes de circulation de ces savoirs, voire à leur devenir international, ou, aussi bien, aux revendications à caractère identitaire dont ils peuvent devenir l’objet. Le programme entend enfin susciter des recherches sur la dynamique des savoirs, qui sachent s’appuyer sur des données factuelles pour faire avancer certaines questions vives de la philosophie des sciences aujourd’hui.

Le traitement de ces différentes questions requiert un effort de nature patrimoniale et l’élaboration d’outils de travail. Le programme entend les encourager, dans la mesure où ils seront orientés vers les objectifs à caractère théorique qu’il poursuit.

  • Le premier objectif théorique que s’assigne le programme est de systématiser la description des savoirs dans leur diversité et de faire émerger des régularités dans les processus de leur production. L’un des enjeux est de comprendre la constitution, la reconstitution, l’usage de savoirs dans leur relation avec des dispositifs sociaux et matériels donnés, en vue de désenclaver le domaine de l’histoire des sciences et de dégager la contribution qu’il pourrait apporter à l’étude des grandes fonctions de la cognition et aux problèmes de la philosophie contemporaine.
  • Le deuxième objectif théorique consiste à comprendre comment les savoirs produits par des groupes donnés sont repris ailleurs et se combinent à d’autres corps de connaissance. On vise à clarifier ainsi les conditions historiques et théoriques d’une commensurabilité entre savoirs. On se propose donc d’étudier les modalités de circulation et de transmission de savoirs, dans le temps et dans l’espace, entre contextes culturels et milieux distincts, en vue d’aborder de façon renouvelée des questions relatives à la dynamique des savoirs.

Ces objectifs de travail le montrent : la distinction entre les "savoirs situés" dans une communauté donnée, d’une part, et les savoirs qui résultent de circulations et de combinaisons, d’autre part, répond plus aux besoins de l’analyse qu’elle ne correspond à une opposition réelle. On s’intéressera donc aux relations entre ces deux dimensions d’une même réalité que donne à voir chaque terrain.

haut de page

 

Colloques

29, 30 novembre et 1er décembre 2007 - Colloque de clôture

Salle Dussane - Ens 45 rue d'Ulm 75005 Paris

Date limite d'inscription : 22 novembre 2007

plusProgramme (pdf)

 

Archives

haut de page

Barre d'outils Imprimer Accueil Contact Crédits