Accueil > Les images par année > 2006
 

Images de la physique 2006

 

 

« Images de la physique » s’adresse à un public formé en physique, ingénieurs, enseignants et
chercheurs, mais aussi étudiants en master et élèves-ingénieurs, auxquels nous souhaitons montrer
l’enjeu passionnant de la recherche en physique.

Dans la droite ligne du numéro spécial de l’année mondiale de la physique qui a été très apprécié,
ce nouveau numéro a été élaboré avec un souci constant de pédagogie, sans pour autant renoncer
aux exigences de l’exactitude scientifique. A cet effet, nous avons fait appel à des étudiants non-spécialistes pour la relecture.

Le regroupement des articles de ce numéro selon les grands domaines de la physique montre d’une manière d’autant plus frappante qu’elle n’était pas intentionnelle, la proximité entre la recherche fondamentale et ses applications.

Après un rappel historique qui souligne la difficulté de faire admettre la preuve d’une découverte ou de l’efficacité d’une nouvelle application à des communautés extérieures, le thème du nucléaire est abordé sous l’angle spécifique du physicien, fortement impliqué dans ce dossier de société.

Nous verrons aussi dans ce numéro comment la cosmologie, pourtant thème fondamental par excellence, distingué par le prix Nobel 2006, constitue un moteur puissant du développement de techniques de pointe ; comment les diodes électroluminescentes fleurissent autour de nous et promettent de révolutionner le monde de l’éclairage ; comment la physique statistique se diversifie pour décrire le réseau Internet et les membranes cellulaires ou pour concevoir des stratégies de contrôle de la turbulence, une des voies possibles vers la maîtrise de la fusion thermonucléaire.

Nous remarquerons aussi qu’en ce qui concerne les objets de laboratoire d’aujourd’hui – sources
thermiques cohérentes, fils quantiques et autres paires de photons indiscernables – bien malin qui aurait pu imaginer il y a seulement quelques années leurs possibles utilisations : cryptographie, ordinateur quantique ou autre…

La généralité de cette imbrication entre recherche et applications nous rappelle clairement que ce qui semble à certains une quête abstraite – éventuellement coûteuse – de connaissances fondamentales, débouche bien souvent sur un domaine d’utilisations d’étendue parfois insoupçonnée. Est-il alors déraisonnable d’espérer être en la matière plutôt pionnier que suiveur ?

 

 

Remerciements
Nous tenons à remercier les étudiants en thèse qui ont très gentiment accepté de consacrer un
temps précieux à la relecture des manuscrits pour en améliorer la pédagogie :
Anass Aïssi, Benoît Blein, Cyril Duez, Olivier Essner, Fabien Gaucher, Michaël Leconte
Pierre-Emmanuel Morant, Guillaume Roux, Julien Sopik, Laura Thevenard

 

Le Comité de rédaction

 

Retour au sommaire  ]

 

 

haut ]

 

 

Revue scientifique

Imprimer Contact Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins