CNRS Délégation Centre-Est
17 rue Notre-Dame des Pauvres
B.P. 10075
54519 Vandoeuvre-lès-Nancy

Téléphone : (33) 03 83 85 60 00
Télécopie : (33) 03 83 17 46 21


Declics : le LCPM à la rencontre des lycéens de Loritz 


Nancy, mercredi 12 février 2020

Dans le cadre du dispositif Declics (1), le lycée Henri Loritz accueillait le Laboratoire de Chimie Physique Macromoléculaire (LCPM) pour 3h d’échanges entre lycéens et personnel de recherche.

 

Alain Durand – enseignant-chercheur à l’Université de Lorraine et directeur du LCPM, a ainsi constitué son équipe représentative de différents métiers de la recherche :

Marie-Christine Averlant-Petit, chercheur | Olivier Fabre, ingénieur | Alexandre Collard, assistant-ingénieur | Akila Lahlah, secrétaire-gestionnaire | Ali Khalil, post-doctorant | Laurène Wagner, doctorante

pour venir à la rencontre d’une classe de 2nd, encadrée par Isabelle Bystritzky – professeure de physique-chimie.

Le dispositif proposé, facile à mettre en place, s’est déroulé en 3 temps forts :


 

1/ Conférence de 30 mn

Alain Durand, « capitaine Declics » a présenté son parcours et comment la recherche se fait au sein de son laboratoire, de l’émergence d’une question à une découverte et sa publication : le processus de construction des connaissances !

Visualiser la présentation

 

2/ Speed meeting de 1h30

En petits groupes, les élèves ont successivement pu discuter 10 mn avec chacun des 7 personnels du LCPM.

Ces échanges permettent aux élèves un rapport plus personnalisé, interactif et direct avec chaque personnel du laboratoire : une bonne idée pour présenter des métiers souvent mal connus !

Parcours, orientation, salaire, organisation, fonctionnement, etc… autant de questions posées par ces élèves curieux de Seconde.

 

3/ Café de 45 mn

La matinée s’est clôturée, autour d’un café, pour un échange informel entre les différents intervenants et avec les enseignants du lycée. La discussion a montré que chaque intervenant avait donné une tonalité particulière aux échanges avec les groupes d’élèves et que ces derniers avaient posé des questions très différentes selon les cas. Le format du "speed meeting" permet donc d’induire une dynamique tant dans la forme que dans le fond.

Cette dernière partie permet également aux équipes pédagogiques de créer du lien et d’impulser ainsi des collaborations à plus long terme.

  *************************************************************************

La délégation Centre-Est soutient et encourage ses laboratoires de recherche à s’inscrire dans cette initiative pour permettre aux lycéens de se familiariser avec les processus de la recherche et d’avoir une meilleure connaissance des différents métiers de la recherche.

  *************************************************************************

(1) Le Cercle FSER regroupe les lauréats de la Fondation Schlumberger pour l’Education et la Recherche. Il a pour but de défendre, d’expliquer et de valoriser la recherche fondamentale.

Dans ce cadre, le cercle FSER propose aux lycéens le dispositif Declics « Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs » avec un triple objectif :
apporter aux élèves des éléments pour leur orientation, les familiariser avec les processus de la recherche, et enfin les armer en tant que citoyens sur la distinction entre croyance et connaissance.

 

Christelle Moine
Chargée de communication
Février 2020
©CNRS Centre-Est / C. Moine