CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Partenariats et stratégie

Vers une nouvelle filière industrielle de recyclage et de valorisation des fines particules minérales

L’objectif du projet "Procédé d’agglomération et de recyclage en compactés" (PARC), est de créer une technologie de compaction innovante française, intermédiaire entre les technologies robustes provenant du monde du parpaing et celle plus « high-tech » du monde de la pharmacie/détergence.

illustration

Le projet PARC s’intéresse à la valorisation des poussières en les compactant et ambitionne de créer une nouvelle filière de recyclage de fines particules minérales. Aujourd’hui, les fines particules générées par l’activité industrielle avoisinent les 15 MT annuels et sont considérées comme des sous-produits stockés et souvent non valorisés impactant donc la rentabilité des procédés. Seules les industries de fabrication du parpaing et des comprimés pharmaceutiques ont mis au point des technologies d’agglomération.

Cette nouvelle filière intéresse les industries de l’isolation, de la chimie, de la sidérurgie et toutes autres industries génératrices de fines poussières dans leurs procédés.

Soutenu par le pôle de compétitivité AXELERA, ce projet regroupe, pour un budget global de 4,4 M€, six partenaires :

  • trois PME : QUADRA, fabriquant de presse à compacter ; MEDELPHARM, fabriquant de presse à compacter de laboratoire et ITASCA, société spécialisée dans la modélisation informatique,
  • un groupe : KERNEOS, leader mondial sur le marché des ciments alumineux,
  • deux laboratoires de recherche : le laboratoire Sciences des processus industriels et naturels (Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne), un laboratoire spécialiste des matériaux, et le laboratoire Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation (CNRS).

Deux grands défis sont à relever :

  • la définition et la mise au point des compactés pour intégration dans le procédé à froid (transport /stockage) et à chaud (maîtrise des réactions à haute température),
  • la mise au point d’une nouvelle technologie de compaction extrapolable à échelle industrielle.

Les premiers résultats sont très encourageants. Les compactés développés et fabriqués permettent un recyclage à 100 %. La faisabilité de la nouvelle technologie d’agglomération a été démontrée.

A terme, le projet permettra la création d’une nouvelle technologie de valorisation des fines particules avec création d’un nouveau marché estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Les premières retombées économiques de ce projet ont pu être enregistrées avec la vente d’une première usine d’agglomération à une grande industrie chimique.


 

 

Contact :

Jacques Poirier / Laboratoire Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation / T. +33 2 38 25 55 14 / jacques.poirier@univ-orleans.fr