CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Une entrée en phase préclinique programmée pour fin 2014

La preuve de concept sur des modèles in vitro et in vivo, validant l’activation de nouveaux bio-précurseurs d’inhibiteurs de l’acétylcholinestérase au niveau du cerveau vient d’être établie.

 

illustration

Les recherches menées au sein du Laboratoire chimie organique, bioorganique : réactivité et analyse (CNRS/INSA Rouen/Université de Rouen), spécialisé dans la synthèse de molécules organiques à visée thérapeutique, ont permis le développement de nouveaux inhibiteurs de l’acétylcholinestérase par une stratégie limitant les nombreux effets secondaires actuellement rencontrés dans les traitements anticholinestérasiques de la maladie d’Alzheimer. Deux brevets internationaux protègent ces résultats1 qui sont exploités par la société VFP Therapies.

VFP Therapies, start-up créée en août 2012, a pour objectif de valoriser le savoir-faire acquis par le laboratoire dans le domaine de la vectorisation de principes actifs sur le système nerveux central (SNC). La stratégie mise en œuvre repose sur la conception de "promédicaments" permettant non seulement le franchissement de la barrière hématoencéphalique, mais aussi la rétention et le ciblage de ces substances neuroactives au niveau du SNC. Un accord-cadre entre VFP Therapies, le CNRS, l’INSA de Rouen et l’université de Rouen, co-tutelles du laboratoire, encadre cette collaboration scientifique.

Pour s’affranchir des effets secondaires, l’inhibiteur est rendu inactif en périphérie sous une forme promédicament qui n’est plus reconnu par le site catalytique de l’acétylcholinestérase. Après passage de la barrière hématoencéphalique, la forme promédicament serait réactivée au niveau du SNC par l’action d’enzymes appelées oxydoréductases. Une étude in vitro a permis l’identification d’un promédicament candidat aux essais pré-cliniques. Les premières études in vivo effectuées sur une lignée de souris ont mis en évidence une augmentation très nette de l’activité cholinergique centrale sans augmentation notable de l’activité cholinergique périphérique2. Ces résultats prometteurs préfigurent le potentiel de cette approche pour la recherche de nouveaux inhibiteurs centraux de l’acétylcholinestérase plus efficaces et dépourvus des effets secondaires rencontrés avec les anticholinestérasiques actuellement sur le marché.

1 (a) Preparation of dihydro pyridines, quinolines, and isoquinolines as anti-Alzheimer agents. PCT Int. Appl. (2006), WO 2006103120 ; (b) Oxidisable pyridine derivatives, their preparation and use as anti-Anti-Alzheimer agents, N° dépôt PCT/EP2014/051392.
2 Des essais de génotoxicité et de toxicocinétique sur des rats sont en cours. Ils seront suivis de tests d’efficacité.
 

 

Contacts :

Francis Marsais / VFP-Therapies / T. +33 6 80 32 57 64 / contact@vfp-therapies.com
Vincent Levacher / Laboratoire chimie organique, bioorganique : réactivité et analyse / T. +33 2 35 52 24 85 / vincent.levacher@insa-rouen.fr