CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Événements

Retour sur le workshop européen « Epitaxial Graphene and 2D Materials »

L’étude du potentiel de valorisation du CNRS dans le domaine du graphène a été présentée lors de la table ronde « Futur et promesses du graphène » du workshop européen Epitaxial Graphene and 2D Materials.

illustration

Le workshop européen « Epitaxial Graphene and 2D Materials » a rassemblé, du 15 au 19 juin 2014 en Croatie, la communauté scientifique dont les recherches portent sur le graphène et d'autres matériaux bidimensionnels (silicène, oxydes, dichalcogénures, etc), et dont les préoccupations s’étendent des recherches fondamentales à la production à large échelle en passant par la manipulation des propriétés exotiques de ces matériaux.

Le CNRS et FIST SA, filiale du CNRS en charge de la gestion de son portefeuille brevet, ont présenté le paysage brevet européen relatif au graphène et ce, afin d’ouvrir les discussions de la table ronde « Futur et promesses du graphène ». D’une manière générale, ces études, réalisées dans le cadre des axes stratégiques d’innovation, apportent une analyse factuelle et globale de l’environnement marché, de la propriété intellectuelle inhérente, un éclairage sur la dynamique du domaine et ainsi une vision complémentaire à la vision scientifique. Ces études réalisées par FIST SA sont un outil d’aide à la décision pour définir la politique d’extension des brevets CNRS et, plus largement, une aide à la recherche de la meilleure voie de valorisation.

L’étude présentée s’est appliquée à décrire la chaîne de valeur, les principaux acteurs académiques et industriels impliqués dans la thématique graphène qu’ils s’intéressent aux modes de synthèse, de transformation ou aux applications du graphène, ainsi que les tendances de leurs stratégies respectives de dépôt de brevet. Ce n’est qu’en 2006, deux après la première synthèse par Andre Geim et Konstantin Novoloselov1 du Centre de mesoscience et nanotechnologie de l’université de Manchester, que le nombre de brevets lié au graphène devient vraiment significatif. Depuis cette date, la croissance est exponentielle, tant en Europe que dans le reste du monde, et le CNRS est l’un des principaux déposants en Europe parmi l’ensemble des acteurs, qu’ils soient académiques ou industriels.

Le positionnement relatif des brevets européens au regard des brevets asiatiques a suscité des discussions qui ont porté sur les coûts relatifs des brevets selon les zones géographiques, les capacités financières des institutions pour y faire face et l’impact du flagship. Les Asiatiques et notamment les Chinois sont de gros déposants de brevets mais ne choisissent pas d’étendre ces dépôts à l’international.

Cette discussion a permis d’enrichir la connaissance de l’axe stratégique d’innovation « nano » du CNRS, et de permettre à la communauté scientifique d’exposer ses attentes quant à la thématique graphène. L’accueil donné à cette présentation et les discussions suscitées ensuite ont conforté le CNRS et FIST SA dans leur stratégie de participation accrue à ce type d’événement.

1 K. S. Novoselov et al. "Two-dimensional atomic crystals. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 102, 10451-10453 (2005).

 

Contacts :
Katia Barral / Direction innovation et des relations avec les industriels du CNRS / T. +33 1 44 96 83 41 / katia.barral@cnrs-dir.fr
Johann Coraux / Institut Néel (CNRS) / T. +33 4 76 88 12 89 / johann.coraux@neel.cnrs.fr
Corinne Monnier / FIST / T. +33 1 40 51 00 90 / corinne.monnier@fist.fr